Footofeminin.fr : le football au féminin

#D1F - Présentation (5/12) - Le FCF JUVISY, double-projet et ambitions européennes

Aux côtés de Lyon, PSG et Montpellier, Juvisy est l'autre équipe qui a occupé régulièrement l'une des quatrièmes places du championnat. Mais contrairement à ces adversaires, le club s'inscrit dans une autre démarche pour y parvenir.



La photo officielle (photo : Arrière-Cour)
La photo officielle (photo : Arrière-Cour)
La Présidente de Juvisy, Marie-Christine Terroni, ne compte pas son temps à Juvisy. La Juv'91 est passée depuis quelques saisons dans une autre dimension. Pas celle d'un club professionnel, mais celles des équipes qui pensent à un double-projet pour ses joueuses : "La priorité était de garder notre double projet. Aujourd'hui, on a la chance que tout le monde le fait avancer. Les joueuses ont besoin d'être à l'école ou de travailler pour leur équilibre. Tout le monde n'a pas encore envie d'être professionnelle, en tout cas à Juvisy non". Des critères incontournables qui ont permis de cibler les recrues de cette saison. Premier exemple, Marina Makanza qui a connu des soucis à la cheville et qui a vu sa carrière freinée alors qu'elle avait atteint l'équipe de France A (15 sélections). La Présidente de Juvisy évoque son cas : "Quand elle était en Allemagne, qu'elle était blessée, elle s'est rendue compte qu'elle n'existait plus. Elle n'avait rien fait de sa vie. Voilà une fille qu'il faut que l'on accompagne. C'est une très bonne joueuse mais elle doit se préparer. Je mets un point d'honneur à ce que cette fille quand elle sera remis, elle va briller. Elle aura une mentalité de gagnante".

Une identité juvisienne

Gaëtane Thiney, capitaine modèle du club
Gaëtane Thiney, capitaine modèle du club
Un état d'esprit de revanche qui correspond à l'image du club essonnien. En signant au club, elles ne doivent pas l'oublier rappelle Marie-Christine Terroni : "C'est un critère de recrutement. Aujourd'hui, une joueuse qui veut être entièrement professionnelle, ce n'est pas la peine qu'elle vienne chez nous. Elle n'y trouvera pas son équilibre et nous non plus". Si Juvisy ne peut pas proposer certains avantages financiers, le club mise sur l'accompagnement des joueuses et cette identité convainc. Ainsi Greboval s'est engagée pour trois ans, Tounkara, Deville et Diani pour deux ans, et Dusang a prolongé d'un an. Le club propose aussi une reconversion à l'image de ce qu'ont pu connaître Pichon... c'est désormais Guilbert, après 18 ans au service du club comme joueuse au club, va continuer dans une autre fonction managériale : "On ne peut pas passer de ces joueuses-là. Il n'y en a pas beaucoup, on essaye de leur trouver une place. Leur expérience est importante pour les jeunes". D'autres sont toujours-là pour encadrer et accompagner les jeunes sur le terrain à l'image des Thiney, Butel, Soyer et Dusang : "Il faut garder une ossature pour diriger le terrain et le vestiaire et emmener des joueuses" et notamment les jeunes pousses du club : "Il faut qu'elles prennent le mental de ces joueuses qui jouent à très haut niveau, à l'image de Thiney l'an dernier qui a encaissé beaucoup, et a su rester à son meilleur niveau, et apporter en tant que capitaine".

"Il faut une place en Champions League"

Les Juvisiennes ont bien réussi leurs matchs de préparation (photo club)
Les Juvisiennes ont bien réussi leurs matchs de préparation (photo club)
Cette saison, la Présidente veut voir son équipe jouer les places européennes et y parvenir : "Il faut une place en Champions League, on ne va pas échouer à chaque fois. A un moment donné, l'investissement humain doit être récompenser. Il faut qu'elles montrent quelque chose cette année. Il le faut". Un discours d'engagement que la Présidente a tenu aux joueuses en rappelant qu'elle ne voulait pas revoir les erreurs de l'année dernière : "Je les ai vu jouer à Guingamp (7-1), contre Albi (4-0). On sent qu'il y a quelque chose qui se compose. C'est la deuxième année pour l'entraîneur, l'année dernière, il a découvert ce football féminin et là on a remis une jeunesse compétente avec cinq championnes d'Europe U19, Kadi Diani a été aux JO". Emmanuel Beauchet avait déjà ressenti cette évolution positive en fin de saison : "Il y a une progression positive. C’est un groupe qui a la capacité, les qualités, à l’écoute et qui à cœur de bien faire les choses pour le club". Même si le PSG et Lyon se sont imposés la saison dernière face à Juvisy, l'équipe juvisienne a su leur poser des problèmes et la Présidente espère bien réitérer : "On peut bousculer des équipes comme le PSG et Lyon". L'entraîneur veut en tout cas continuer à s'appuyer sur cette gestion de groupe qui tire tout le monde vers le haut : "Ca donne encore plus envie de travailler les unes pour les autres toutes les semaines". Tout en restant amateur, Juvisy propose des conditions de haut niveau à ses joueuses tant sur le plan sportif que médical. Il faut désormais gérer intelligemment ces moyens pour en tirer le meilleur profit "Il faut que l'aspect sportif suive pour nous" conclut la Présidente.

Les recrues

Clara Matéo (photo club)
Clara Matéo (photo club)
Marina Makanza (25 ans, 15 sélections)
Première recrue annoncée par Juvisy, Makanza compte 15 sélections en A. Mais sa progression a été perturbée par les blessures. Après deux passages par l'Allemagne, dans sa carrière, passée par Montpellier et Nîmes en deuxième partie de saison, elle a été convaincue par le projet du club. La puissance de cette attaquante sera un atout dans le dispositif juvisien pour pallier notamment au départ de Cayman.

Clara Matéo (18 ans)
Championne d'Europe cet été avec les U19, tout comme Estelle Cascarino, elle arrive de La Roche sur Yon où a découvert la D1 la saison écoulée. Elle vient poursuivre en parallèle ses études d'ingénierie des matériaux. Joueuse à vocation offensive, elle dispose des qualités pour s'imposer. La présidente déclare à son sujet : "C'est une très bonne joueuse qui peut faire l'avenir de l'équipe de France. Elle est tout à fait dans le projet club"

Estelle Cascarino (19 ans)
La défenseure formée à l'OL a rejoint Juvisy en signant un contrat de deux saisons. Internationale chez les jeunes, la rude concurrence lyonnaise l'a amené à rejoindre l'Essonne avant la volonté aussi de démarrer un double projet

Léa Declercq (21 ans)
Championne du Monde U17, Declercq, après avoir été perturbé par les blessures, a joué quelques matchs avec le PSG la saison dernière. A 21 ans, elle rejoint Juvisy pour se relancer.

L'effectif

Arrivées : Marina Makanza (Nîmes MG), Clara Matéo (ESOF La Roche), Léa Declercq (Paris-Saint-Germain), Estelle Cascarino (Olympique Lyonnais)
Départs : Nelly Guilbert (arrêt), Amélie Coquet (arrêt), Gwenaëlle Butel (FCF Val d'Orge), Lilas Traïkia (FCF Val d'Orge), Janice Cayman (Western New York Flash, Etats-Unis), Dina Jeanjean (FC Aurillac-Arpajon), Laurie Teinturier (ESOF La Roche)

Gardiennes
1-Céline Deville
16-Karima Benameur
40-Solène Froger

Défenseures
4-Aïssatou Tounkara
19-Théa Greboval
22-Estelle Cascarino
23-Sandrine Dusang
26-Léa Declercq
27-Julie Soyer
Elisa De Almeida
Léna Jouan

Milieux
8-Inès Jaurena
10-Annaïg Butel
18-Charlotte Bilbault
29-Sophie Vaysse
Elise Legrout
Amira Ould Braham

Attaquantes
5-Tatiana Coleman
7-Marina Makanza
11-Clara Matéo
14-Kadidiatou Diani
17-Gaëtane Thiney
28-Camille Catala
Catherine Karadjov

>> Le détail de l'effectif

Staff
Entraîneur
Emmanuel BEAUCHET
Né le 9 avril 1971 à Romorantin
Au club depuis la saison 2015-2016
Diplôme : BEF

Parcours d'entraîneur
FC Martigues (2000-2004), AS Cannes (2004-2005), ES Troyes (2005-2015)

Adjoints
Aurélien Plet, entraîneur des gardiennes
Mathieu Chirac, préparateur physique
Geoffrey Mémain, préparateur physique
Baptiste Fixot, préparateur physique
Julien Normand, kinésithérapeute
Fanny Arnaud, kinésithérapeute

La saison dernière

Joueuses utilisées 2015-2016 (entre parenthèses : matchs en D1/buts en D1, club de destination)
G : Karima Benameur (11/0), Céline Deville (10/0), Dina Jeanjean (1/0, FC Aurillac-Arpajon)
D : Annaig Butel (8/0), Sandrine Dusang (18/1), Théa Greboval (13/1), Nelly Guilbert (11/0, arrêt), Julie Soyer (20/1), Aïssatou Tounkara (19/0)
M : Gwenaëlle Butel (5/0, FCF Val d'Orge), Charlotte Bilbault (18/1), Camille Catala (19/7), Amélie Coquet (15/2, arrêt), Inès Jaurena (20/0), Elise Legrout (1/0), Sophie Vaysse (5/0)
A : Janice Cayman (21/3, Western New York Flash), Tatiana Coleman (15/7), Kadidiatou Diani (20/10), Catherine Karadjov (3/0), Julie Machart (8/1, partie en cours de saison à Lille OSC), Gaëtane Thiney (21/11), Lilas Traïkia (9/4, FCF Val d'Orge)

Division 1
4e : 15 victoires, 3 nuls, 4 défaites, 49 buts pour, 19 buts contre
Coupe de France
Eliminé en huitième par PSG (0-2)

Palmarès

Championnat de France de D1 : 6 (1992, 1994, 1996, 1997, 2003, 2006)
Challenge de France : 1 (2005)

Section féminine créée en 1971

Samedi 3 Septembre 2016
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :