Footofeminin.fr : le football au féminin

#D1F - Présentation (1/12) - L'OLYMPIQUE LYONNAIS, l'ogre du championnat

Si les Lyonnaises ont perdu trois joueuses historiques, l'équipe auteur d'un triplé a réalisé un recrutement massif et sera en quête d'un onzième titre consécutif cette saison.



Ada Hegerberg, 33 buts en D1 la saison dernière, sera encore l'arme fatale
Ada Hegerberg, 33 buts en D1 la saison dernière, sera encore l'arme fatale
Avec les départs de Lotta Schelin et Amandine Henry, l'arrêt de Louisa Necib-Cadamuro, l'Olympique Lyonnais a vu trois joueuses représentant 710 matchs officiels, mais aussi 374 buts à toutes les trois, ôter la tunique rhodanienne. Des départs auxquels se sont ajoutés ceux de jeunes joueuses formées au club, peu utilisées et parties chercher du temps de jeu ailleurs : Eve Périsset, Lucie Pingeon, Maëlle Garbino, Cindy Perrault et Estelle Cascarino. Une saison charnière pour l'OL où plusieurs contrats de joueuses arrivaient à échéance. Le club en a profité pour prolonger les contrats d'une partie de son effectif : Saki Kumagai, Ada Hegerberg, Amel Majri, Eugénie Le Sommer et Mylaine Tarrieu.

L'Olympique Lyonnais a malgré tout anticipé les départs majeurs même si les remplacer n'était pas de toute simplicité. "Le départ d’Amandine n’a pas été facile à gérer, car il y avait eu des engagements" a souligné Gérard Prêcheur, la Lyonnaise restant finalement jusqu'à la finale victorieuse de Ligue des Champions avant de rejoindre Portland. Les deux autres départs ont été géré différemment comme l'indiquait l'entraîneur lyonnais fin juillet : "Avec Lotta, ça a été beaucoup plus simple. On a eu de bons entretiens avec beaucoup de sagesse. Cela s’est bien fait". La buteuse historique de l'OL souhaitait retourner dans son pays. Ce fut enfin plus long avec Louisa Necib, devenue Cadamuro début juin, qui a annoncé l'arrêt de sa carrière pour se consacrer à sa vie de famille.

Quatre joueuses transfuges du PSG

Dali de retour à Lyon (photo Maya Mans)
Dali de retour à Lyon (photo Maya Mans)
Les arrivées ont par contre été traitées très rapidement, même si l'OL l'a officiellement annoncé début juillet à la fin du contrat des joueuses avec le PSG. Le club lyonnais avait trouvé du côté de son principal rival une partie de ses recrues avec Caroline Seger, Jessica Houara d'Hommeaux, Kheira Hamraoui et Kenza Dali. La première pour pallier le départ d'Amandine Henry, premier choix de l'entraîneur. Jessica Houara d'Hommeaux, que Gérard Prêcheur avait connu lors de sa formation à Clairefontaine, cherchait un profil côté droit depuis le départ de Lara Dickenmann et permettre à Pauline Bremer de jouer plus haut. Quant à Kenza Dali sur le côté gauche et Kheira Hamraoui au milieu de terrain sont venues étoffer l'effectif et chercher aussi des trophées.

Quand Louisa Necib a annoncé son départ, c'est vers l'Allemande Dzsenifer Marozsan que le club s'est tourné. Un profil qui répondait à toutes les attentes. L'OL a aussi laissé la place à deux joueuses issues de sa formation : Julie Marichaud et Julie Piga, défenseures, qui essaieront de trouver du temps de jeu au sein de ce pléthorique effectif. Enfin suivie depuis de longs mois et déjà mise à l'essai l'hiver dernier, la jeune Andrea Norheim (17 ans), issue de la Norvège est un nouveau pari du club sur une joueuse prometteuse, à l'image de sa compatriote Ada Hegerberg. Enfin, ce 30 août, l'OL a pallié le départ de sa troisième gardienne Perrault avec la signature de l'internationale néo-zélandaise Erin Nayler.

Tous ces mouvements ont aussi pour effet de redonner une nouvelle dynamique a une équipe qui vient de tout gagner. Gérard Prêcheur soulignait à la reprise des entraînements : "Même si je préconise toujours la stabilité de l’effectif, il est bon d’avoir des nouvelles joueuses, surtout après une saison très positive au niveau des résultats. Cela va créer une émulation. Toutes ces recrues savent que l’on vient de faire le triplé, et que ça va être difficile la saison prochaine". Les Lyonnaises ne peuvent en effet faire guère mieux si ce n'est de gagner tous leurs matchs. L'entraîneur devra faire des choix cornéliens : "Ce sera un bon casse-tête. C'est un luxe que l’on a quand on est entraîneur de l'OL" a-t-il ajouté.

Une préparation débutée sans les internationales

Avec sa pléiade d'internationales, l'OL a repris le 25 juillet à Tola Vologe sans quatorze joueuses présentes aux JO (12 Françaises + Seger avec la Suède et Marozsan avec l'Allemagne). Un effectif restreint et hétérogène sous les ordres de Gérard Prêcheur où jeunes issues de la formation se sont mêlées aux plus expérimentées Corine Petit, Ada Hegerberg, Pauline Bremer, Saki Kumagai et même Sonia Bompastor, responsable de la formation et la nouvelle académie féminine, qui a participé à un entraînement. Pour cette reprise, seule Aurélie Kaci était en rééducation, suite à sa rupture du ligament croisé fin mai.

En dehors de la jeune Andrea Norheim présente dès la reprise, les recrues rejoignent progressivement le groupe, tout d'abord les Françaises avec Sarah Bouhaddi en tête, arrivée le 16 août, suivie des autres tricolores deux jours plus tard. Marozsan et Seger, finalistes aux JO, seront les dernières à intégrer l'équipe, à l'occasion du stage du 1er au 4 septembre à Montreux (Suisse). Une préparation débutée dans l'ancien complexe réservé aux garçons avant de rallier Décines et Meyzieu en septembre.

Les deux nouveaux préparateurs physiques ont adapté cette reprise échelonnée avec un travail spécifique pour Dali, Hamraoui et Lavogez avec Nicolas Piresse, alors que Mbock, Houara d'Hommeaux, Majri, Thomis et Le Sommer ont soigné avant tout les pépins physiques à leur retour. Une reprise axée sur le plan physique mais aussi mental pour des joueuses affectées par une déception sportive comme la capitaine Wendie Renard : "Il y a beaucoup d’énervement concernant les JO. Maintenant, on a envie de tourner la page et de faire une grande saison avec l’OL". Avec Lyon, Thomis a retrouvé sa maison : "L’OL ça reste l’OL. C’est notre truc, c’est notre cœur. On retrouve le sourire".

Pour l'entraîneur, malgré le triplé de la saison écoulée, il faut rester humble à l'entame de ce nouvel acte où "Paris restera notre adversaire principal, avec un beau onze de départ" selon lui, tout en se méfiant de Montpellier et Juvisy : "Ces équipes seront toujours des adversaires coriaces". Gérard Prêcheur veut encore progresser avec son groupe et veut le voir améliorer son collectif en prônant toujours la possession associée à un jeu plus en profondeur". Lyon comptera encore sur son attaquante, Ada Hegerberg, tout juste auréolée du trophée de meilleure joueuse remis par l'UEFA la saison dernière pour porter son équipe vers les sommets.

Les recrues

Andrea Norheim va tenter de se faire une place
Andrea Norheim va tenter de se faire une place
Jessica Houara d'Hommeaux (28 ans, 53 sélections A)
La latérale droit après sept saisons au PSG s'est lancée dans une nouvelle aventure. Sa riche expérience de la D1 (plus de 200 matchs) et son vécu ont convaincu Gérard Prêcheur qui recherchait un profil côté droit. Elle a signé pour deux ans avec le souhait de décrocher des titres : "Quand on voit le triplé réalisé l’an passé par l’OL, cela donne envie de vivre de pareilles émotions."

