Footofeminin.fr : le football au féminin

U17 - Noémie CARAGE : "On est prêtes à y aller"

En stage de préparation à la Coupe du Monde U17, la défenseure Noémie Carage a répondu à nos questions entre deux matchs face à la Colombie.



(photo Sébastien Duret)
(photo Sébastien Duret)
Noémie, vous faites partie du groupe qui prépare la Coupe du Monde U17. Comment vivez-vous cela ?
Je m’attendais pas à cela. C’est extraordinaire, c’est une belle expérience à vivre. Il faut encore faire ses preuves pour faire partie de la sélection qui partira en Azerbaidjan.

Quel est votre parcours ?
J’ai débuté près de chez moi avec des amis jouaient au football. C’était la passion et le plaisir qui m’ont amené à jouer. Je n’imaginais pas d’arriver ici dans une sélection et que le football féminin devienne aussi important. J’ai commencé à Montmerle-sur-Saône, dans l’Ain, et je suis arrivée à Lyon il y a 3 ans. J’entame ma quatrième saison ici. J’ai commencé en U15, on jouait contre les garçons. Maintenant je joue avec les U19. Actuellement je suis en sport études à l’internat avec l’OL depuis l’année dernière. Quand on m’a demandé d’aller à Lyon, je n’ai pas hésité.

Avez-vous des objectifs pour l’avenir ?
Jouer en D1 est l’un de mes objectifs. On verra avec l’OL mais si je n’ai pas l’opportunité, je verrais dans un autre club. Je vais d’abord passer mon bac à Lyon et ensuite je verrais. L’objectif, c’est aussi de poursuivre pour atteindre l’équipe de France A. Je vais tout faire pour y arriver.

"Aller le plus loin possible"

Mardi, face à la Colombie, on a vu une sélection dominatrice mais qui a tardé à faire la différence ?
Il y a encore des choses à voir dans le jeu. Dans le système, on est déjà bien. Ces matchs face à la Colombie sont une bonne préparation. Mardi, on a bien commencé, et puis on s’est relâché dans les quinze dernières minutes de la première période. En deuxième mi-temps, on a pris le dessus dans le jeu.

Le fait de jouer une équipe sud-américaine est-ce un plus pour préparer une Coupe du Monde ?
C’était intéressant de jouer un autre type de football. On découvre d’autres pays, et je pense que c’est plus enrichissant comme match de préparation. Elles étaient présentes physiquement, ne jouaient pas de la même manière que les équipes européennes.

Après la sortie de Sandie Toletti, vous avez porté le brassard de capitaine ?
Je ne m’attendais pas du tout à avoir le brassard. Cela m’a fait très plaisir. Je ne l’avais eu en sélection nationale. A Lyon, je l’avais déjà porté avec les U15.

Comment se passe la vie dans le groupe ?
Le groupe vit bien, il y a une bonne ambiance. Tout le monde s’entend bien et c’est un point fort. Ca va jouer pour cette Coupe du Monde. La finale au championnat d’Europe perdue face à l’Allemagne a été un échec très dur à digérer mais on va tout faire en Coupe du Monde pour aller le plus loin possible, faire le maximum.

Vous débutez face à un adversaire redoutable…
Le premier match contre les Etats-Unis ne sera pas facile. Je pense que ce sera le plus dur avec la Corée du Nord. On est prête à y aller. C’est le genre de match qu’on a vraiment envie de gagner et d’aller à fond. On va tout faire pour l’emporter contre les Etats-Unis, la Corée du Nord et la Gambie pour aller le plus loin possible.

A Saint-Sébastien sur Loire,
Sébastien Duret

EN BREF

Noémie CARAGE
Née le 9 septembre 1996 à Gleizé
Défenseure
Internationale U17

Parcours
AS Montmerle sur Saône (2002-2009), Olympique Lyonnais (depuis 2009)

Mercredi 12 Septembre 2012
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :