Footofeminin.fr : le football au féminin

Histoire des championnats nationaux français : des formules variables

Depuis le premier championnat de France en 1974-1975, les championnats nationaux français ont connu jusqu'à aujourd'hui quatre grands principes. Retour sur l'historique



Histoire des championnats nationaux français : des formules variables
Alors qu'une réflexion est menée au sein de la FFF pour l'organisation des championnats nationaux, retour sur les différentes formules adoptées depuis 35 ans.

Durant quatre décennies, et alors que le nombre de licenciées est passé de 6 000 en 1974 à 60 000 en 2008, le championnat de France a connu différentes étapes dans son évolution. De 16 équipes lors de sa première édition, il est désormais organisé en trois niveaux et avec 76 équipes.


1974-1979 : le premier championnat
Lancé le 22 septembre 1974, le premier championnat de France réunissait 16 équipes, championne de leur Ligue respective. La formule était simple : 4 groupes de 4 équipes puis les deux premiers de chaque groupe accédaient à une deuxième phase éliminatoire cinq mois plus tard ! (quarts, demis et finale).
1974-1975 : 16 équipes (4 groupes de 4 équipes) puis quarts, demis et finale
1975-1976 : 18 équipes (4 groupes de 4 ou 5 équipes) puis quarts, demis et finale
1976-1977 : 20 équipes (4 groupes de 5 équipes) puis quarts, demis et finale
1977-1978 : même formule
1978-1979 : même formule

1979-1987 : un championnat élargi à 48 équipes
Après cinq années, la seule compétition nationale est élargie à 48 équipes alors que 17 championnats régionaux existent. La nouvelle formule avec des groupes de 8 équipes offre plus de matches, problème soulevé alors par les clubs. La phase finale est également modifié avec un système de demi-finales sous forme de deux groupes de 3 équipes.
1979-1980 : 48 équipes (6 groupes de 8 équipes) puis 2 groupes de 3 équipes puis finale
1980-1981 : même formule
1981-1982 : même formule

Mais des différences de niveaux apparaissent de plus en plus flagrantes et si la formule à 48 équipes est conservée, le nombre de matches est harmonisé pour tous les clubs même les moins bien classés en créant une deuxième division en seconde phase.
1982-1983 : 48 équipes (8 groupes de 6 équipes) puis 1re division (4 groupes de 6 équipes) et 2e division (4 groupes de 6 équipes) puis demi-finales et finale en D1 et D2
1983-1984 : même formule
1984-1985 : même formule
1985-1986 : même formule

La saison 1986-1987 est une saison de transition. Avec toujours 48 équipes, mais la suppression des deux niveaux en deuxième phase, le championnat prépare sa réduction à 30 équipes la saison suivante.
1986-1987 : 48 équipes (6 groupes de 8 équipes) puis 2 groupes de 3 équipes puis finale

1987-1992 : une élite resserrée à 30 équipes
Le passage à 30 équipes modifie la donne et la formule éliminatoire à partir des quarts de finale est relancée. Cette fois, la France est divisée en 3 groupes de 10 équipes avec des déplacements plus longs mais permettant un meilleur brassage.
1987-1988 : 30 équipes (3 groupes de 10 équipes) puis quarts, demis et finale
1988-1989 : même formule
1989-1990 : même formule
1990-1991 : même formule
1991-1992 : même formule

1992-2002 : une D1 avec un groupe unique
Le niveau se resserre désormais à un seul groupe. Un championnat qui permet de regrouper les meilleurs clubs nationaux pour une compétition plus disputée et la fin des matches à élimination directe
1992-1993 : 12 équipes (1 groupe) + 30 équipes (3 groupes de 10 équipes) + 42 équipes interrégionales (6 groupes de 7 équipes qui s'affrontent en matches aller uniquement et qui prennent part à leur championnat régional en parallèle)
1993-1994 : même formule
1994-1995 : même formule
1995-1996 : même formule
1996-1997 : même formule
1997-1998 : même formule
1998-1999 : même formule
1999-2000 : même formule

Une modification est adoptée pour la D1 avec un tournoi final réunissant les quatre premiers du championnat pour l'attribution du titre avec pour objectif de proposer des matches plus disputés.
2000-2001 : même formule
2001-2002 : même formule

2002-2009 : la D3 voit le jour et 72 équipes au niveau national
La D1 est conservée sous sa forme, mais la D2 est réduite à deux groupes. Mais la nouveauté est la création d'une division 3 réunissant 40 équipes réparties en 4 groupes. Le tournoi final en D1 disparaîtra à l'issue de la saison 2003-2004.
2002-2003 : 12 équipes + 20 équipes (2 groupes de 10 équipes) + 40 équipes (4 groupes de 10 équipes)
2003-2004 : même formule
2004-2005 : même formule, disparition du tournoi final e D1
2005-2006 : même formule
2006-2007 : même formule
2007-2008 : même formule

Cette saison, les tournois finaux de D2 et D3 qui décernaient les places pour les accessions sont supprimés. La D2 est par ailleurs élargie à 24 équipes.
2008-2009 : 12 équipes + 24 équipes (2 groupes de 12 équipes) + 40 équipes (4 groupes de 10 équipes)

Mardi 12 Mai 2009
Sébastien Duret

Dans la même rubrique :
JOYEUX NOËL !

JOYEUX NOËL ! - 26/12/2017

Bonne année 2017 !

Bonne année 2017 ! - 02/01/2017