Footofeminin.fr : le football au féminin

U19 - Gilles EYQUEM : "Elles n'ont jamais relâché"

A l'issue de la qualification obtenue jeudi soir à Melun, Gilles Eyquem est revenu sur cette performance. Un an après l'élimination au Tour Elite, la France a cette fois-ci décroché une nouvelle place en phase finale et tentera de reconquérir le titre comme en 2013



Gilles Eyquem soulagé après le coup de sifflet final (photo Sébastien Duret)
Gilles Eyquem soulagé après le coup de sifflet final (photo Sébastien Duret)
>> Le match
Les filles ont fait ce qu'il fallait sur ce début de match. Il a manqué les buts, il y a des situations, des transversales, des poteaux, la gardienne russe a fait de belles choses, notamment en deuxième mi-temps, je vois une frappe terrible de Sakina déviée en pleine lunette. J'ai cru que ça n'allait pas vouloir mais finalement la victoire est là, la qualification surtout, c'est ce qui était attendu. C'est une très bonne chose. On s'attendait à ce type de match.
C'est une équipe qui était beaucoup plus structurée que l'Islande et la Roumanie, mieux organisée, présente défensivement et que cela allait être compliqué. Je pense que l'on a fait ce qu'il fallait. Il aurait fallu seulement que l'on marque un petit peu plus tôt, pour mon petit coeur, cela aurait été mieux.

>> Un moment de doute ?
Je n'ai pas eu le sentiment qu'elles ont douté, elles n'ont jamais relâché. Elles m'ont fait un petit peu peur des fois en jouant avec le feu derrière mais dans l'ensemble, elles ont respecté ce qu'on avait dit, elles ne sont pas trop sorties du schéma. Elles ont essayé vraiment d'appliquer les consignes, de faire courir cette équipe russe très valeureuse. Nos adversaires n'ont pas lâché mais si à la fin, cela était dur. Jusqu'au bout, elles se sont battues.

"Elles ont besoin de grandir vite"

>> Le souvenir de l'élimination de l'an dernier contre la Suède (0-1)
Ce n'était pas le même scénario parce qu'il fallait gagner. Là on avait quand même cette position favorable, mais malgré tout, je voulais que l'on marque pour ne pas être en danger sur un coup de pied arrêté, une action rocambolesque devant notre but. On tenait à la victoire pour être sûr et aussi pour montrer que l'on sera un prétendant sérieux pour le titre européen. On va se préparer.

>> La Coupe du Monde U20, la qualification des U17 en phase finale
Ce sont des grands moments à vivre, c'est surtout très intéressant pour les filles, c'est de l'expérience qu'elles engrangent. On l'a vu avec les U20 qui sont aujourd'hui en sélection nationale A. Elles rentrent vite dans les groupes parce qu'elles ont acquis l'expérience sur des phases finales importantes, sur du haut niveau, c'est comme cela que l'on grandit.

>> Les qualités et les défauts du groupe
Ce groupe est plus homogène que ce que l'on avait par le passé. Maintenant il y a moins de maturité qu'avec les U19 précédentes. Elles ont besoin de grandir vite maintenant, ce sont des filles qui ont un bon bagage technique, une bonne connaissance du jeu, cela progresse bien mais c'est gentillet, ça joue et ça mériterait d'expériences, de vices mais cela viendra.

A Melun,
Sébastien Duret

LE PROGRAMME DE FIN DE SAISON

- Stage en mai (match(s) amical(ux) non déterminé(s))
- 20 mai 2015 : Tirage au sort de la phase finale
- Stage en juin
- Préparation au Championnat d'Europe en juillet
- Phase finale du Championnat d'Europe du 15 au 27 juillet en Israël

Samedi 11 Avril 2015
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :