Footofeminin.fr : le football au féminin

Marie-Ange Kramo (Toulouse) : « Le match à ne pas rater »

Les Toulousaines ne veulent pas rendre une copie blanche. Les joueuses de la ville rose ont pour le moment perdu leurs deux derniers matches à domicile face à Saint-Etienne (0-1) et Yzeure (1-3). Dimanche à 13h, elles reçoivent Saint-Brieuc qui se bat aussi pour rester en D1. Une défaite compliquerait sérieusement les affaires des Toulousaines qui affronteront ensuite Juvisy puis Lyon. Et ça Marie-Ange Kramo, capitaine du TFC en est parfaitement consciente.



Marie-Ange Kramo (Toulouse) : « Le match à ne pas rater »
Perdre 3 à 1 à domicile contre Yzeure, ce n’était pas le meilleur moyen de lancer le sprint final
Pas du tout, on est totalement passé au travers de notre match. Mais on a bénéficié de deux semaines pour bien préparer Saint-Brieuc, il ne faut absolument pas perdre dimanche.

Dimanche contre Saint-Brieuc, c’est le match de la peur ?
C’est le match à ne pas perdre car si on s’incline on risque de descendre en D2 mais il ne faut pas se mettre de pression. Il faut jouer ce match et on verra à la fin.

Ce sera difficile de ne pas avoir de pression dans un match avec autant d’enjeu, non ?
Même si on a un groupe jeune, on s’est bien préparé pour ne pas avoir de pression ou alors il faut qu’elle soit bonne.

« On a conscience d’avoir fait des non matches, d’être passé au travers plusieurs fois »

Si vous gagnez, vous vous considérerez comme sauvées ?
Il faut absolument gagner car si on perd, il faudrait battre Juvisy ou Lyon, ce ne serait pas impossible mais cela m’étonnerait que l’on puisse le faire. Si on gagne Saint-Brieuc, on est quasiment assurées de rester en D1. C’est le match à ne pas rater.

Vous restez sur cinq matches sans victoires, le groupe doute ?
Non pas du tout. On a conscience d’avoir fait des non matches, d’être passé au travers plusieurs fois. Nous avons un groupe jeune et c’est ce qui fait que nous ne sommes pas régulières. Mais avec le temps et le nombre de matches dans les jambes, on le sera de plus en plus. C’est ce qui a fait la différence à chaque fois : l’expérience. On a perdu des matches mais avec un peu plus d’expérience, on aurait pu accrocher un nul ou l’emporter.

Vous expliquez votre place au classement par le manque d’expérience de votre équipe.
(Hésitation). Je ne sais pas trop. On fait une bonne première partie et à partir de la trêve, on a commencé à perdre. C’est dû, en partie, à la jeunesse du groupe, au manque d’efficacité. Mais c’est clair que nous ne sommes pas à notre place, même s’il est jeune il y a un bon groupe, on vit bien ensemble, c’est dommage.

Comment remédier à ce problème d’attaque ? Votre meilleure buteuse, c’est Virginie Dessalle qui joue en défense...
Peut-être faudrait-il en marquer un pour que la machine se mette en route. Pourquoi ça ne marche pas ? C’est difficile à dire, c’est peut-être un manque de confiance ? Mais il y a aussi le fait qu’on ne tire pas souvent, on fait plus circuler le ballon que tirer au but.

Vous vous attendiez à vivre une saison aussi difficile ?
Pas du tout. On a fait une bonne première partie de saison, je nous voyais terminer dans le top5. Après tout est allé très vite et puis si on ne gagne pas les matches à notre portée, c’est difficile d’être bien placées. On a perdu beaucoup de matches que l’on n’aurait pas dû, dont le dernier match face à Yzeure. On s’incline 3-1 alors que sur le match, il n’y a pas photo, il nous manque cette efficacité.

« Saint-Brieuc a l’habitude de jouer des matches de bas de tableau »

Marie-Ange Kramo (Toulouse) : « Le match à ne pas rater »
Vous aviez concédé le match nul à l’aller (1-1), comment jugez-vous cette équipe de Saint-Brieuc ?
Elles assurent les points, elles ont eu un début de saison difficile et elles arrivent quand même à accrocher des équipes. Sur le plan mental, elles ont bien progressé. Elles ont aussi l’habitude de jouer des matches de bas de tableau où il ne faut pas se rater. Elles ont la gnac, un jeu dur, elles ne lâchent rien. Ce sera très difficile.

Vous vous imaginez jouer en D2 l’année prochaine ?
Pour le moment, je n’ai pas réfléchi à ça. Si on descend, j’y songerais mais pas pour le moment. De toute façon, je ne vois pas le club aller en D2.

Vous avez fait toute votre carrière à Toulouse, pourquoi ?
Il y a toute ma famille. Et puis j’aime ce club, j’y suis quand même attachée car j’ai vécu pas mal de choses avec le TFC. Je n’ai pas eu envie d’en partir.

A 32 ans, vous avez encore envie de jouer au football?
Pour le moment, j’ai toujours cette envie. Je me concentre sur la fin de saison, après je verrais.

Recueillis par Thibault Simonnet pour footofeminin.fr

Vendredi 22 Avril 2011
Thibault Simonnet

Dans la même rubrique :