Footofeminin.fr : le football au féminin

Farid Benstiti : « On ne va rien négliger »

A deux semaines de sa finale de Ligue des Champions contre Potsdam, l'OL entre dans une semaine charnière en championnat avec, dès dimanche, la réception de Nord Allier. L'occasion pour les Lyonnaises de se rapprocher de la tête.



« On n'a pas le droit à un troisième joker »

Farid Benstiti (photo : Van Gol)
Farid Benstiti (photo : Van Gol)
La victoire contre Montpellier à domicile (5-0) lors de la dernière journée vous a permis d'écarter un concurrent direct pour le titre et vous a reboosté avant la dernière ligne droite...
On est simplement sur la lancée de nos bons matchs depuis Umea à l'aller, il y a véritablement une dynamique qui s'est installée. La défaite à Juvisy (0-2) nous a fait beaucoup beaucoup de bien, alors, certes, on a perdu des points en championnat mais mentalement cela nous a permis de tous se remettre en question.
C'est une défaite qui a constitué le « déclic » Ce n'est pas paradoxal ?
On ne jouait pas si bien que ça avant Juvisy, si on n'avait pas pris cette leçon, moi je n'aurais pas pu recadrer les joueuses sur leurs objectifs, leurs qualités, leur travail à l'entraînement. En fait sur pas mal de points où il fallait tous se remettre en cause, c'est ce que nous avons fait et maintenant on est sur une bonne dynamique.
Comment abordez-vous ce match à Nord Allier, dimanche à 15 heures ?
On a deux chemins, deux routes, celle du championnat qui est longue et difficile et celle de la Coupe d'Europe qui est très exigeante aussi. Nord Allier rentre dans le même projet que celui du début de saison, c'est-à-dire un match qui va nous permettre de continuer notre course pour le titre puisque c'est un match en retard. Ce sont des points à prendre pour rattraper ceux qui sont devant nous. On va prendre avec le plus grand sérieux le match de Nord Allier. On s'attend à un match difficile
Même si vous les aviez battus 4-0 à l'aller ?
Il faudra bien respecter cette équipe, éviter qu'elle vienne dans notre camps et rester sérieux, c'est la meilleure façon d'engager ce match.
Quelle sera la clé ?
Nous devrons prendre avec beaucoup d'humilité ce match. Il faudra surtout rester dans la dynamique dans laquelle on se trouve actuellement car les filles sont bien, elles jouent bien, on n'a pas à se poser de questions. Il faut qu'on gagne ce match, donc la clé pour que le titre de champion soit au bout dans cette fin de saison ça passe par Nord Allier.
Surtout que la rencontre contre Soyaux, jeudi, peut vous rapprocher encore un peu plus de la tête...
On n'a pas le droit à l'erreur, on a grillé deux jokers, un contre Juvisy, l'autre contre Hénin, on n'a pas le droit au troisième.

Beaucoup de vos filles étaient en sélection cette semaine, c'est un handicap ?
Non cela va permettre aux autres de jouer, et c'est la meilleure façon de préparer la Coupe d'Europe et la fin du championnat. On veut être à fond sur ces deux matchs, Nord Allier et Soyaux vont nous permettre de nous propulser sur la finale de la Coupe d'Europe. On va pouvoir faire jouer nos joueuses qui ont besoin de temps de jeu parce qu'elles reviennent de blessures. Je pense à Sandrine Dusang, Simone, Sarah Bouhaddi. Et puis de toute façon quand on a des filles comme elles, je n'ai aucun doute quant à leur performance sur le terrain.
L'OL écrase un peu moins le championnat que les autres années, vous l'attribuez à quoi ?
C'est dû simplement au fait que les autres équipes se sont renforcées, que le championnat progresse. Nous, on a fait une erreur contre Hénin ou plutôt Hénin a bien su nous battre, ça se joue à ce moment là. Les années précédentes, on n'a jamais écrasé le championnat comme tout le monde peut le penser, on a surtout fait de bonnes saisons.
Mais vous n'aviez concédé aucune défaite lors des dernières saisons, cette année vous en êtes à deux...
Mais c'est bien que les autres progressent, c'est peut-être ce qui nous a permis d'aller en finale de la Coupe d'Europe cette année.
Il n'y a donc pas de lassitude en championnat, l'OL ne se consacre pas uniquement sur la Ligue des Champions?
Non je vous assure parce qu'on en est à trois titres, on peut en gagner un quatrième. De plus on est en finale de Coupe d'Europe, c'est une très très bonne saison. Si on gagne tout vous imaginez un peu la fin de saison qu'on fait ! On ne va rien négliger
A deux semaines de la finale à Getafe, vous y pensez déjà ou vous vous concentrez d'abord sur le championnat ?
On est obligé de travailler sur la finale on ne peut pas se permettre de ne pas le faire. Au club, je ne suis pas tout seul, j'ai un bon staff, toute une équipe autour de moi et deux présidents qui travaillent toujours avec moi, je fais confiance aux autres donc pendant que je prépare Nord Allier tout le monde travaille sur Potsdam.
Est-ce que les joueuses pensent, elles, déjà à ce grand rendez-vous?
Oui, on n'a pas peur d'en parler. Et j'aimerais qu'on soit très mature là-dessus, il ne faut pas se le cacher, il faut arrêter de dire qu'on ne va pas y penser, qu'on va l'écarter de notre esprit, c'est impossible.
Y a t-il un risque de déconcentration dimanche à force de trop se projeter vers cette finale?
Je n'admettrais pas qu'on soit déconcentré contre Nord Allier

Propos recueillis par Thibault Simonnet pour footofeminin.fr

Vendredi 7 Mai 2010
Thibault Simonnet

Dans la même rubrique :