Footofeminin.fr : le football au féminin

"Faut-il en arriver là pour que vous veniez nous voir jouer ?"

L'hebdomadaire gratuit Sportweek dans son édition de ce vendredi 6 mars a réalisé un reportage photo sur quatre joueuses de l'équipe de France à l'occasion du dernier stage



Sarah Bouhaddi - Gaëtane Thiney - Corine Franco (photo : FFF/Agence Hémisphère Droit/Pauce)
Sarah Bouhaddi - Gaëtane Thiney - Corine Franco (photo : FFF/Agence Hémisphère Droit/Pauce)
Ne vous y détromper pas, ces photos ne sont pas là pour dénigrer le football féminin bien au contraire. L'hebdomadaire gratuit sportweek.fr distribué essentiellement dans les gares des grandes villes de France ouvre sa rubrique glamour aux Bleues.

Source : sportweek.fr/Emilie Cuisinier

Attention, Glamour collector ! Si ces demoiselles posent nues, ce n'est pas seulement pour le plaisir des yeux. Mais pour la bonne cause.

Enquête : à qui pensez-vous lorsque l'on associe les mots " football " et " femme " ? Soyez honnête : avant d'avoir vu les photos ci-contre, vous auriez très certainement répondu, comme plus de 90 % des femmes et des hommes que nous avons interrogés : Victoria Beckham, Adriana Karembeu ou - si vous n'êtes pas à jour de vos tablettes télé - éventuellement Estelle Denis. Vous l'aurez donc compris, au cours de notre petite étude, pas une footballeuse n'a été citée. Pas même Marinette Pichon ! C'est dire que ce Glamour exceptionnel est d'utilité public. Et cela explique pourquoi ces demoiselles, quelques-unes des meilleures footballeuses françaises, ont accepté de troquer short, maillot et crampons contre... rien.

Corine Franco (photo : FFF/Agence Hémisphère Droit/Pauce)
Corine Franco (photo : FFF/Agence Hémisphère Droit/Pauce)
Cette bombe médiatique a été lâchée par la Fédération française de football, qui, après moult vaines tentatives de promotion du foot féminin, espère enfin recueillir une réaction, si possible favorable, du public masculin, mais pas que... L'objectif est clair : que les supporters des superstars supermédiatiques et super-riches du ballon rond daignent enfin jeter, ne serait-ce qu'un oeil sur ces demoiselles, lorsqu'elles sont en action... et habillées de bleu, blanc, rouge. Car non, messieurs, Corine, Gaétane et autres Sarah ne sont pas que des mignonnes qui se déguisent en Thierry Henry le dimanche. Elles ont aussi un sacré jeu de gambettes et une belle maîtrise du 4-4-2. Bref, elles jouent au foot, le vrai... En plus surprenant et plus complet même, paraît-il.

Gaëtane Thiney (photo : FFF/Agence Hémisphère Droit/Pauce)
Gaëtane Thiney (photo : FFF/Agence Hémisphère Droit/Pauce)
Mais alors pourquoi le foot féminin est-il ainsi boudé par les médias et - cause ou conséquence - par le public ? La discipline souffrirait-elle encore des préjugés qui, dans les années 20, l'ont quasiment tué dans l'oeuf ? Il était à l'époque, au pire, accusé d'entraver la maternité. Au mieux, de donner à ses pratiquantes une allure garçonnière. Sur ce dernier point, au moins, la FFF et Sportweek peuvent se targuer de formellement rétablir la vérité. D'aucuns diront que le foot féminin français prendra la place qu'il mérite le jour où les Bleues feront un " résultat ". Pourtant, et alors la première Coupe du monde de football féminin n'a eu lieu qu'en 1991 et que les Bleues y ont participé pour la première fois en 2003, ces demoiselles n'ont pas grand-chose à envier, en termes de performance, à leurs homologues masculins : elles n'ont perdu que deux matches en deux ans.

Elodie Thomis (photo : FFF/Agence Hémisphère Droit/Pauce)
Elodie Thomis (photo : FFF/Agence Hémisphère Droit/Pauce)
L'urgence, pour elles - moins en manque de reconnaissance que de supporters dans les stades -, comme pour la FFF, est bien réelle. Car le risque, c'est de voir toutes ces artistes du ballon rond made in France filer aux États-Unis, où les attendent des contrats pros et, surtout, une foule en délire à chaque match. Le mieux pour éviter cela est donc d'aller faire un tour au stade. Satisfaction et spectacle garantis. Et ce, même si les joueuses procèdent au rituel échange de maillot... dans les vestiaires.

LE DIAPORAMA SUR SPORTWEEK.FR




LE FICHIER PDF DE L'HEBDOMADAIRE A TELECHARGER CI DESSOUS

Vendredi 6 Mars 2009
Sébastien Duret

Dans la même rubrique :
JOYEUX NOËL !

JOYEUX NOËL ! - 26/12/2017

Bonne année 2017 !

Bonne année 2017 ! - 02/01/2017