Footofeminin.fr : le football au féminin

#D1F - PSG - MHSC (3-0) : Réactions d'Eve PERISSET et Marion TORRENT

Après la large victoire du PSG face à Montpellier, les deux internationales A Eve Périsset et Marion Torrent ont réagi sur ce résultat.



Ève Périsset (joueuse du PSG) : "On ne va rien lâcher jusqu’au bout"

Périsset et Torrent (photo PSG.fr)
Périsset et Torrent (photo PSG.fr)
Le sentiment après cette rencontre ?
On est très contente d’avoir gagner 4-0. Ce sont toujours des matchs difficiles face à ce club mais on est bien rentré dans cette rencontre avec un très beau but de Wang. Ensuite on s’est libéré. On a marqué ces deuxième et troisième buts qui ont fait du bien. En seconde période ça a été un peu plus difficile, mais l’essentiel c’est la victoire et de ne pas avoir pris de but. On a été solides défensivement.

Est-ce que ce match était aussi une bonne préparation avant le match de Coupe de France face à l’OL le week-end prochain ?
Oui c’était une bonne préparation. On a fait un très bon match ce soir mais après on sait que contre Lyon, ce sera une toute autre rencontre. Il faudra mettre tous les ingrédients pour le remporter, surtout en Coupe de France. C’est quelque chose de différent. Il va falloir être vraiment solidaires et ensemble pour aller gagner ce match à Lyon.

Paris est désormais leader provisoire avec le report de PFC-OL. C’était important de maintenir la pression sur les Lyonnaises en championnat ?

Oui il faut montrer qu’on est toujours derrière elles, qu’on est là et qu’on ne va rien lâcher jusqu’au bout et au match retour au Parc OL en avril. On veut montrer que notre objectif, c’est de finir championnes et on va tout faire pour l’atteindre.

Marion Torrent (joueuse du MHSC) : "On n’a pas su travailler ensemble défensivement"

Le sentiment après cette rencontre ?
Prendre deux buts rapidement, c’est très compliqué. On a eu un premier quart d’heure difficile, on a lâché le match. Et revenir avec un score comme celui-là, contre une grosse équipe, c’est dur. En seconde période, on a essayé de revenir avec de meilleures intentions. Mais ce n’était pas suffisant.
Maintenant, il ne nous reste plus qu’à bosser. On sait bien que ça fait longtemps qu’on a perdu la place en Ligue des Champions. Mais on a encore une troisième place à jouer, sachant qu’on n'a plus la Coupe de France.

Comment expliquer ce match difficile de la part du MHSC ?
Mentalement, on avait à cœur de bien faire. Maintenant, on joue contre des grosses équipes. Et si on n’est pas dedans directement, on le paye cash et ça a été le cas. On avait une stratégie offensive, en jouant avec des joueuses rapides comme Mondésir et Jakobsson et des joueuses qui tenaient un peu plus le ballon comme Le Bihan et Gauvin. Mais pour les trouver, il fallait avoir le ballon. Ce n’était pas le cas.

On a couru après le ballon. On n’a pas su travailler ensemble défensivement, notamment au début du match. Après on a essayé de se caler. Il fallait peut-être être un peu plus proche les unes des autres pour essayer de les contrecarrer. Mais après, on a quand même eu des phases de jeu. On a eu une barre transversale de Jakobsson, un face-à-face de Mondésir. Et si tu les mets, ce n’est peut-être pas le même match. On a eu des occasions que l’on n’a pas su concrétiser. Mais on ne peut pas refaire le match.

Lundi 4 Février 2019
Daniel Marques


Dans la même rubrique :