Footofeminin.fr : le football au féminin

Laëtitia Tonazzi : « Un autre monde »

Après la belle victoire de Juvisy en Italie, la meilleure buteuse du championnat de France, Laëtitia Tonazzi, parle de la supériorité lyonnaise, de la victoire en Italie, de Montpellier mais aussi de l'équipe de France.



Tonazzi, actuelle meilleure buteuse du championnat (photo : Marc Giachello)
Tonazzi, actuelle meilleure buteuse du championnat (photo : Marc Giachello)
Laëtitia, cette victoire à Torres en huitième de finale de Ligue des Champions (1-2) doit faire du bien au moral.
On savait que ça allait être un gros match mais c'est vrai que gagner en Italie, ça fait du bien. Cependant, on se prend un but un peu bêtement. 2-0? ça aurait été super mais on se contentera de la victoire.

Comment analysez-vous ce match ? Le but encaissé alors que vous meniez 2-0, est, j'imagine, une déception
Oui, car à 2-0, on était bien et puis on encaisse ce but juste derrière sur une erreur d'inattention. Ça leur a redonné confiance et nous on a cravaché pour tenir le score. Malgré tout, on a réussi à bien défendre et à arracher cette victoire.

Vous êtes, déjà, en situation idéale pour aller en ¼ de finale
Gagner à l'extérieur, c'est toujours compliqué surtout contre une équipe italienne qui ne lâche pas le morceau, qui mets des coups, qui triche. Là c'est vrai que c'est forcément la meilleure situation pour passer ces huitièmes.

« Une défaite aurait fait très mal aux têtes et aux jambes, là ça va nous rebooster »

Tonazzi face à Breidablik (photo : Patrick Blond)
Tonazzi face à Breidablik (photo : Patrick Blond)
Et vous marquez encore un but, racontez-nous.
Oui, c'est Julie Machart qui me met une passe dans la course, j'arrive à éliminer mon arrière avant de tirer dans la lucarne. Ca fait plaisir surtout quand c'est un match très important comme celui-là. En plus, je marque juste avant la pause et le coach adverse a un peu « gueulé » pendant la mi-temps.

Dimanche, vous jouez contre un autre gros morceau qui est deuxième du championnat : Montpellier.
On va d'abord essayer de bien récupérer car on a bien couru aujourd'hui et puis on sait que, dimanche, ce ne sera pas facile. Mais pour l'instant, on prend les matches les uns après les autres et on ne pense pas encore au retour.

Est-ce que ce match de championnat arrive trop vite ?
Si on avait pu avoir une semaine de répit on aurait pris. Après on savait à l'avance que les matches de coupe d'Europe étaient compliqués car il y a les rencontres de championnat entre les deux. Mais on s'adapte et l'effectif tourne bien. Cette victoire nous permet également d'oublier la fatigue. Une défaite aurait fait très mal aux têtes et aux jambes, là ça va nous rebooster.

Comment faire pour ramener un bon résultat ?
On devra mettre nos occasions au fond, être concentrées, ne pas trop porter le ballon pour ne pas s'épuiser physiquement et surtout jouer collectivement.

Vous aviez été battu par Lyon (1-3) en octobre dernier. Aujourd'hui avec trente-cinq buts inscrits, et un seul encaissé en six journées, elles semblent irrésistibles. Est-ce déjà trop tard pour le titre ?
On m'a déjà posé cette question. A l'heure actuelle, c'est très compliqué car c'est vraiment une très très grosse équipe. L'année dernière, elles étaient, peut-être, un peu moins fortes mais cette année, c'est un autre monde. Je ne vois pas contre qui elles peuvent perdre. Pour notre part, on a perdu contre elles, mais ça ne s'arrête pas là. On continue à jouer en coupe et en championnat.

« Moi je m'éclate en club, après le sélectionneur fait ses choix »

Tonazzi face à Bompastor lors du match Juvisy - Lyon (1-3) (photo : Jean-François)
Tonazzi face à Bompastor lors du match Juvisy - Lyon (1-3) (photo : Jean-François)
Que faire pour les titiller ?
Déjà il faut jouer le match à fond, car contre elles on avait un peu joué avec le frein à main. On avait le ballon qui nous chauffait les pieds et on n'a pas su jouer comme on le faisait d'habitude en une ou deux touches de balles. On a un peu paniqué, on se prend ce but et puis derrière tout s'est enchaîné.

Personnellement, vous faites un super début de saison, vous êtes la meilleure buteuse du championnat avec huit buts, vous devez être satisfaite.

Oui, ça fait plaisir. Mais, moi, j'essaye juste de prendre les matches les uns après les autres. Et puis mon bon début de saison je le dois à mes coéquipières qui me mettent dans de bonnes situations pour que je puisse remplir ma tâche : marquer des buts.

La liste pour le mach amical France-Pologne est tombée. Vous n'êtes pas dedans, vous-êtes déçue ?

Oui je suis forcément déçue... C'est comme ça, c'est la vie. Moi je m'éclate en club, après le sélectionneur fait ses choix. Je n'ai rien à dire, j'essaye de faire au mieux, si je ne réponds pas à ce que le sélectionneur attend, tant pis...

Propos recueillis par Thibault Simonnet pour footofeminin.fr

Vendredi 5 Novembre 2010
thibault Simonnet

Dans la même rubrique :