Footofeminin.fr : le football au féminin

#D1F - J6 : Première parfaite pour Sandrine Soubeyrand au PFC

Samedi après-midi, le Paris FC recevait Rodez du côté du stade Robert-Bobin de Bondoufle. Au terme d’une rencontre totalement maîtrisée, les Parisiennes n’ont fait qu’une bouchée des Ruthénoises (4-0).



twitter PFC
twitter PFC
« Je suis satisfaite du résultat (…) C’est pour moi une bonne première même s’il y a pleins de choses où je suis insatisfaite mais c’est plutôt positif et encourageant ». Sandrine Soubeyrand aurait difficilement pu rêver meilleure entame sur le banc du Paris FC. Arrivée il y a tout juste une semaine sur le banc parisien en remplacement de Pascal Gouzenes, l’ancienne responsable des sélections de jeunes en équipe de France a pu constater le niveau de son équipe. Face à une équipe de Rodez toujours aussi mal en point dans ce début de saison, il n’y a pas eu de round d’observation.

Dès les premières minutes, la capitaine francilienne Gaëtane Thiney ne s’est pas posée de questions, envoyant une belle frappe hors surface dans la lucarne gauche de Laëtitia Philippe (3e, 1-0). Les Ruthénoises, assommées d’entrée, ont à peine le temps de se remettre dans la rencontre que l’internationale française s’offre un doublé. Sur un centre venu de la droite de Linda Sallstrom mal repoussé par Manon Guitard au point de penalty, Thiney récupère le cuir pour le propulser au fond des filets (6e, 2-0). Rapidement sur orbite, le PFC y reste une grande partie de la rencontre, gérant sur son avance et enchaînant les vagues sur la cage ruthénoise.

Le PFC a su gérer son avance parfaitement

Sallstrom vient s’ajouter à la fête avant la demi-heure de jeu, trompant Philippe d’un plat du pied poteau rentrant, le ballon étant touché par la portière (26e, 3-0). Si les joueuses de Sabrina Viguier tentent de réagir sur coup franc juste avant la pause (45e), la défense du PFC tient le choc. La seconde période est logiquement moins animée. Malgré les changements opérés par les deux coaches, les Parisiennes gèrent leur avance. Les principales occasions ne sont plus que sur coup franc, Elisa de Almeida et Eseosa Aigbogun repoussant coup sur coup les tentatives adverses (57e) avant que Lemaître ne voit sa tête être captée (75e).

Il faut attendre les toutes dernières minutes pour que le PFC ré-accélère, Thiney frôlant le triplé sur une frappe écrasée entrée de surface (86e). Puis sur une bonne passe en profondeur de cette dernière, Michaela Abam est venue s’offrir d’une frappe en finesse sa première réalisation en D1 Féminine (90+2e, 4-0). De quoi parachever parfaitement ce premier affrontement entre deux coaches féminines en D1 depuis deux ans. À l’époque, la Roche de Malika Bousseau avait pris le dessus sur le Guingamp de Sarah M’Barek.

Daniel Marques

Paris FC - Rodez : 4-0 (3-0)
Bondoufle (Stade Robert Bobin) - 282 spectateurs
Arbitre : Florence Guillemin

1-0 Gaëtane THINEY 4' (Coup franc joué à 50 m au sol par Bilbault qui sert Thiney qui s'avance côté gauche, crochète devant Saunier et place une frappe de l'extérieur du droit hors de la surface excentrée à gauche qui termine dans la lucarne opposée)
2-0 Gaëtane THINEY 6' (Centre de Sällström depuis le côté droit qui est renvoyé dans l'axe par Guitard vers Thiney qui reprend du plat du pied droit à 12 m)
3-0 Linda SÄLLSTRÖM 26' (Passe en profondeur de Jaurena pour Sällström qui s'avance et de l'entrée de la surface, frappe du droit, Philippe touche le ballon qui rebondit sur son poteau gauche avant d'entrer)
b[4-0 Michaela ABAM 90+2'] (Thiney trouve Abam plein axe en profondeur qui place une frappe croisée du droit à ras de terre de 10 m)
Avertissement : Bilbault 74'

PFC : Benameur ; Aigbogun, De Almeida, Cascarino, Greboval ; Bilbault, Jaurena (Benoit 46') ; Bourdieu (Ribeiro de Carvalho 82'), Thiney (cap.), Matéo ; Sällström (Abam 70')
Banc : Pecharman, Benoit, Abam, Benard, Ribeiro de Carvalho
Rodez : Philippe ; Guitard (cap.), Cauderlier, Guellati, Bodain ; Lemaitre, Saunier, Chalabi (Bonet 46'), Austry (Banuta 59') ; Cazeau, Noiran (De Sousa 70')
Banc : Garcia, Ginestet, Bonet, De Sousa, Banuta

Dimanche 14 Octobre 2018
Daniel Marques

Dans la même rubrique :
#D1F - Le Mag n°8

#D1F - Le Mag n°8 - 03/11/2018