Footofeminin.fr : le football au féminin

U20 - Le JAPON plus efficace que la FRANCE

Pour la première de ces deux rencontres de préparation face aux Japonaises, les Françaises ont été surprises par un adversaire plus efficace qui a su profiter des erreurs françaises (0-2).



Katoto et l'attaque française sont restées inefficaces (photo Ligue de Bretagne)
Katoto et l'attaque française sont restées inefficaces (photo Ligue de Bretagne)
Un mois après avoir rencontré deux fois les Etats-Unis (0-1, 2-2), la sélection U20 se confrontait à une autre formation redoutable en Bretagne : le Japon. Pour ce rassemblement, Gilles Eyquem devait faire face à quelques forfaits de dernière minute avec les absences notamment de Sarah Galera en charnière centrale ou encore d'Emelyne Laurent, blessée avec l'équipe réserve de Lyon le week-end dernier.

C'est donc une charnière centrale peu habituée à évoluer ensemble composée des deux "Julie" qui se retrouvait face aux vivaces joueuses nippones. Ces dernières ne tardaient pas à le montrer en profitant d'une relance manquée par Chavas pour mettre le doute (2e). Dix minutes plus tard, Ushijima oubliée dans la surface voyait sa reprise de la tête terminer juste au dessus de la barre.

Deux erreurs défensives

Annahita Le Loc'h Zamanian jouait dans un milieu en triangle (photo Nicolas Le Creac'h/Facebook Ligue de Bretagne)
Annahita Le Loc'h Zamanian jouait dans un milieu en triangle (photo Nicolas Le Creac'h/Facebook Ligue de Bretagne)
Les erreurs défensives répétées allaient coûter le premier but après moins d'un quart d'heure de jeu. Un coup franc japonais, une défense qui cafouille le dégagement et Takarada en profite (0-1, 14'). La première véritable incursion japonaise et la France accusait un but de retard. Les Françaises allaient avoir des situations mais manquaient d'efficacité dans le dernier geste. Baltimore venue sur son côté gauche (2e), la capitaine Katoto (9e, 24e, 37e) dans l'axe à au moins cinq reprises auraient pu égaliser. Mais le retour aux vestiaires se faisait sur un avantage nippon.

Un terrain lourd qui a empêché la réaction

Bacha tente de passer devant Ushijima (photo Ligue de Bretagne)
Bacha tente de passer devant Ushijima (photo Ligue de Bretagne)
En seconde période, Bacha venue prêter main forte ne trouvait que le petit filet extérieur (49e) au contraire de Jun Endo. Une relance de Thibaud interceptée et Endo ne tremblait pas devant de Chavas (0-2, 53'). Un but offert sur lequel les Françaises n'allaient pas trouver les ressources pour se relancer. Si Daoudi abattait un énorme travail au milieu de terrain, les enchaînements étaient ensuite plus compliqués. La première période avait été dominé par la France mais la seconde fut plus équilibrée sur un terrain lourd qui a pesé dans les jambes et dont les multiples entrées en jeu n'ont pas suffi à relancer l'équipe pour surprendre Suzuki et sa défense.

Devant un adversaire demi-finaliste en 2016, la France a cédé la première manche et espère bien répondre par une victoire dès samedi à Dinan-Léhon.

Gilles Eyquem : "On n'est pas dans l'efficacité"

Le match
On fait quand même une première mi-temps très intéressante avec beaucoup d'intentions de jeu, et en dominant sur l'ensemble de cette période. On se crée notamment des situations mais on manque d'efficacité dans le dernier geste. La seule fois où elles sont venues, sur un coup de pied arrêté, on manque d’agressivité sur cette situation, un mauvais dégagement et on concède ce but. On prend un deuxième but casquette sur un ballon au milieu. On est un peu en retard dans l'axe central et cela fait 2-0. On leur a offert. La deuxième mi-temps a été plus laborieuse. Le terrain était lourd. Ça a pesé, il y avait moins de fluidité. Les changements ont aussi perturbé l'équipe. Cela a été plus équilibré.

Ce qu'il faut corriger
Il faut être plus méchant, plus dans cet état d'esprit pour être efficace. On veut toujours faire le joli geste, mettre à une partenaire. On n'est pas dans l'efficacité à chercher la balle frappe, le joli but. Je leur dis s'il faut, il faut mettre un pointu. Après on ne doit pas prendre de but. On a un souci, on manque de rigueur défensivement depuis certains matchs, on encaisse des buts. Il faut être rigoureux même si on a dû se passer de Sarah Galera qui s'est blessée au dernier moment. On avait une nouvelle charnière centrale avec les deux "Julie".

Le Japon
Je suis très satisfait de cet adversaire car au-delà du score, on a été capable du jeu contre cette équipe. Certes ce n'est pas bien payé mais il y a une logique aussi. Il faut que l'on gagne en maturité. On ne se rend pas compte que gagner les matchs, ce n'est pas simple. Il faut faire plus.

Propos recueillis par Sébastien Duret

Match de préparation à la Coupe du Monde U20 2018 FIFA
Mercredi 4 avril 2018 - 19h00
FRANCE - JAPON : 0-2 (0-1)
Concarneau (Stade Guy Piriou)
Temps gris et humide - Terrain gras
Spectateurs : 250
Arbitres : Anaëlle Loidon assistée de Charlotte Forest et de Joséphine Ribault. 4e arbitre : Marine Tanguy
Buts :
0-1 Saori TAKARADA 14' (Coup franc japonais mal renvoyé par la défense et repris par Takarada)
0-2 Jun ENDO 53' (Ballon dans l'axe de Thibaud, intercepté par Endo qui vient battre Chavas)

Avertissement : Ichinose 87' pour le Japon

France : 1-Mylène Chavas ; 2-Elisa De Almeida (12-Agathe Maetz 81'), 5-Julie Thibaud, 4-Julie Piga (14-Coralie Digonnet 81'), 3-Selma Bacha ; 6-Sana Daoudi ; 13-Elise Bonet (10-Christy Gavory 62'), 8-Annahita Le Loc'h Zamanian (17-Mathilde Bourdieu 62') ; 11-Melvine Malard (7-Océane Ringenbach 81'), 9-Marie-Antoinette Katoto (cap.), 15-Sandy Baltimore (18-Kelly Gago 62'). Entr.: Gilles Eyquem
Non utilisée : 16-Camille Pecharman
Japon : 18-Aguri Suzuki ; 3-Nanami Ishida (7-Aoi Kizaki 46'), 2-Nana Ono (5-Chisato Ichinose 77'), 6-Moeka Minami (cap.), 22-Hana Takahashi ; 15-Fuka Nagano, 9-Honoka Hayashi, 19-Riko Ushijima (13-Miyu Yakata 69'), 10-Jun Endo (16-Yurina Imai 77') ; 14-Mami Muraoka (17-Fuka Kono 90'), 11-Saori Takarada (12-Rina Mehara 69'). Entr.: Futoshi Ikeda
Non utilisées : 1-Mai Fukuta, 21-Hannah Stambaugh, 4-Miyu Takahira, 20-Kotono Tamazakura, 23-Mizuka Sato

La France (photo Ligue de Bretagne)
La France (photo Ligue de Bretagne)

Le Japon (photo Ligue de Bretagne)
Le Japon (photo Ligue de Bretagne)

Les capitaines et le trio arbitral (photo Ligue de Bretagne)
Les capitaines et le trio arbitral (photo Ligue de Bretagne)

Jeudi 5 Avril 2018
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :