Footofeminin.fr : le football au féminin

#U20WWC - La COREE DU NORD, dangereuse mais prenable

Qualifiée pour les quarts de finale de « sa » Coupe du monde, l'équipe de France affronte ce jeudi à Concarneau la Corée du Nord dans un remake de la finale de la dernière édition de la compétition. Deuxième du groupe le plus difficile du premier tour, la Corée du Nord n'est cependant pas un épouvantail et a laissé voir des faiblesses.



La Corée du Nord avait mal démarré la compétition (photo FIFA.com)
La Corée du Nord avait mal démarré la compétition (photo FIFA.com)
La Corée du Nord a réussi à se sortir du piège du groupe B, le plus homogène de ce premier tour avec quatre équipes pouvant prétendre aller loin dans la compétition. Pour cela, il lui a fallu batailler jusqu'aux dernières minutes de la troisième journée pour valider sa qualification.
La tenante du titre a débuté son tournoi avec une défaite sèche et logique face à une équipe d'Angleterre impressionnante offensivement, qui lui a imposé un défi physique que les Nord-Coréennes n'étant pas en capacité de tenir.

Qualification aux forceps

Elle a ensuite naïvement concédé l'ouverture du score face au Mexique sur coup franc, avant de se reprendre immédiatement, et d'obtenir une victoire logique en renversant la situation. Enfin, lors de la dernière journée, les championnes du monde étaient sous pression, comme toutes les équipes du groupe qui pouvaient encore espérer la qualification. Face au Brésil, elles auront souffert jusque dans les dernières minutes de la rencontre, et un but libérateur dans les arrêts de jeu qui leur permettaient de remporter un deuxième match et de valider leur place en quart de finale peu après la barre transversale trouvée par Kerolin.

En trois rencontres, la Corée du Nord a inscrit cinq buts, et encaissé autant. Les deux équipes ont marqué lors de chacun des trois matches des tenantes du titre, qui ont eu certes une adversité importante, mais n'ont jamais paru maîtriser leurs rencontres. Elles ont souvent été en difficulté sur les coups de pieds arrêtés, et souffert en défense face à des attaquantes rapides et/ou puissantes (le trio anglais, Lisbeth Ovalle, Kerolin ou Geyse), et ce malgré les arrêts précieux de leur gardienne Kim Yong Sun, la doyenne de cette jeune équipe.

Une jeune équipe qui manque de maturité

Le titre mondial obtenu il y a deux ans en Papouasie-Nouvelle-Guinée était le point final d'une génération de talents qui avait plus ou moins grandies ensemble. Sur les 21 joueuses championnes du monde, seules cinq étaient en âge de disputer l'édition en cours ; une seule est présente, la gardienne remplaçante Ok Kum Ju, les quatre autres ayant été sélectionnées avec l'équipe A pour disputer les Jeux d'Asie dont le tournoi de football débute ce jeudi. Des absences qui ont contribué à « affaiblir » l'équipe présente en France dans toutes les lignes.

Entre l'absence de ces cadres attendues, et le renouvellement de génération (avec huit championnes du monde U17 en 2016), c'est donc une très jeune équipe (plus de la moitié des joueuses sont nées en 2000 ou après, quatre seulement en 1998) qui défend les couleurs de la sélection en Bretagne, très talentueuse, mais qui semble trop juste pour espérer aller au bout de la compétition cette année. Cela n'empêche pas l'équipe d'être performante, dans son style habituel, et d'avoir pour objectif de continuer l'aventure française avec des arguments certains pour y parvenir.

Un trio à surveiller

On peut légitimement penser que malgré son jeune âge et son inexpérience, la sélection nord-coréenne a pu retenir des leçons importantes lors des trois matches de groupe disputés face à des adversaires de haut niveau. Sa présence en quart de finale est la preuve qu'il ne faudra pas la prendre à la légère. Sans surprise, le turnover est restreint au sein de la sélection -c'est l'équipe qui a le moins fait tourner avec le Brésil, la France étant en tête de ce classement spécifique-, et Hwang Yong Bong, de retour à la tête de la sélection après le titre obtenu en 2016, n'hésite pas à user de changements dès la première période s'il n'est pas content de la prestation de ses joueuses.

Il serait cependant étonnant qu'il ne soit pas satisfait du rendement de trois de ses plus jeunes joueuses, appelées à faire parler d'elles dans les éditions futures ; en premier lieu An Kuk Hyang (née en 2001, #2), milieu gauche dont les centres -frappés aussi bien du pied gauche que du pied droit- ont souvent fait mouche. Avec quatre passes décisives sur les cinq buts marqués par la Corée du Nord (elle est également à l'origine du cinquième), elle demandera une attention toute particulière au côté droit de la défense française.
Cela ne signifie cependant pas qu'elle est la seule menace de l'équipe, où les toutes jeunes Choe Kum Ok (deux buts) et Kim Kyong Hyong (deux fois Joueuse du match, un but), toutes les deux nées en 2002, présentent un danger permanent pour les défenses adverses. À ces trois joueuses, on n'oubliera pas de mentionner Ja Un Yong, qui s'était mise en évidence il y a deux ans en U17 pour ses buts précieux en entrant en jeu, comme ce fut le cas contre l'Angleterre malgré le résultat final. Il ne faut cependant pas oublier que la force de cette équipe est avant tout le collectif...

Cinquième confrontation en U20

Avantage Corée du Nord avec trois victoires en quatre confrontations (photo FIFA.com)
Avantage Corée du Nord avec trois victoires en quatre confrontations (photo FIFA.com)
Ce quart de finale sera la cinquième confrontation entre les deux équipes dans la compétition. Le bilan est largement à l'avantage de la Corée du Nord, sortie vainqueur de quatre d'entre elles, dont bien sûr la finale de la dernière édition, la victoire la plus « aisée » des championnes du monde en titre. En quart de finale en 2006 et en demi-finale en 2008, la Corée du Nord avait marqué en toute fin de match pour l'emporter 2-1. Lors de la spectaculaire seconde période du match pour la troisième place en 2014, les Bleuettes avaient pris le dessus sur leurs adversaires, et remporté le match 3-2. Le meilleur souvenir face à la Corée du Nord reste cependant la finale de la Coupe du monde des moins de 17 ans en 2012, qui avait permis à la France de remporter le seul titre mondial féminin de son histoire. Les deux équipes offrent généralement un match disputé et plutôt équilibré.

La Corée du Nord va voir l'équipe de France monter d'un cran dans l'adversité lors de ce quart de finale. Les Bleuettes restent sur une prestation convaincante face aux Pays-Bas pour accéder à la première place du groupe et vont tenter de rester sur cette dynamique face à une jeune équipe qui a bataillé pendant trois matches pour obtenir sa qualification. Cela ne fait certainement pas de la France la favorite de cette confrontation, mais elle doit profiter d'un adversaire difficile à battre mais qui semble à sa portée pour continuer son aventure et continuer à rêver du titre mondial.

Histoire dans la compétition

2016 : Vainqueur
03/12/16 France (V, 3-1) Finale
29/11/16 Etats-Unis (V, 2-1 a.p.) Demi-finale
24/11/16 Espagne (V, 3-2 a.p.) Quart de finale
20/11/16 Papouasie-Nouvelle-Guinée (V, 7-1)
16/11/16 Brésil (V, 4-2)
13/11/16 Suède (V, 2-0)

2014 : 4e place
24/08/14 France (D, 2-3) 3e place
20/08/14 Nigeria (D, 2-6) Demi-finale
16/08/14 Etats-Unis (V, 1-1 a.p., tab 3-1) Quart
12/08/14 Canada (D, 0-1)
08/08/14 Ghana (V, 3-0)
05/08/14 Finlande (V, 2-1)

2012 : quart de finaliste
31/08/12 Etats-Unis (D, 1-2 a.p.) Quart
27/08/12 Canada (V, 2-1)
23/08/12 Argentine (V, 9-0)
20/08/12 Norvège (V, 4-2)

2010 : quart de finaliste
24/07/10 Allemagne (D, 0-2) Quart
20/07/10 Suède (D, 2-3)
16/07/10 Nouvelle-Zélande (V, 2-1)
13/07/10 Brésil (V, 1-0)

2008 : finaliste
07/12/08 Etats-Unis (D, 1-2) Finale
04/12/08 France (V, 2-1) Demi-finale
01/12/08 Japon (V, 2-1) Quart
27/11/08 Mexique (V, 5-1)
23/11/08 Norvège (V, 3-2)
20/11/08 Brésil (D, 2-3)