Kenza Dali (25 ans, 17 sélections A)
Retour au club pour celle formée sous les couleurs lyonnaises il y a une dizaine d'années. Après avoir joué un seul match en D1 avec l'OL en 2010, elle avait pris la direction de Rodez espérant revenir à Lyon aguerrie. Après cinq saisons au PSG, passée internationale, elle est de retour avec un contrat de deux ans, même si elle a connu deux saisons plus difficiles marquées par des blessures.

Kheira Hamraoui (26 ans, 33 sélections A)
La milieu défensive a débuté en D1 il y a dix ans sous les couleurs de Clairefontaine. Après un passage d'un an à Hénin-Beaumont, elle aura évolué 4 ans avec Saint-Etienne et autant avec le PSG. Elle vient consolider le milieu défensif lyonnais avec un contrat de deux ans mais s'attend à une rude concurrence : "Je suis prête à faire face à la concurrence. Je viens ici pour progresser, gagner des titres".

Caroline Seger (31 ans, 159 sélections Suède)
Recrutée pour pallier le départ d'Amandine Henry, Caroline Seger connaît le championnat de France après avoir passé deux saisons au PSG (37 matchs en D1). Son expérience est indéniable et l'aventure olympique de son équipe a permis de le confirmer.

Andrea Norheim (17 ans)
C'est le pari de la jeunesse de Lyon. Après Hegerberg ou Bremer, le staff lyonnais espère bien qu'elle va éclore sous les couleurs lyonnaises. Venue de Klepp IL, cette jeune joueuse avait convaincu lors de son essai en février dernier et doit désormais se trouver une place : "Mon objectif, dans un premier temps, est d’intégrer le onze de départ pour, par la suite, prétendre à une première sélection avec l’équipe nationale de Norvège".

Dzsenifer Marozsán (24 ans, 66 sélections Allemagne)
Tout juste auréolée d'un titre de championne olympique avec l'Allemagne, la joueuse de Francfort s'est engagée en mai dernier avec l'OL. Candidate au titre de meilleure joueuse européenne, elle a vu sa nouvelle partenaire Hegerberg la précéder. Son arrivée va apporter une qualité technique et une touche indéniable au milieu de terrain. Avec 171 matchs en Bundesliga, passée par toutes les sélections, elle devra notamment pallier l'arrêt de Necib-Cadamuro.

L'effectif

Arrivées : Dzsenifer Marozsan (FFC Frankfurt, Allemagne), Caroline Seger (Paris-Saint-Germain), Kenza Dali (Paris-Saint-Germain), Kheira Hamraoui (Paris-Saint-Germain), Jessica Houara d'Hommeaux (Paris-Saint-Germain), Andrea Norheim (Klepp IL, Norvège), Erin Nayler (Sky Blue, Etats-Unis)
Départs : Amandine Henry (Portland Thorns, USA), Lotta Schelin (Rosengard, Suède), Louisa Necib-Cadamuro (arrêt), Eve Périsset (Paris-Saint-Germain), Lucie Pingeon (AS Saint-Etienne), Maëlle Garbino (AS Saint-Etienne), Estelle Cascarino (FCF Juvisy), Line Røddik Hansen (FC Barcelone, Espagne), Cindy Perrault (ASPTT Albi)

Gardiennes
16-Sarah Bouhaddi (contrat jusqu'en 2017)
1-Erin Nayler (contrat jusqu'en 2018)
30-Méline Gérard (contrat jusqu'en 2017)

Défenseures
17-Corine Petit (contrat jusqu'en 2017)
29-Griedge Mbock Bathy Nka (contrat jusqu'en 2019)
3-Wendie Renard (contrat jusqu'en 2017)
5-Saki Kumagai (Japon) (contrat jusqu'en 2017)
7-Amel Majri (contrat jusqu'en 2019)
8-Jessica Houara d'Hommeaux (contrat jusqu'en 2018)
25-Julie Piga (contrat jusqu'en 2017)
4-Julie Marichaud (contrat jusqu'en 2017)

Milieux
15-Aurélie Kaci (contrat jusqu'en 2017)
18-Claire Lavogez (contrat jusqu'en 2018)
23-Camille Abily (contrat jusqu'en 2017)
27-Caroline Seger (Suède) (contrat jusqu'en 2018)
11-Kheira Hamraoui (contrat jusqu'en 2018)
2-Kenza Dali (contrat jusqu'en 2018)
10-Dzsenifer Marozsan (Allemagne) (contrat jusqu'en 2018)

Attaquantes
12-Elodie Thomis (contrat jusqu'en 2018)
14-Ada Hegerberg (Norvège) (contrat jusqu'en 2019)
20-Delphine Cascarino (contrat jusqu'en 2017)
22-Pauline Bremer (Allemagne) (contrat jusqu'en 2018)
24-Mylaine Tarrieu (en contrat jusqu'en 2019)
9-Eugénie Le Sommer (contrat jusqu'en 2019)
13-Andrea Norheim (Norvège) (contrat jusqu'en 2019)

>> Le détail de l'effectif

Le staff
Gérard Prêcheur, entraîneur
Yoann Vivier, entraîneur adjoint et des gardiennes
Nicolas Piresse, préparateur physique
Anastasia Panossian, préparatrice physique
Jean-François Luciani, médecin
Yannick Millet, kiné
Guillaume Morel, kiné

Marino Faccioli, président de la structure féminine
Julie Fryc, coordinatrice de l’équipe féminine
Olivier Frerejean, responsable matériel

La saison dernière

Joueuses utilisées 2015-2016 (entre parenthèses : matchs en D1/buts en D1, club de destination)
G : Méline Gérard (12/0), Sarah Bouhaddi (8/0), Fei Wang (2/0, partie en cours de saison à Dalian), Cindy Perrault (0/0, ASPTT Albi)
D : Griedge Mbock Bathy Nka (20/3), Amel Majri (17/4), Wendie Renard (15/6), Corine Petit (11/3), Line Røddik Hansen (4/0, FC Barcelona), Eve Périsset (2/0, PSG), Estelle Cascarino (1/0, FCF Juvisy), Julie Piga (1/0)
M : Saki Kumagai (20/5), Camille Abily (19/10), Louisa Necib (19/7), Aurélie Kaci (17/0), Amandine Henry (13/6, Portland Thorns FC), Claire Lavogez (11/2), Maëlle Garbino (2/0, AS Saint-Etienne), Lucie Pingeon (1/0, AS Saint-Etienne), Yasmine Badache (1/0), Aliya Saïd (0/0, O. Marseille)
A : Ada Hegerberg (21/33), Lotta Schelin (18/14, FC Rosengård), Eugénie Le Sommer (18/10), Elodie Thomis (15/2), Delphine Cascarino (12/3), Mylaine Tarrieu (12/0), Pauline Bremer (10/5), Inès Boutaleb (1/0, O. Marseille)

Division 1
1er : 19 victoires, 3 nuls, 115 buts pour, 4 buts contre
Coupe de France
Victoire en finale face à Montpellier (2-1)
Ligue des Champions
Victoire en finale face à Wolfsburg (1-1, tab 4-3)

Palmarès

Ligue des Champions : 3 (2011, 2012, 2016)
Division 1 : 14 (FC Lyon (4) 1991, 1993, 1995, 1998, OL (10) 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016)
Coupe de France : 8 (FC Lyon (2) 2003, 2004, OL (6) 2008, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016)

L'Olympique Lyonnais a intégré la section du FC Lyon en 2004

Mardi 30 Août 2016
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :