Footofeminin.fr : le football au féminin

#D1F - LYON, MONTPELLIER, PSG, un trio gagnant

Les Lyonnaises ont facilement disposé d'Albi, tout comme Montpellier s'est défait de Guingamp. Mais c'est le PSG - OM inédit en D1 féminine qui attirait certains supporters, se soldant par un court succès parisien. Saint-Etienne a cartonné à Bordeaux alors que Rodez et Soyaux se sont neutralisés.



Marozsan, ici avec Majri, a signé un doublé et offert trois passes décisives)
Marozsan, ici avec Majri, a signé un doublé et offert trois passes décisives)
Sur son nouveau terrain dédié, les féminines de l'OL ont vu la recrue allemande briller pour sa première en D1 féminine. Et ce n'est pas la gardienne d'Albi, ancienne Lyonnaise, qui pourra dire le contraire. Marozsan se montrait une première fois sur coup franc excentré qui terminait au premier poteau (1-0, 12'). Elle sera à la conclusion une seconde fois sur le cinquième but. Mais la championne olympique n'en est pas restée là, offrant le deuxième but à Majri, les quatrième et sixième à Hegerberg. Lavogez était l'auteur du dernier but lyonnais pour un succès 6-0.

Les Montpelliéraines ont confirmé leur facile victoire à Metz, par un nouveau succès devant Guingamp. C'est très rapidement que Jakobsson ouvrait la marque dans cette rencontre. Elle signait même un doublé une demi-heure plus tard. A la pause, Montpellier était bien parti pour enchaîner un deuxième succès que Le Bihan accentuait par un but à vingt minutes de la fin (3-0). Montpellier en profite pour garder la deuxième place du championnat.

Delie délivre le PSG

Delie a inscrit le seul but de PSG - OM (photo PSG.fr)
Delie a inscrit le seul but de PSG - OM (photo PSG.fr)
Le premier clasico de la D1 féminine entre le PSG et l'OM avait attiré le public en nombre puisqu'ils étaient près de 1 000 spectateurs à garnir la tribune et le pourtour du terrain d'honneur du Camp des Loges. Un stade imposé par Patrice Lair mais qui a failli ne pas sourire aux Parisiennes. Durant une première période, où elles ont pressé leurs adversaires, les Marseillaises courageuses et pas décidées à se laisser faire tenaient bon. C'est à la reprise, sur un bon centre de Périsset que Delie de la tête a libéré son équipe. Le PSG aurait peut-être pu faire le break mais son adversaire marseillais est tombé avec les honneurs.

Samedi soir, les Juvisiennes avaient infligé une lourde défaite à Metz. Emmenées par Thiney, passeuse pour Diani sur le premier but, puis buteuse sur penalty, les joueuses d'Emmanuel Beauchet ne relâchaient pas la pression. Coleman, aussi servie par Thiney, marquait dans la foulée (3-0, 16'). Fort de cet avantage, Juvisy pouvait rentrer aux vestiaires sereinement, d'autant que Thiney sur coup franc signait un doublé juste avant (4-0). En seconde période, Coleman apportait sa puissance sur le cinquième but, puis Butel d'une frappe lointaine finissait le travail (6-0). Juvisy a bien réagi après son revers initial.

Saint-Etienne puissance sept

L'euphorie bordelaise est retombée ce dimanche à l'issue de la lourde défaite concédée devant Saint-Etienne. La faute notamment à Chaumette, véritable bourreau avec un triplé dans les vingt premières minutes. Les Stéphanoises qui avaient travaillé leur animation offensive se plaisaient à le démontrer avec Peruzzetto puis sur un lob de Lavaud. 0-5 à la pause, les Girondines ne pouvaient que faire mieux en seconde. Ce qu'elles essayaient de faire face à un adversaire qui pouvait gérer, mais qui s'offrait grâce à Peruzzetto et Garbino deux autres buts pour un succès éclatant (7-0) et une quatrième place au classement.

Dans le dernier match de cette journée, le plus indécis entre Rodez et Soyaux, les deux équipes se sont neutralisées. Après une entame difficile, les Ruthénoises concrétisaient leur domination avant le repos. Noiran récupérait un ballon aux 30 mètres, remettait à Cance dans la surface qui n'avait plus qu'à glisser le ballon au ras du poteau (1-0, 36'). Rodez manquait de faire le break par Lemaitre, Soyaux en profitait. Sur un coup franc de 40 m, Clérac venait effleurer le ballon pour tromper Niphon (1-1, 69'). Les Rafettes pouvaient reprendre l'avantage mais le but était refusé sur hors-jeu pour s'arrêter à 1-1.

PLUS D'INFOS


Lundi 26 Septembre 2016
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :