Footofeminin.fr : le football au féminin

#U20WWC - Brigitte HENRIQUES : « Encore une médaille à aller chercher »

La vice-présidente de la Fédération avait le visage fermé, forcément, au moment de répondre aux questions en zone mixte. Déçue de la physionomie du match, elle n’a pas manqué de féliciter une génération talentueuse, et s’est tournée promptement vers la petite finale de vendredi.



On imagine que c’est la déception qui prédomine après cette élimination…
Oui bien sûr, ce n’est pas ce qu’on visait. Ce n’est pas un non-match, mais c’est vrai qu’on ne s’attendait pas à un match fermé comme celui-là. Tactiquement en première période l’Espagne a fait le choix de fermer le jeu, d’attendre. On a quand même réussi à trouver quelques percées qu’on aurait pu concrétiser… Et puis en deuxième on n’a pas trouvé les solutions. Mais il reste encore une médaille à aller chercher vendredi. On a malgré tout envie d’aller la chercher, donc l’équipe va se remobiliser et faire mieux qu’aujourd’hui, parce que ce n’était pas suffisant.

C’est dommage pour une telle génération de ne pouvoir être récompensée par un titre.
On a eu des générations avant qui ont réussi à aller chercher des deuxièmes et des troisièmes places, avec le Canada par exemple. Là c’était un nouveau groupe, qui a de l’avenir malgré tout, on a pu le voir sur pas mal de matches dans cette compétition où l’équipe a montré ses qualités. Aujourd’hui ça ne l’a pas fait, c’est le football, c’est comme ça, on aurait bien aimé aller soulever le trophée, mais vous savez comme moi que le foot, ce n’est pas sur le papier que ça se joue, mais sur le terrain. Et aujourd’hui l’Espagne a été plus forte que nous.

Ce résultat découle d’une domination technique selon-vous ?
Honnêtement, je ne pense pas qu’elles étaient meilleures que nous techniquement. Mais tactiquement, l’Espagne a fait le choix d’essayer de nous faire sortir, ça nous a probablement un peu déstabilisé sur la longueur. Et puis, vous l’avez vu, une fois que l’Espagne a marqué elle n’a plus du tout joué de la même manière. Si elle avait joué comme ça en première mi-temps ça aurait été plus libéré, là ça a été très tactique, on a trouvé quelques solutions mais pas suffisamment. Il aurait fallu aussi avoir plus d’impact, d’agressivité pour les déstabiliser. Pour gagner la coupe du monde il faut être capable de s’adapter tactiquement à toutes les équipes, ça va nous aider à progresser pour la suite.

Marie-Antoinette Katoto a manqué son penalty, alors qu’on en attendait beaucoup d’elle dans ce Mondial. La faute à la pression ?
C’est comme ça ! Il y a des moments où vous répondez présent, d’autres où c’est plus compliqué. Il reste encore un match, je pense qu’elle aura aussi à cœur de bien faire, ça reste une joueuse avec plein de qualités.

A Vannes,
Vincent Roussel

Mardi 21 Août 2018
Vincent Roussel

Dans la même rubrique :