Footofeminin.fr : le football au féminin

#D1F - Les Bordelaises ont gardé le meilleur pour la fin

Même rejointes par le PSG en fin de match, Bordeaux a obtenu son maintien lors de la dernière journée. Une satisfaction pour Jérôme Dauba et ses joueuses qui y ont cru jusqu'au bout.



Jérôme Dauba (photo footofeminin)
Jérôme Dauba (photo footofeminin)
Pour cet ultime journée, Bordeaux n'était pas maître de son destin car une victoire stéphanoise condamnait les Girondines à la relégation. Bordeaux se déplaçait sur le terrain du futur finaliste de la Ligue des Champions qui restait sur deux rencontres face à Lyon (0-3, 1-1 tab 6-7).

Après un succès à Marseille (1-0), un nul face à Juvisy (1-1), Bordeaux avait en tout cas montré que l'équipe n'est pas démobilisée pour ce déplacement et qu'il fallait tenter le tout pour le tout.

Le onze aligné par le PSG était à moitié renouvelé mais offrait tout de même un visage expérimenté à l'image de Boquete, Cruz, Delie, Georges, Paredes ou encore Lawrence. De quoi donner les Parisiennes favorites. Mais en manque d’efficacité en première période, les joueuses de Patrice Lair rentraient à la pause sur un score de 0-0. Tout était à faire en seconde période, et alors très rapidement les recrues hivernales de Bordeaux allaient s'illustrer. L'ancienne Parisienne Karchouni donnait l'avantage à son équipe imitée par Laurent en contre cinq minutes plus tard (0-2, 54').


Périsset à la pause, Formiga puis Boulleau pour son retour venaient apporter de la fraîcheur à des Parisiennes cueillies à froid. Les Bordelaises devaient désormais tenir ce résultat avec une défense à cinq. Paris réagissait et Delie de la tête reprenait un corner de Boquete (1-2, 75'). Périsset d'un coup franc direct trompait ensuite Launay (0-2, 85').

Bordeaux pouvait alors perdre tout le bénéfice acquis en début de seconde période en concédant un but ou si Saint-Etienne égalisait. La rencontre des Vertes s'achevaient en premier et c'est au bout de cinq long minutes d'arrêt de jeu que l'équipe girondine pouvait exulter. Relégable depuis début février, Bordeaux a réussi à combler son retard lors des trois dernières journées pour se maintenir sur le fil.

Le bail se poursuit pour les promus bordelaises qui joueront donc une saison de plus en D1. Grâce au recrutement de cet hiver avec les apports de Laurent, Karchouni ou encore Chatelin, Jérôme Dauba a su maintenir l'espoir.


PSG - Bordeaux : 2-2 (0-0), à Paris (Stade Charléty)
Arbitre : Sabine Bonnin

2-2 Eve PERISSET 85' (Coup franc direct de Périsset)
1-2 Marie-Laure DELIE 75' (Delie reprend un corner de Boquete)
0-2 Emelyne LAURENT 54' (Partie seule, Laurent dribble Geurts avant de finir dans le but vide)
0-1 Ghoutia KARCHOUNI 48' (Frappe excentrée de 20 m depuis la droite qui lobe Geurts)

PSG : Geurts; Georges, Paredes, Lawrence, Morroni (Boulleau 58'), Cruz (cap), Diallo (Formiga 51'), Boquete, Andonova (Périsset 46'), Delie, Sarr
Banc : Kiedrzynek, Boulleau, Périsset, Cissoko, Formiga
Bordeaux : Launay; Lardez, Eliceche, Montegut, Mustaki, Loumagne (Ouinekh 73'), Karchouni, Istillart (cap), Chatelin, Cambot (Sumo 62'), Laurent (Mannon 85')
Banc : Nadal, Ouinekh, Sumo, Lacroix, Mannon

Vendredi 26 Mai 2017
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :