Footofeminin.fr : le football au féminin

U19 - Euro - Théa GREBOVAL : "On peut être ambitieuses"

La Juvisienne, capitaine de la sélection U19, évoque l'Euro qui débute ce mardi, après avoir connu l'élimination aux tirs au but l'année dernière en demi-finale face à l'Espagne.



Théa Greboval (photo Sébastien Duret)
Théa Greboval (photo Sébastien Duret)
Comment abordez-vous votre rôle de capitaine ?
C'est une fierté d'être capitaine. C'est un rôle que l'on prend à cœur mais le plus important est que l'équipe vive bien mais pas forcément d'être capitaine. J'essaye de les encourager au maximum mais dans le groupe tel qu'il est maintenant, on est plusieurs leaders. Je pense que c'est mieux comme cela et que tout le monde tire le groupe vers le haut.

Sept joueuses ont joué l'Euro l'année dernière, avez-vous un sentiment de revanche ?
L'élimination l'année dernière en demi-finale est restée en travers de la gorge. Quand on est sportif, on n'aime pas perdre et on va tout faire cette année pour gagner cette finale et ramener le trophée.

Est-ce l'équipe est plus mature que la saison dernière ?
On a tiré des leçons de l'Euro l'année dernière et je pense que cela peut nous aider. J'ai du mal à comparer l'équipe par rapport à l'année dernière, on a un groupe différent mais on a beaucoup de qualités dans ce groupe. On peut être ambitieuses dans ce tournoi.

Le vécu en D1 des joueuses sera-t-il un plus ?
Cela ne peut être que du plus pour ce groupe que d'avoir de l'expérience en D1, au niveau seniors, et pas seulement des finales qui jouent dans le championnat U19. On peut en tirer beaucoup de bénéfices.

Le dernier titre remonte à 2013, l'objectif est de renouer avec la victoire ?
Toutes les filles de ce groupe, et même en général quand on fait du sport, on aime gagner des titres. La motivation est là et on a hâte que cet Euro débute.

Que pensez-vous de vos adversaires ?
Il faut que l'on débute par une victoire face à la Norvège, mais il ne faut pas sous-estimer nos adversaires comme la Slovaquie qui est le pays organisateur, et les Pays-Bas. On peut avoir des surprises.

Pensez-vous dans un coin de votre tête à la Coupe du Monde U20 ?
On peut y penser mais on est vraiment concentrées sur l'Euro. La Coupe du Monde viendra après.

A Clairefontaine,
Sébastien Duret


Lundi 18 Juillet 2016
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :