Footofeminin.fr : le football au féminin

FRANCE U20 - Qui sont les prétendantes pour disputer la Coupe du Monde U20 ?

Cela fait désormais plus d'un mois que la France a échoué à réaliser le doublé à l'Euro des moins de 19 ans au terme d'une finale au scénario cruel, bien que logique. Désormais, Gilles Eyquem et son staff sont tournés vers la Coupe du monde des moins de 20 ans qui aura lieu en Bretagne du 5 au 24 août prochain.



FRANCE U20 - Qui sont les prétendantes pour disputer la Coupe du Monde U20 ?
La première étape de cette nouvelle aventure aura lieu dès la semaine prochaine, avec un stage à Clairefontaine (du 16 au 20). Gilles Eyquem a fait appel à 32 joueuses, dont les 18 vice-championnes d'Europe 2017, rejointes par 14 jeunes talents qui vont tenter de gagner une place dans le groupe pour le Mondial. Tour d'horizon des 32 joueuses appelées.

Sans surprise, Gilles Eyquem a convoqué les 18 joueuses qui ont atteint la finale de l'Euro nord-irlandais. Parmi celles-ci, la plupart ont joué la continuité à l'intersaison en restant dans le même club, puisque seules quatre d'entre elles ont changé de couleurs. Il s'agit de Catherine Karadjov, qui a quitté le Paris FC pour la D2 et La Roche-sur-Yon, Julie Thibaud, qui est passée de Soyaux à Bordeaux, club dont est partie Emelyne Laurent, désormais joueuse de l'OL. Enfin, Sana Daoudi a tenté l'aventure espagnole en quittant le PSG pour rejoindre l'Atlético Madrid. Les autres joueuses sont restées fidèles à leur club, même en cas de relégation pour la D2 en ce qui concerne Pauline Dechilly et Christy Gavory à Metz, ou Mylène Chavas à Saint-Etienne. Huit des vice-championnes d'Europe évoluent cette année en D2, jouant en majorité un rôle important dans l'équipe en ce début de saison, neuf évoluent dans des clubs de D1, et Sana Daoudi a donc rejoint l'Espagne.

Mylène Chavas : 28 matchs (D1, D2), 29 sélections (U16, U17, U19, U20)
Jade Lebastard : 3 matchs (D1), 17 sélections (U16, U17, U19, U20)
Elisa De Almeida : 8 matchs (D1), 18 sélections (U17, U19)
Pauline Dechilly : 54 matchs (D1, D2), 27 sélections (U16, U17, U19)
Sarah Galera : 30 matchs (D1, D2), 18 sélections (U17, U19)
Léna Goetsch : 37 matchs (D2), 16 sélections (U16, U17, U19)
Julie Piga : 12 matchs (D1, D2), 28 sélections (U16, U17, U19)
Agathe Ollivier : 13 matchs (D1), 24 sélections (U17, U19)
Julie Thibaud : 40 matchs (D1), 15 sélections (U19)
Sana Daoudi : 2 matchs (D1, LDC), 12 sélections (U16, U19)
Hélène Fercocq : 32 matchs (D2), 20 sélections (U17, U19)
Christy Gavory : 44 matchs (D1, D2), 29 sélections (U16, U17, U19)
Lina Boussaha : 3 matchs (D1), 21 sélections (U16, U17, U19)
Mathilde Bourdieu : 15 matchs (D1, D2), 14 sélections (U16, U17, U19)
Cindy Caputo : 37 matchs (D1, D2), 13 sélections (U16, U17, U19)
Catherine Karadjov : 5 matchs (D1, D2), 16 sélections (U17, U19)
Emelyne Laurent : 10 matchs (D1), 30 sélections (U16, U17, U19)
Chloé Piérel : 1 match (D1), 11 sélections (U17, U19)

Quatorze nouvelles joueuses

Quatorze joueuses vont rejoindre ce groupe. Elles sont en majorité des habituées des sélections de jeunes, mais Gilles Eyquem a ouvert le groupe à des joueuses n'ayant jamais porté le maillot bleu. Il a également fait appel à trois joueuses de la génération 2000, qui pourraient être rejointes par plusieurs coéquipières de la même génération lors des prochains rendez-vous.

Dans les buts, le sélectionneur français a fait appel à Pauline Moitrel et Camille Pécharman, qui évoluent toutes les deux en D2 (à Reims et Toulouse respectivement) et font partie des portières les plus expérimentées parmi celles pouvant prétendre à la sélection. Si Pécharman (1998) a déjà été appelée à plusieurs reprises avec les U19, il s'agit d'une première pour Moitrel (1999).

>>> Le duo Chavas/Lebastard semble intouchable par son expérience, sa dynamique et son leadership, malgré le faible temps de jeu de la Guingampaise, et il faudra choisir qui l'accompagnera pour le Mondial. À l'heure actuelle, Mylène Chavas est logiquement l'indiscutable numéro 1.
Pauline Moitrel : 48 matchs (D2), 3 sélections (U16, U17)
Camille Pécharman : 37 matchs (D1, D2), 6 sélections (U16, U17, U19)

En défense, avec l'Arrageoise Andréa Prette (1998), présente lors de plusieurs stages U19 la saison dernière et habituée des sélections de jeunes, quatre nouvelles têtes : Coralie Digonnet (1998), qui s'est imposée dans le 11 stéphanois après plus de 10 apparitions en D1 et Coupe de France la saison dernière et la Bordelaise Camille Élicèche (1999), qui sort d'une saison pleine en D1, ne comptent aucune sélection chez les jeunes. Ce n'est pas le cas des très offensives latérales gauche Selma Bacha et Sandy Baltimore (OL et PSG), membres de la sélection U17 la saison passée avec la génération 2000. La seconde, peut-être la meilleure joueuse du dernier championnat U19, compte quelques apparitions sous le maillot parisien.

>>> La défense, qui a encaissé sept buts en cinq matches à l'Euro, a fait preuve de naïveté et d'inexpérience malgré une solidarité exemplaire. Elle est amenée à connaître du changement. Les nouvelles appelées ont les capacités d'apporter un plus à ce secteur qui attendra mieux de Elisa De Almeida, et qui pourrait voir la Marseillaise Maëlle Lakrar (2000) être bientôt appelée. À gauche, le poste où Pauline Dechilly a dépanné à l'Euro est ouvert à plusieurs candidates (Prette, Ollivier, Bacha, Baltimore, les trois dernières pouvant évoluer à la fois au poste de latérale et à celui d'ailière).

Selma Bacha : 22 sélections (U16, U17)
Sandy Baltimore : 2 matchs (D1, LDC), 10 sélections (U17)
Coralie Digonnet : 15 matchs (D1, D2)
Camille Elicèche : 38 matchs (D1, D2)
Andréa Prette : 43 matchs (D1, D2), 15 sélections (U16, U17, U19)

Au milieu de terrain, les Ruthénoises Elise Bonet (1998) et Angeline Da Costa (1999) sont de la partie. Si la première est une tête connue de la sélection, la seconde découvre les U19. Elles sont accompagnées de Doriane Pau (1998, Toulouse) et Amira Ould Braham (1998, passée du Paris FC à Saint-Maur), qui comptent plusieurs sélections U19 à leur actif la saison passée.

>>> Aucune des trois joueuses appelées la saison passée n'avait réussi à convaincre Gilles Eyquem de les emmener à l'Euro après leurs prestations lors des tournois amicaux en Irlande du Nord et à La Manga. Elles auront donc la possibilité de montrer l'étendue de leurs progrès dans un secteur qui a souvent été dominé en lors de l'Euro face aux nations européennes que la France retrouvera lors de la Coupe du monde (Pays-Bas, Angleterre, Allemagne, Espagne).

Elise Bonet : 20 matchs (D1), 12 sélections (U16, U17, U19)
Angeline Da Costa : 15 matchs (D1), 8 sélections (U16, U17)
Doriane Pau : 36 matchs (D2), 2 sélections (U19)
Amira Ould Braham : 5 matchs (D1, D2), 12 sélections (U17, U19)

En attaque, Gilles Eyquem a fait appel à des joueuses habituées des sélections de jeunes. On citera en premier la joueuse du PSG Marie-Antoinette Katoto (1998), grande absente de la dernière Coupe du monde U20 et du dernier Euro U19, compétition dont elle avait été sacrée Meilleure buteuse et Meilleure joueuse lors du titre en 2016. Elle sera un atout majeur de la sélection lors du Mondial si elle arrive à éviter les blessures, et réalise un très bon début de championnat avec six buts en quatre matchs de D1. Viennent ensuite Inès Boutaleb (1998), désormais joueuse de Grenoble et habituée des sélections de jeunes dont les U19, et Melvine Malard (OL), la troisième représentante de la génération 2000 de cette liste à passer des U17 aux U20 pour ce premier rassemblement de l'année.

>>> En obtenant la mise à disposition de Marie-Antoinette Katoto qui pouvait légitimement prétendre aux A, Gilles Eyquem a reçu le renfort d'une joueuse qui sera indiscutable dans le groupe... si elle n'est pas blessée. Elle pourrait former avec Emelyne Laurent et Mathilde Bourdieu, qui ont joué un rôle primordial dans le bon parcours des Bleuettes à l'Euro, un trio des plus séduisants. Inès Boutaleb semble retrouver un second souffle en D2 du côté de Grenoble et cherchera à gagner sa place tout comme la prometteuse Melvine Malard.

Inès Boutaleb : 11 matchs (D1, D2), 3 buts, 14 sélections (U17, U19)
Marie-Antoinette Katoto : 25 matchs (D1, LDC), 16 buts, 21 sélections (U16, U17, U19, U20)
Melvine Malard : 19 sélections (U16, U17)

FRANCE U20 - Qui sont les prétendantes pour disputer la Coupe du Monde U20 ?

Vendredi 13 Octobre 2017
Charlotte Vincelot

Dans la même rubrique :