Footofeminin.fr : le football au féminin

Le PSG sanctionné d'un point avec sursis

Bien malgré elle, l'équipe féminine du PSG s'est vu sanctionner la semaine passée d'un point de pénalité avec sursis en championnat, suite au déplacement de supporters parisiens à Hénin-Beaumont, venus manifester leur désapprobation avec la direction actuelle du club de Ligue 1.



Ils étaient environ 150 lors du match à Hénin (photos : Denis Dujardin)
Ils étaient environ 150 lors du match à Hénin (photos : Denis Dujardin)
Le 1er novembre dernier, le PSG se déplaçait à Hénin-Beaumont. Ce jour-là environ 160 supporters (NDLR : d'après les photos) du club parisien étaient présents dans les tribunes perturbant quelque peu les us habituels des clubs recevants de la D1 féminine pas habitués à autant d'animations.

Le PV de la Commission Fédéral de Discipline du 18 novembre précise que :

Considérant qu’environ 250 supporters du Paris SG FC sont venus assister à cette rencontre par leurs propres moyens, afin de soutenir leur équipe et d’afficher leur opposition à la direction du club, comme en témoignent les banderoles déployées par lesdits supporters,
Considérant que ces derniers ont allumé deux fumigènes, dont un a été lancé à proximité de l’aire de jeu, cinq pétards, et deux bombes agricoles, ce dernier engin devant être assimilé à un produit explosif au sens de l’article R 2352-1 du Code de la Défense, en vertu duquel « on entend par produit explosif toutes poudres et substances explosives, et tous produits ouvrés comportant, sous quelque forme que ce soit, des poudres et substances explosives »

Le PSG sanctionné d'un point avec sursis
Considérant que l'article L. 332-8 du Code du Sport interdit et sanctionne pénalement l'introduction et l'usage d'engins pyrotechniques ainsi que tout objet susceptible de constituer une arme ou de servir de projectile dans toutes les enceintes sportives,
Considérant, de surcroît, que l’article L 2353-4 interdit et sanctionne pénalement « la fabrication, sans autorisation, d’un engin explosif ou incendiaire ou d’un produit explosif, quelle que soit sa composition »,
Considérant, en outre, qu’au terme des dispositions de l’article 129 des Règlements Généraux « est formellement proscrite l’utilisation d’engins pyrotechniques tels que pétards, fusées ou feux de Bengale, dont l’allumage, la projection ou l’éclatement peuvent être générateurs d’accidents graves », et qu’en vertu de ce même article, le club recevant est débiteur d’une obligation de sécurité de résultat,
Considérant, toutefois, que l’article 129 des RG précise que les clubs visiteurs doivent être tenus pour responsables « lorsque les désordres sont le fait de leurs joueurs, dirigeants ou supporters »,
Considérant qu’à la lecture des rapports des officiels, ces engins pyrotechniques et explosifs étaient en possession de supporters du club du Paris SG FC,

Le PSG sanctionné d'un point avec sursis
Considérant qu’en conséquence, la responsabilité du club du Paris SG FC dans le déroulement de cet incident est indiscutable et exclusive,
Considérant qu’il convient d’inciter le club du Paris SG FC, qui soutient qu’il « persiste dans sa lutte contre l’utilisation d’engins pyrotechniques dans les enceintes sportives », a poursuivre ses efforts
en la matière, et à combattre la violence là où elle sera amenée à se déplacer à l’avenir


Le club et surtout la section féminine bien malgré elle se retrouve pénalisée d'un retrait d’un point avec sursis au classement et une amende de 1000 (mille) €uros directement débitée sur le compte fédéral du club.

Photos :

Vendredi 26 Novembre 2010
Sébastien Duret

Dans la même rubrique :