Footofeminin.fr : le football au féminin

#D1F - J8 : Le PSG met MONTPELLIER à quatre points

Les Parisiennes ont parfaitement géré la venue de Montpellier, faisant la différence en première période sur coups de pied arrêtés avant de contenir les velléités héraultaises après la pause.



Le PSG continue sur sa lancée avec une septième victoire consécutive (photo PSG.fr)
Le PSG continue sur sa lancée avec une septième victoire consécutive (photo PSG.fr)
Cette saison, les rôles sont inversés entre les deux formations. En effet, Montpellier qui doit jouer en Ligue des Champions mercredi prochain, devait gérer son effectif face au PSG dont le championnat est nécessairement l'objectif. Les Parisiennes alignaient une formation au visage offensif en 4-3-3 face à une équipe montpelliéraine où les Suédoises Blackstenius et Jakobsson débutaient sur le banc, Gauvin et Le Bihan constituant l'attaque du MHSC.

Le match était disputé avec un duel de milieux de terrain, où la première frappe était en faveur de Diani qui croisait son tir depuis la droite et où Gérard devait détourner en corner (9e). La suite allait être favorable aux Parisiennes avec la meilleure passeuse du championnat, Hermoso. En l'espace de vingt minutes, deux fautes de Sembrant côté droit de l'attaque parisienne à 25 - 30 m amenaient un coup franc. L'Espagnole les frappait de la même manière pour trouver la première fois la tête de Paredes, la seconde celle de Delie qui se défaisaient toutes les deux du marquage de Torrent (1-0, 19' et 2-0, 40'). Montpellier venait de craquer de la même manière et accusait deux buts de retard à la pause.

Offensivement, les Héraultaises n'arrivaient pas à inquiéter Kiedrzynek et la frappe du gauche de Le Bihan était la seule, aisément captée par la gardienne (42e). Les entrées de Blackstenius (58e) puis de Jakobsson (67e) avaient le mérite de donner un nouvel élan offensif qui se heurtait malgré tout au bon bloc défensif mis en place pour contrecarrer les attaques visiteuses. Montpellier se faisait au contraire surprendre sur un bon ballon de Geyoro pour Périsset à droite dont le centre était repris de la tête par Torrent alors qu'aucune Parisienne n'était présente (3-0, 71'). L'addition était lourde, Torrent sur un centre tendu permettait à Le Bihan de cadrer à nouveau mais Kiedrzynek se détendait bien (75e). C'est finalement un penalty obtenu par Jakobsson et transformé par Cayman qui sauvait l'honneur (3-1, 85') mais n'empêchait en rien le succès parisien qui met son adversaire à quatre points.

REACTIONS

Patrice Lair, entraîneur du PSG : "On avait décidé de ne pas jouer trop haut, même si on a joué trop bas à mon goût. Après on a eu cette réussite sur les balles arrêtées pour faire la différence. On travaille beaucoup les coups de pied arrêtés pour être performant dans ce domaine. On a été intelligent, on a eu un peu de réussite sur le troisième but. Après on a essayé de fermer car ils ont un potentiel offensif intéressant. Quand on a vu Blackstenius et Jakobsson qui sont entrées, on a fermé la baraque. On a joué la sécurité, à cinq derrière même si on prend ce penalty un peu idiot. Ca équilibre le but contre leur camp. C'est une belle victoire dans un match très très important. 7 matchs, 7 victoires, on disait que Paris était mort après le match de Soyaux mais ça commence à devenir intéressant. On continue à être ambitieux. C'est bien ce qu'on fait les filles. Elles ont bien réagi et ce soir, elles sont récompensées de leurs efforts".

Jean-Louis Saez, entraîneur Montpellier : "On a eu la maîtrise du jeu sur la rencontre. On fait deux fautes sur deux coups de pied arrêtés qui nous mettent en difficulté. On a eu un passage à vide de 7 à 8 minutes en seconde période où on prend ce troisième but. Le score ne reflète pas la physionomie du match. Je pense que l'on a contrarié cette équipe. Il nous a manqué cette solidité défensive, notamment de la concentration sur les coups de pied arrêtés. On aurait pu avoir un meilleur score mais je pense que l'on a fait un bon match dans l'ensemble. Maintenant on doit encore progresser, dans un match que l'on maîtrise, perdre comme ça, c'est embêtant. On a fait plus que jeu égal. C'est embêtant parce que l'on venait chercher quelque chose. Mais des matchs comme ça nous permettent d'engranger de l'expérience et vont servir".

Propos recueillis sur Eurosport et France 4

Samedi 4 novembre 2017
PSG - Montpellier : 3-1 (2-0)
Saint-Germain-en-Laye (Stade Georges Lefèvre) - 1 025 spectateurs
Arbitre : Elodie Coppola

1-0 Irene PAREDES 19' (Coup franc côté droit à 25 m frappé rentrant par Hermoso et repris d'une tête piquée à 10 m par Paredes)
2-0 Marie-Laure DELIE 40' (Coup franc côté droit à 25 m frappé rentrant par Hermoso et repris d'une tête au point de penalty par Delie)
3-0 Marion TORRENT 71' c.s.c. (Centre depuis la droite de Périsset repris de la tête par Torrent au second poteau qui envoie le ballon dans son but)
3-1 Janice CAYMAN 85' s.p. (Faute d'Erika sur Jakobsson. Penalty frappé du droit par Cayman sur la droite de Kiedrzynek prise à contre-pied)

Avertissement : Agard 90+1'
PSG : Kiedrzynek ; Périsset, Paredes, Berglund, Lawrence ; Geyoro, Formiga (cap.), Hermoso (Cruz 79') ; Diani, Delie (Erika 68'), Katoto (Baltimore 84')
Banc : Endler, Erika, Baltimore, Boquete, Cruz
Montpellier : Gérard ; Torrent, Agard, Sembrant (cap.), Karchaoui ; Cayman, Dekker (Torrecilla 79'), Toletti, Veje (Blackstenius 58') ; Le Bihan, Gauvin (Jakobsson 67')
Banc : Philippe, Jakobsson, Romanelli, Torrecilla, Blackstenius

Lundi 6 Novembre 2017
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :