Footofeminin.fr : le football au féminin

#D1F - Présentation (9/12) - L'ASJ SOYAUX CHARENTE toujours prête à jouer les trouble-fête

Avec 40 saisons de D1 à son actif, Soyaux reste une valeur sure du championnat qui a su se revenir au milieu de tableau depuis sa remontée en D1. Une équipe capable de titiller les meilleurs.



Les Sojaldiciennes lors du match de préparation face à Rodez (1-1)
Les Sojaldiciennes lors du match de préparation face à Rodez (1-1)
Septième la saison dernière après avoir été longtemps dans la première moitié de tableau, Soyaux a su conserver son groupe et seule une joueuse titulaire régulièrement (Godart) a quitté le club charentais. De quoi satisfaire le Président Denis Bodi, prudent mais qui n'hésite à rappeler que ses joueuses ont su bousculer les meilleurs : "Au delà du maintien, on va essayer d'atteindre la première partie du tableau, et de continuer à embêter le top 4. Nous avions l'année dernière accroché le PSG en coupe de France en les poussant jusqu'aux tirs au but. En mai dernier, l'Olympique Lyonnais qui jouait le match du titre avait dû attendre jusqu'à la 77e pour faire la différence car il y avait toujours 1-1". Jean Paredes et Nicolas Goursat peuvent donc s'appuyer sur des bases solides pour entamer cette nouvelle saison. Le premier sera toujours présent mais a dû se décharger de certaines activités, et pourra continuer avec l'appui de Nicolas Goursat, entraîneur des U19 la saison dernière mais qui sera pleinement son binôme cette saison.




Soyaux se donne un profondeur de banc

Dumont et Bourgouin, deux joueuses clés du dispositif charentais (photo ASJ Soyaux)
Dumont et Bourgouin, deux joueuses clés du dispositif charentais (photo ASJ Soyaux)
L'effectif a connu plus d'arrivées que de départs. La bonne saison dernière et l'ambiance du groupe ont permis de continuer à fédérer. Mais il était une évidence qu'il fallait étoffer le groupe comme le souligne Nicolas Goursat : "L'année dernière, on a fini la saison sur les rotules avec beaucoup de fatigues. On n'a pas forcément beaucoup de profondeur de banc de touche. Heureusement que les jeunes ont commencé à émerger, sinon on finit la saison à 13-14 joueuses, avec les blessures, les sélections nationales, la fatigue. On a certaines joueuses qui ont fait une grosse saison en termes d'intensité". Les enseignements ont été tirés et c'est avec un groupe aussi qualitatif mais plus quantitatif que la nouvelle saison va débuter face à Lyon : "Cela va amener de la concurrence, chose qu'il n'a pas toujours été le cas" rappelle l'ex-entraîneur des U19. Les postes clés ont été doublés sur toutes les lignes avec les arrivées de Romane Munich dans le but, Madison Krauser qui peut jouer sur tout le côté droit, Makan Traoré en milieu défensive mais également défenseure centrale si nécessaire, Elodie Nakkach, milieu de terrain de retour au club et enfin Pamela Babinga en attaque qui pourrait faire des merveilles avec sa coéquipière Laura Bourgouin. Le club compte aussi sur la jeunesse avec les deux championnes d'Europe U19 Thibaud et Clérac qui vont continuer à s'aguerrir à la D1.

"Pas contre aller un peu plus haut"

Nicolas Goursat
Nicolas Goursat
Un recrutement qui semble réussi et la préparation avait pour but de favoriser l'intégration et l'arrivée de ces joueuses. Avec des rencontres face à des formations de D1 comme Juvisy, Rodez mais aussi les championnes d'Espagne et des équipes de haut de tableau de D2, le staff a pu se faire un état de ce groupe où deux joueuses sont pour le moment indisponible. Guérin est en attente de résultats médicaux fin septembre, alors que Djebbar, toujours convalescente devrait pouvoir reprendre après la trêve.

Dans ce contexte, Nicolas Goursat reste comme ses adversaires de la saison dernière au milieu de tableau fixer sur un premier objectif : "On va déjà assurer le maintien. Ce n'est pas un manque d'ambitions" mais espère bien donner plus de piments à cette saison : "On n'est pas contre aller un peu plus haut, comme l'équipe a réussi à le faire les dernières saisons. Si on est sur les mêmes bases, pourquoi pas. On sait que cela va être long et difficile". La venue de Lyon sera l'occasion de voir si l'équipe reste dans la même lignée pour jouer les trouble-fête : "On préfère toujours titiller le milieu de classement. Si on commence à regarder derrière, on ne travaille pas dans le même environnement."

Les recrues

Madison Krauser
Madison Krauser
Romane Munich (21 ans)
Soyaux recherchait une autre joueuse à ce poste et c'est vers l'ancienne nancéienne dont l'équipe a été reléguée en DH que le choix s'est portée. Passée par toutes les sélections de jeunes, elle dispose déjà d'une certaine expérience et a évolué une saison en D1 avec Vendenheim il y a quatre ans.

Pamela Babinga (26 ans)
Joueuse novice à ce niveau-là, elle fait malgré tout office d'ancienne par son âge. Evoluant en DH il y a deux ans, elle a découvert la D2 avec Aurillac-Arpajon, et était suivie par le staff sojaldicien. Son apprentissage accéléré du niveau D2 avec 15 buts à la clé, a convaincu Soyaux. Championne du Monde militaire, elle arrive pour franchir une autre étape. "J'espère que ce sera une très bonne surprise, une bonne pioche" a indiqué Nicolas Goursat.

Madison Krauser (23 ans)
C'est une opportunité qui s'est présentée à Soyaux qui s'ouvre à nouveau sur l'international. "C'est une bonne découverte, un profil de joueuse que l'on n'avait pas au club et qui peut nous offrir plus de solutions que les années précédentes" a fait remarquer Nicolas Goursat. Elle peut évoluer sur tout le couloir droit même si elle a essentiellement évolué au poste de latérale droit dans le championnat universitaire américain.

Makan Traoré (23 ans)
Son passage à Lyon durant quatre saisons n'a pas permis à l'ancienne mancelle de briller. 14 matchs en D1, aucun comme titulaire, la milieu de terrain défensive, qui pourra aussi jouer en défense axiale, doit désormais retrouver son niveau d'antan. Mais Soyaux veut miser sur son vécu et sa formation à Lyon, que beaucoup de jeunes joueuses n'ont pas eu. Ses qualités techniques, son intelligence de jeu lors des matchs amicaux sont intéressants même si elle arrive un peu en retard physiquement après une année quasi blanche en raison d'études en Angleterre.

Elodie Nakkach (21 ans)
Après être passé chez les jeunes à Soyaux, Nakkach a passé quatre saisons à La Roche, dont la dernière en D1 (14 matchs). Joueuse technique, elle a montré son envie de travailler et évoluera au milieu de terrain axial.

L'effectif

Arrivées : Nicolas Goursat (entraîneur adjoint, déjà au club), Pamela Babinga (FC Aurillac-Arpajon), Romane Munich (AS Nancy), Elodie Nakkach (ESOF La Roche), Madison Krauser (University of Colorado, USA), Makan Mouchou Traoré (Birmingham, Angleterre)
Départs : Mélissa Godart (FC Metz), Ipek Kaya (Stade Brestois), Kelly Kone (FC Aurillac-Arpajon)

Gardiennes
1-Amandine Guérin
16-Cassandra Moinet
30-Romane Munich
40-Lucie Esnault

Défenseures
2-Anaïs Dumont
3-Mélanie Alleron
4-Justine Deschamps
5-Marie-Aurelle Awona
11-Viviane Boudaud
27-Cynthia Viana

Milieux
6-Elodie Nakkach
8-Maud Hurault
12-Yakaré Niakaté
14-Lydia Belkacemi
18-Madison Krauser
19-Julie Thibaud
20-Laura Lépine
21-Makan Traoré
22-Siga Tandia
23-Solenne Ninot

Attaquantes
7-Anna Clérac
9-Marion David
10-Gwendoline Djebbar
15-Pamela Babinga
17-Laura Bourgouin
26-Allison Blais

>> Le détail de l'effectif

Staff
Entraîneur
Juan PAREDES
Né le 6 mai 1960 à Soyaux
Au club depuis la saison 2012-2013
Diplôme : DEF

Parcours d'entraîneur
Angoulême (-2000), ASJ Soyaux (2006-2008), UA Cognac (2008-2011), ASJ Soyaux Charente (2012-)

Adjoints
Nicolas Goursat, adjoint, co-entraîneur
Thomas Mounier, entraîneur des gardiennes
David Dubreuil, adjoint, seniors
Thibaut Gabard, U19

La saison dernière

Joueuses utilisées 2015-2016 (entre parenthèses : matchs en D1/buts en D1, club de destination)
G : Amandine Guérin (14/0), Cassandra Moinet (8/0)
D : Marie-Aurelle Awona (16/0), Viviane Boudaud (20/4), Mégane Catalano (2/0, partie en cours de saison à Monteux), Lauriane Dessalles (1/0), Anaïs Dumont (22/0), Ipek Kaya (2/0, Stade Brestois), Cynthia Viana (20/0)
M : Lydia Belkacemi (13/0), Clémentine Canon (1/0), Justine Deschamps (22/3), Mélissa Godart (22/0, FC Metz), Maud Hurault (15/1), Laura Lépine (1/0), Philomène Pagnoux (1/0), Julie Thibaud (14/1), Siga Tandia (13/0)
A : Allison Blais (21/2), Laura Bourgouin (19/10), Anna Clérac (19/4), Kelly Koné (10/0), Marion Leroy (11/1), Solenne Ninot (3/0)

Division 1
7e : 7 victoires, 4 nuls, 11 défaites, 27 buts pour, 51 buts contre
Coupe de France
Eliminé en 32e par Bordeaux (1-1, tab 4-5)

Palmarès

Championnat de France de D1 : 1 (1984)

Section féminine fondée en 1968

Mercredi 7 Septembre 2016
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :