Footofeminin.fr : le football au féminin

U17 – Une terrible désillusion pour les Bleuettes

Les Bleues ont concédé le nul face à l'Espagne (1-1) cet après-midi au stade Troussier de Décines. Elles sont donc évincées de l'Euro féminin. La seconde fois après la saison 2009-2010.



Marie-Charlotte Léger et les Françaises n'iront pas à l'Euro (Photos T.Simonnet)
Marie-Charlotte Léger et les Françaises n'iront pas à l'Euro (Photos T.Simonnet)
Elles sont rentrées aux vestiaires en pleurs et ont été consolées par leurs proches à leur sortie des vestiaires. La déception des Bleuettes, qui avait du mal à trouver leurs mots, était immense après après ce match nul (1-1) concédé contre l'Espagne au stade Troussier de Décines. La joie de la « Rojita » était, elle, à la mesure de l'évènement. Car ce sont bien les filles de Jorge Vilda qui fouleront les pelouses de Nyon lors de la phase finale de l'Euro en Suisse. Et ce, pour un seul petit but à la différence générale. Cruel pour le clan français. Pourtant tout avait bien commencé dans cette partie. Comme face à la Finlande, les filles de Guy Ferrier ont fait vingt grosses premières minutes avec, à la clé, ce premier but de Salomé Elisor consécutif à un corner de Lucie Pingeon (1-0, 18'). Mais les Bleues ont ensuite flanché. Petit à petit. Après un penalty provoqué par Garcia Boa, l'Espagne a égalisé grâce au sang froid de Caldentey. Et sans un sauvetage miraculeux de sa latérale, Marion Romanelli, les Françaises auraient pu sombrer encore un peu plus (43e)... Surtout que sur la même action leur gardienne, Romane Bruneau, a été victime d'un choc avec l'attaquante espagnole puis évacuée sur civière. Elle souffre très certainement d'une petite commotion cérébrale.
Revanchardes, les Bleues se rebellaient et tentaient d'arracher la victoire. Sur un nouveau coup franc de Lucie Pingeon, Salomé Elisor pensait s'offrir un doublé mais celui-ci refusé pour un hors jeu (61e). Cruel. Marie-Charlotte Léger pensait aussi donner la victoire à ses partenaires ? C'était sans compter sur la superbe détente de Yaiza Perez (66e). La France a poussé jusqu'à la fin mais n'est jamais parvenu à faire sauter le verrou espagnol qui a tenu même après cinq minutes d'arrêts de jeu...

Thibault Simonnet

Les temps forts

9e : Alice Benoit récupère la balle aux 30 mètres puis tente une frappe qui n'inquiète pas Yaiza Perez.
11e : centre de Marie-Charlotte Léger, légèrement déviée par Delphine Cascarino, Lucie Pingeon, dans la surface, a bien suivi mais sa reprise est contrée par un dos espagnol.
18e : corner de Lucie Pingeon déviée au premier poteau par Delphine Cascarino. Le ballon parvient jusqu'à Salomé Elisor, esseulée au deuxième poteau, qui le glisse au fond des filets. (1-0).
22e : coup franc très dangereux à 20 mètres des buts français pour Andrea Sanchez mais Romane Bruneau s'interpose avec beaucoup de sérénité.
30e: Delphine Cascarino déborde sur son aile gauche puis glisse le ballon en retrait à Marie-Charlotte Léger qui ne cadre pas.
31e : réduite temporairement à dix contre onze, l'Espagne obtient un penalty après une faute de Amandine Blanc sur Mireya Garcia Boa.
32e : Maria Caldentey d'un plat du pied assuré prend à contre-pied Romane Bruneau. (1-1).
Mi-temps
43e : énorme occasion espagnole avec un centre qui passe devant tout le monde. Seule au deuxième poteau, Nahikari Garcia n'a plus qu'à pousser le ballon dans le but vide mais Marion Romanelli effectue un retour miraculeux et tacle juste devant sa ligne.
47e : sur la même action, Romane Bruneau reste plusieurs minutes au sol et sort sur civière. C'est Manon Heil qui prend sa place.
61e : coup franc brossé de Lucie Pingeon, Salomé Elisor parvient à le dévier de la tête. Le ballon s'élève et rentre dans le but espagnol. Mais l'arbitre assistant signale un hors-jeu et refuse le second but français.
66e : Marie-Charlotte Léger se défait du marquage de Marta Turmo puis tente sa chance a l'entrée de la surface mais Yaiza Pérez se détend remarquablement.
74e : coup franc espagnol pour la tête de Patricia Guijaro qui fuit le cadre pour quelques centimètres.

Guy Ferrier (sélectionneur national) : « Pas assez collectif »
« C'est une forte déception. On avait les moyens de passer, on a été battus parce qu'on n'a pas été assez collectif. Ce n'est pas une équipe qui a joué aujourd'hui, ce sont des individualités les unes à côté des autres. On a beau leur répéter, leur rappeler...On pensait que ça avait bien marché, on attaque bien le match, on est un peu fébrile mais sans plus. Et puis au bout de la 25e, on s'arrête de jouer et après on est à l'agonie. Pourquoi ? Parce qu'on ne fait pas les efforts et parce qu'on veut pas aller chercher les ballons pour l'autre. On ne veut pas se défoncer et on ne veut pas laisse les autres faire. Il n'y a alors plus d'équipe, plus de complicité et plus de solidarité. C'est ennuyeux de perdre une qualification en championnat d'Europe aussi bêtement. C'est une frustration énorme. Il faut que les joueuses se remettent en question si elles veulent progresser. »

Juliane Gathrat (milieu de terrain française) « On regrette nos deux premiers matches »

« On est déçu parce qu'on a mieux joué mais on regrette surtout nos deux derniers matches. C'est là où on perd la qualification. On pensait plutôt à l'Espagne lors de ces deux matches (contre l'Irlande du Nord et la Finlande) et je pense qu'on n'était pas encore vraiment entré dans la compétition. Aujourd'hui, il y avait la place pour passer mais on aurait dû rentrer dans la compétition avant ce match de l'Espagne. Là on s'est donné, on avait envie et, maintenant, il y a beaucoup de regrets. Il ne manquait pas grand chose sur ce match. »

Lucie Pingeon (attaquante française) « Ça nous a coupé les jambes »
« On est à deux doigts de la qualification. Par rapport aux deux premiers matches, on a essayé de tout donner. Il y a eu dix-huit compétitrices sur le terrain et en dehors. Mais il y a eu ce penalty et la qualification nous a échappé. On a poussé, on avait la maîtrise notamment en première mi-temps et puis quand ils ont marqué ce penalty, ça nous a un peu coupé les jambes. »

Marie-Charlotte Léger (attaquante française) : « On ne mérite pas de perdre »
« On a très bien joué, on ne mérite pas de perdre. En première mi-temps, on marque ce but même si après on se relâche très vite En seconde période, on s'est relancé on a donné tout ce que l'on pouvait mais nous ne sommes pas arrivés à marquer ce but. On n'a rien lâché jusqu'au bout mais on n'a pas marqué, il nous a manqué de l'efficacité en attaque. »

Tour Elite féminin - Troisième journée
Vendredi 29 mars 2013 - 16h00
FRANCE U17 - ESPAGNE U17 :1-1 (1-1)
Decines (Stade Troussier)
Pelouse glissante - Temps gris
Spectateurs : 438
Arbitres : Sharon Sluyts (BEL) assistée de Berengere Pierart (BEL) et Lada Rojc (CRO). 4e arbitre : Vesna Budimir (CRO)
But pour la France : Salome ELISOR 18'
But pour l'Espagne : Maria CALDENTEY 32' s.p.

Avertissements : Elisor 16', Léger 25', Blanc 31' à la France ; Gomez 63', Turmo 64' à l'Espagne.

FRANCE : 1-Romane BRUNEAU (16-Manon HEIL 47') ; 7-Marion ROMANELLI, 2-Amandine BLANC, 6-Morgane NICOLI, 4-Noémie CARAGE ; 9-Alice BENOIT (cap.), 12-Salome ELISOR, 13-Juliane GATHRAT ; 11-Delphine CASCARINO (14-Sabrina BARBE 50'), 18-Lucie PINGEON (15-Valerie GAUVIN 75'), 17-Marie-Charlotte LEGER. Entr.: Guy FERRIER
Non utilisées : 5-Estelle CASCARINO, 8-Justine ROUGEMONT, 10-Onema Grace GEYORO.

ESPAGNE 1-Yaiza PEREZ, 2-Nuria GARROTE, 18-Paola SOLDEVILLA, 3-Marta TURMO, 9-Lucia GOMEZ (cap.) ; 12-Patricia GUIJARO, 6-Ainoa CAMPO ; 15-Mireya GARCIA BOA, 10-Andrea SANCHEZ (5-Rocio GALVEZ 69') ; 8-Maria CALDENTEY (11-Alba REDONDO 80+5'), 17-Nahikari GARCIA (14-Carmen MENAYO 79'). Entr : Jorge VILDA
Non utilisées : 13-Cristina PORTOMENE, 4-Silvia MERIDA, 7-Paula GUERRERO, 16-Paula PEREA.

LE CLASSEMENT FINAL DU GROUPE

Finlande - Irlande du Nord : 0-1 (0-0), à Oullins (Stade Merlo)
Spectateurs : 60. Arbitre : Evgenia Kaskantiri (GRE)
But : Moya Feehan 41'

Classement final
1. Espagne, 7 pts (6-1)
------------------------------------
2. France, 7 pts (6-2)
3. Irlande du Nord, 3 pts (2-5)
4. Finlande, 0 pt (0-6)

La France
La France

L'Espagne
L'Espagne

Le cri de guerre des Bleuettes avant la rencontre
Le cri de guerre des Bleuettes avant la rencontre

La joie espagnole au coup de sifflet final
La joie espagnole au coup de sifflet final

Vendredi 29 Mars 2013

Dans la même rubrique :