Footofeminin.fr : le football au féminin

Montpellier joue la carte de la stabilité

Les Héraultaises ont fini à une très cruelle troisième place l’an dernier et repartent avec une seule envie cette année : se qualifier pour la Ligue des Champions.



Des tribunes, Sarah M’Barek a pu apprécier la courte mais précieuse victoire de ses filles dimanche dernier face à Rodez (1-0). Si Diguelmann a libéré ses coéquipières à la 76e minute, les Montpelliéraines sont « moins biens armées » que les années précédentes. Mais le constat que fait Sarah M’Barek n’est valable que pour les deux premiers matches car avec les absentes, Montpellier n’a pas eu une préparation idoine.



"Céline Deville était quand même un monument"

Kelly Gadea (photo : Stéphane Popakul)
Kelly Gadea (photo : Stéphane Popakul)
Côté recrutement, le club a perdu deux joueuses importantes. Caroline La Villa est partie à l’ASSE et Céline Deville à Lyon : « Céline était quand même un monument, c’était la boute en train de l’équipe. Elle va nous manquer mais c’est la loi du sport », glisse Sarah M’Barek qui a rempilé pour trois saisons. Le départ de l’internationale française va donc propulser une autre internationale A, Laëtitia Philippe, au rang de numéro 1 : « Elle permettait à Laëtitia Philippe de préparer l’avenir sereinement. La petite se retrouve désormais n°1 et elle n’est pas forcément dans les meilleures conditions puisqu’elle a perdu son papa pendant la Coupe du monde et a enchaîné avec une pneumopathie. Elle n’est pas prête à enchaîner dès maintenant mais on va faire avec. » Dans les prochains jours, le MHSC devrait aussi récupérer Aya Sameshima (Boston) et est encore à la recherche d’une deuxième recrue dans le secteur offensif. Des renforts nécessaires pour atteindre l’objectif que le club s’est fixé : « La Ligue des Champions, c’est notre but mais la priorité c’était de conserver mes joueuses. Beaucoup ont été convoitées comme Viviane Asseyi, Marie-Laure Delie et quelques autres. On voulait vraiment garder notre effectif, car il était jeune et tournait pas trop mal. »

"J’essaye de faire ma saison en fonction de toutes les autres équipes sauf Lyon"

L’erreur que ne veut pas commettre Montpellier cette saison ? Ne pas laisser filer les matches à sa portée : « On a un an d’expérience supplémentaire et on ne veut plus perdre de points en cours de route. On avait perdu chez nous contre Saint-Etienne, fait match nul à Yzeure et complètement raté notre match à Juvisy. On a quelques regrets au cours de la saison, il ne faut plus en avoir. »
Eliminées de la Ligue des Champions par un penalty de la Parisienne Sabrina Delannoy dans les toutes dernières minutes de la 22e et dernière journée, l’épisode a été difficile à digérer pour des Héraultaises, abattues, qui avaient pourtant fait la course en tête tout au long du championnat. « Ça a été dur mais c’est du passé. Il faut se servir de cette expérience pour grandir. Ca n’a pas été évident de s’y remettre. Beaucoup étaient tombées très bas psychologiquement. Il a fallut montrer l’exemple et cette fois on repart sur une nouvelle saison. » Une chose est sûre, Montpellier ne calque pas son parcours sur celui de Lyon. Bien au contraire. « L’OL c’est toujours le gros calibre. J’essaye de faire ma saison en fonction de toutes les autres équipes sauf Lyon. Contre l’OL c’est deux matches de bonus, deux matches de Coupe où on est capable de faire un résultat sur un match. »

T.S.


Samedi 10 Septembre 2011

Dans la même rubrique :