Footofeminin.fr : le football au féminin

Hénin-Beaumont fait chuter Lyon

Après 70 matches consécutifs sans défaite en championnat, Lyon a connu une fin de série inattendue à Hénin-Beaumont à l'occasion de la 7e journée de championnat



Les Héninoises qui ont fait chuté Lyon ce dimanche (photo : Eric Duchateau)
Les Héninoises qui ont fait chuté Lyon ce dimanche (photo : Eric Duchateau)
7e journée

Dimanche 15 novembre 2009
Juvisy-Nord Allier Yzeure 3-2
Thiney 54', Lebailly 67', Guilbert 74' ; Soubeyrand 25' c.s.c., Sirot 55'
Hénin-Beaumont-Lyon 3-1
Dacquigny 9', Crammer 31' s.p., 68' s.p. ; Schelin 40'
Toulouse-Saint-Etienne 1-0
Cugat 54'
La Roche-sur-Yon-Saint-Brieuc 2-4
Guillard 14', Godart 71' ; Le Sommer 34', 64', Daunas 62', Le Bihan 82'
Soyaux-Montigny 1-0
Dumont 86'
Montpellier-PSG 0-0

CLASSEMENT ET INFOS

La bonne opération de Juvisy (photo : Marc Giachello)
La bonne opération de Juvisy (photo : Marc Giachello)
Cette 7e journée aura celle des premières. Première défaite de Lyon, depuis septembre 2006 face à Juvisy, soit 3 ans et 2 mois. Les championnes de France en titre ont connu une déconvenue que nul ne présageait si ce n'est une équipe héninoise qui a joué crânement sa chance.

Dès la 9e minute sur un long coup franc de Dacquigny, la gardienne lyonnaise Nilsen manquait sa sortie devant Crammer et prolongeait le ballon dans son but. Le coup héninois était lancé surtout lorsque Hénin-Beaumont venait à bénéficier d'un penalty. Crammer le transformait (2-0, 31'). Lyon entretenait l'espoir d'un retour avec Schelin avant le repos. Mais un nouveau penalty en milieu de seconde période mettait fin aux espoirs lyonnais combinés par la sortie sur blessure de Dusang (tendon d'Achille) et l'expulsion de Necib.

Le PSG avait alors un coup à jouer dans ce championnat. Seule équipe avec des buts inviolés, les Parisiennes se rendaient sur le terrain de Montpellier qui restait sur une qualification historique face au Bayern Munich en Ligue des Champions. Les Montpelliéraines malgré la fatigue ont su gardé une organisation impeccable pour obtenir le match nul. Le PSG en profite tout de même pour prendre la place de leader avec un point d'avance.

Dumont à gauche offre la victoire à Soyaux (photo : SO)
Dumont à gauche offre la victoire à Soyaux (photo : SO)
Juvisy fait la meilleure affaire du week-end en étant la seule équipe parmi les cinq premiers à s'imposer en championnat. Mais cela ne fut pas de tout repos face à l'étonnante équipe de Nord Allier Yzeure. Sur un ballon repoussé par Malet, celui-ci était malencontreusement dévié par Soubeyrand dans son but (0-1, 25'). Les Yzeuriennes gardaient cet avantage au repos avec que Thiney lancée en profondeur par Malet n'égalise. On pouvait alors penser que le match basculait mais dans la minute suivante, sur un centre de Gueheo, Sirot redonnait l'avantage aux visiteuses (1-2, 55'). Mais il était dit ce week-end que Juvisy n'allait pas échapper de nouveau des points. Lebailly puis Guilbert étaient les plus promptes pour marquer.

Dans le duel hautement important pour le maintien, Saint-Brieuc a réussi à obtenir une première victoire sur le terrain d'un adversaire direct La Roche sur Yon. Les Vendéennes avant ouvert le score sur une belle inspiration de Guillard qui lobait Grave (1-0, 14'). Mais Le Sommer en meilleure attaquante du championnat se mettait au travail pour égaliser. Elle récidivait même de la tête pour le 3e but de son équipe. Cependant entre temps Daunas deux minutes avant s'était aussi offert une frappe de loin pour tromper la gardienne locale. Les Vendéennes ne baissaient pas les bras et Godart reprenait un centre de Nicolas au 2e poteau (2-3, 71'). Mais le dernier mot était pour la jeune Le Bihan à dix minutes de la fin permettant à son équipe de quitter la place de lanterne rouge au profit de son adversaire du jour en raison de la confrontation directe.

Un peu plus haut au classement mais toute aussi précieuse, la victoire de Soyaux sur son terrain face à Montigny. C'est une réalisation de Dumont à cinq minutes de la fin qui a permis aux Charentaises de s'imposer et de passer là aussi devant son adversaire du jour. Quant à Toulouse et Saint-Etienne, à égalité avec cette rencontre, c'est Cugat d'une frappe puissante qui a inscrit le seul but d'un match engagé et disputé jusqu'au bout.

Dimanche 15 Novembre 2009
Sébastien Duret

Dans la même rubrique :