Footofeminin.fr : le football au féminin

#D1F - SAINT-ETIENNE a donné la leçon

Saint-Étienne, pourrait bien viser un peu plus haut cette saison. Contrairement à l’habitude, le plus gros score de la journée n’est pas à mettre à l’actif de l’un des membres du quatuor de tête. En déplacement à Bordeaux, ce sont les Vertes qui ont réalisé le plus gros écart du week-end en l’emportant 7-0.



Sumo face à Clemaron (photo CHR$)
Sumo face à Clemaron (photo CHR$)
Au bout de vingt minutes, Audrey Chaumette avait déjà inscrit un triplé, et Julie Peruzzetto et Rose Lavaud ajoutaient chacune un but autour de la demi-heure. L’addition était lourde pour des Girondines totalement dépassées et ne parvenant quasiment pas à se porter dans la moitié de terrain adverse.

La deuxième mi-temps rééquilibrait un peu les choses. Bordeaux trouvait enfin quelques possibilités et poussait en fin de match avec les entrées des deux anciennes de Saint-Maur Cindy Ferreira et Maeva Salomon en lieu et place Naweal Ouinekh et Juliette Loumagne mais cela permettait aux Stéphanoises d’ajouter deux nouveaux buts en contre.

Après le nul initial contre Marseille, Bordeaux voit la différence qui peut exister avec une équipe désormais habituée à la D1. Mais la deuxième mi-temps laisse des espoirs. Et l’objectif reste de laisser deux équipes derrière au classement.

En face, les Vertes semblent avoir rapidement fait leur deuil de deux de leurs forces de l’an passé. L’expérimentée défense centrale composée de Sabrina Viguier et de Maria Karlsson est partie, Marion Boishardy est arrivée de Guingamp. Elle était accompagnée contre Bordeaux de la revenante Morgane Courteille qui n’était plus apparue depuis plus d’un an pour cause de blessure. La charnière a rarement été mise en danger par Sarah Cambot et ses coéquipières, sans doute grâce à la domination stéphanoise et à la mainmise d’Aude Moreau et Maéva Clemaron sur l’entrejeu.

À l’autre bout du terrain, Sarah Palacin n’est plus là. Mais Julie Peruzzetto l’est encore tout comme Audrey Chaumette et Rose Lavaud. Et Maëlle Garbino et Lucie Pingeon sont arrivées. C’est au moins suffisant pour permettre à Saint-Étienne d’obtenir la plus large victoire de son histoire en D1. En attendant plus.

REACTIONS

Jérôme Dauba (entraîneur Bordeaux)
Ce qui est frustrant c’est que l’on avait identifié la façon dont jouait Saint-Etienne. Et elles ont marqué exactement comme nous l’avions identifié. On avait montré à la vidéo comment Saint-Etienne attaquait, jouait, leurs forces. On l’avait travaillé et essayé de trouver des parades à leurs attaques mais on n’a pas réussi à le retranscrire sur ce match. Je pense que l’on n’avait pas anticipé le facteur vitesse et les joueuses de Saint-Etienne vont très vites.
On savait qu’on allait en prendre cette année. Ça arrive aujourd’hui. C’est peut-être un mal pour un bien, de retravailler là-dessus. Il me tarde d’être au prochain entrainement et de bosser le match d’Albi par rapport à ce que l’on a pu voir aujourd’hui (ndlr : dimanche). Il y a quand même eu, par moment, des choses intéressantes dans des enchainements, sur des comportements. Des joueuses n’ont pas lâché du début à la fin, d’autres ont plongé mentalement. Ce sont des choses que l’on va retenir.

Hervé Didier (entraîneur Saint-Etienne)
A la différence de nos dernières rencontres, y compris celle face à l’Inter, nous avons été performants d’entrée de match en imposant un pressing très haut pour être bien dans le rythme. Ce n’est pas si facile de marquer sept buts en D1, il ne faut pas minimiser cette performance. Cependant, il ne faut pas non plus s’enflammer car nous devons nous concentrer sur la suite et sur les deux échéances importantes qui nous attendent face à l’OL et à Montpellier.


Dimanche 25 septembre 2016 à 15h00
Blanquefort (Stade Jean-Pierre Delhomme)
Bordeaux - Saint-Etienne : 0-7 (0-5)
Spectateurs : 765
Arbitres : Cindy Buffart assisté de Chloé Destrieux et Florian Laplanche.
Buts : Audrey Chaumette 3', 12', 18', Julie Peruzzetto 28', 63', Rose Lavaud 32', Maëlle Garbino 72'
Avertissements : Sophie Istillart 73' pour Bordeaux, Morgane Courteille 59' pour Saint-Etienne

Bordeaux : 16-Elisa Launay, 2-Félicité Tiziri Hamidouche, 6-Chloé Billaud (5-Emmanuelle Saboulard 86'), 18-Emmanuelle Lacroix, 3-Margaux Aimé, 8-Juliette Loumagne (12-Maëva Salomon 73'), 19-Sophie Istillart, 23-Andréa Lardez, 7-Naweal Ouinekh (14-Cindy Ferreira 63'), 9-Sarah Cambot ©, 10-Eva Sumo, Entr.: Jérôme Dauba
Non utilisées : 1-Alizée Nadal, 17-Melody Sierra
Saint-Etienne : 1-Mylène Chavas, 26-Charlotte Gauvin (25-Morgane Martins 42'), 5-Marion Boishardy, 20-Morgane Courteille, 14-Noémie Carage, 17-Rose Lavaud, 21-Maéva Clemaron ©, 6-Aude Moreau, 22-Julie Peruzzetto, 9-Maëlle Garbino (18-Namnata Traoré 73'), 11-Audrey Chaumette (10-Lucie Pingeon 46'), Entr.: Hervé Didier
Non utilisées : 8-Candice Gherbi, 16-Mélodie Carré

0-1 Chaumette (3') : Garbino déborde côté gauche et centre en retrait sur Chaumette qui ouvre son pied droit au premier poteau
0-2 Chaumette (12') : Lavaud sert Gauvin à droite qui centre pour la reprise du droit au premier poteau de Chaumette devant Billaud
0-3 Chaumette (18') : Passe en retrait de Sumo interceptée par Chaumette qui évite la gardienne, contrôle et marque du plat du pied droit dans le but vide
0-4 Peruzzetto (28') : Garbino entre dans la surface côté gauche et centre en retrait sur Peruzzetto qui ouvre son pied droit à 11 m et trouve le petit filet opposé
0-5 Lavaud (32') : Ouverture de Moreau du milieu de terrain pour Lavaud qui devance la sortie de Launay à 20 m et place un lob du droit
0-6 Peruzzetto (63') : Clemaron sert dans la profondeur Lavaud qui place une frappe du droit à l'entrée de la surface au ras du montant gauche
0-7 Garbino (72') : Centre de Lavaud depuis le côté droit pour Garbino dans les 5,5 m qui contrôle et enchaîne par une petite balle piquée du gauche devant Launay

Mardi 27 Septembre 2016
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :