Footofeminin.fr : le football au féminin

Euro U19 - Gilles EYQUEM : "Encore un peu tendre défensivement"

A l'issue de la phase de groupe, le sélection des U19 Gilles Eyquem a fait le point sur le nul face à la Norvège, son équipe et la suite du tournoi.



photo archive
photo archive
La qualification
La qualification pour les demi-finales du championnat d’Europe et la qualification pour la coupe du monde U-20. C’est vraiment l’objectif qu’on s’était fixe, c’est une réussite. Maintenant on va continuer, on va aller chercher la cerise sur le gâteau.

L’Espagne
On les a faites observer, on les connait bien, on les a jouées en octobre, on les a revues a La Manga. Ça reste une très très belle équipe. Maintenant on va surtout se pencher sur la récupération, parce que je pense qu’il y a des filles qui commencent à trouver que ça fait beaucoup de matchs. Ils faut pouvoir enchainer cinq matches.

La nouvelle règle des cinq changements et la rotation
Malheueusement je ne fais pas forcement tourner celles que je souhaiterais. C’est quand même une belle règle, elle est intéressante et ça permet de préserver les filles. J’ai encore des filles qui ont fait les trois matchs complets, on va voir comment elles vont récupérer.

L’impact physique et l’aspect tactique des Norvégiennes
On le savait on les avait observées, on savait qu’on aurait ce jeu direct et ce jeu long et qu’elles mettraient de l’impact. J’avais prévenu les joueuses car pour nous embêter elles n’avaient que cette arme-là. Je suis content parce qu’on a réussi a faire ce qu’on souhaitait sur le plan offensif, on a manqué de rigueur défensivement.

La défense et les buts encaissés un peu "casquette"
Par manque d’expérience, de maturité, on ne peut pas toujours jouer. Il y a des moments quand le ballon est chaud, il faut dégager, on est encore un peu trop tendre défensivement. Et même on se met en difficulté nous même souvent par des passes qui sont un peu juste.

Le bloc défensif étiré

Ça manquait un peu de gaz pour être plus agressives, même si je pense que Margaux Le Mouël a fait une deuxième mi-temps intéressante. C’est surtout parce que la défense était loin derrière, il fallait coller un peu plus. On avait cette appréhension du jeu direct. On n’a pas été présent sur ce qu’on avait observer comme le deuxième ballon.

Deux joueuses très jeunes U16 et U17
Ces joueuses-là ont montré qu’elles pouvaient intégrer le groupe sans difficulté. On l’a vu encore avec Vicki (Becho) qui est une joueuse pétri de talent et qui ne souffre pas de la comparaison même sur le plan athlétique avec des joueuses plus âgées.

Jeudi 25 Juillet 2019
Sylvain Jamet

Dans la même rubrique :