2006 : Vainqueur
03/09/06 Chine (V, 5-0) Finale
31/08/06 Brésil (V, 1-0) Demi-finale
27/08/06 France (V, 2-1) Quart
24/08/06 Mexique (V, 4-0)
21/08/06 Suisse (V, 4-0)
18/08/06 Allemagne (V, 2-0)

Eliminatoires

Coupe du Monde U20 - Phase de groupe

Classement
1. Angleterre, 7 pts (10-3)
2. Corée du Nord, 6 pts (5-5)
3. Mexique, 3 pts (5-10)
4. Brésil, 1 pt (4-6)

Dimanche 12 août 2018
BRESIL - COREE DU NORD : 1-2 (0-1), à Concarneau (Stade Guy Piriou)
Spectateurs : 1 056. Arbitre : Bibiana Steinhaus (Allemagne)
Buts : Geyse Ferreira 68' ; Son Sun-Mi 44', Choe Kum Ok 90+3'

Mercredi 8 août 2018
COREE DU NORD - MEXIQUE : 2-1 (1-1), à Dinan-Léhon (Stade du Clos Gastel)
Spectateurs : 1 591. Arbitre : Claudia Umpiérrez (Uruguay)
Buts : Choe Kum Ok 14', Kim Kyong Yong 85' ; Jacquelin Ovalle 12'

Dimanche 5 août 2018
COREE DU NORD - ANGLETERRE : 1-3 (0-1), à Dinan-Léhon (Stade du Clos Gastel)
Spectateurs : 1 464. Arbitre : Stéphanie Frappart (France)
Buts : Ja Un Yong 71' ; Alessia Russo 31', 73', Georgia Stanway 60'

Coupe d'Asie U19
Les joueuses utilisées pour la qualification (matchs/buts)
G : Ri Jon Sim (5)
D : Son Ok Ju (5), Ryang Ryong Mi (5), Jon Yun Sim (2), 15-Ri Pom Hyang (2)
M : Kim Pom Ui (4/3), Rim Jin A (5), An Song Ok (5/2), Ju Hyo Sim (5/2), Pang Un Sim (3), Pak Hyon Jong (2), Kim Jong Sim (3), An Kuk Hyang (1)
A : Ri Chun Gyong (5), Sung Hyang Sim (5/6), Ri Hae Yon (5/3), 19-Ri Pom Hyang (5), Ri Suk Yong (1), Ri Chong Gyong (1)
Entraîneur : Thomas Andreas Gerstner

Finale
Samedi 28 octobre 2017
COREE DU NORD - JAPON : 0-1 (0-0), à Nanjing (Jiangning Sports Center)
Spectateurs : 913. Arbitre : Liang Qin (Chine)
But : Riko Ueki 50'
Corée du Nord : 18-Ri Jong Sim ; 5-Son Ok Ju, 16-Ang Song Ok (15-Ri Pom Hyang 42'), 8-Ryang Ryong Mi (cap.), 19-Ri Pom Hyang (2-Jon Yun Sim 79'), 12-Kim Jong Sim, 14-Rim Jin A, 23-Ju Hyo Sim, 6-Ri Chun Gyong (13-Pak Hyon Jong 79'), 10-Ri Hae Yon, 7-Sung Hyang Sim. Entr.: Thomas Gerstner
Non utilisées : 21-Han Kwang Nyo, 3-An Kuk Hyang, 4-Ri Un Gyong, 17-Pang Un Sim, 20-Ri Suk Yong, 22-Ri CHong Gyong

Demi-finale
Mercredi 25 octobre 2017
COREE DU NORD - AUSTRALIE : 3-0 (2-0), à Nanjing (Jiangning Sports Center)
Spectateurs : 261. Arbitre : Thein Thein Aye (Myanmar)
Buts : Kim Pom Ui sp 9', Sung Hyang Sim 28', 65'
Corée du Nord : 18-Ri Jong Sim, 5-Son Ok Ju, 6-Ri Chun Gyong, 7-Sung Hyang Sim, 8-Ryang Ryong Mi ©, 9-Kim Pom Ui (12-Kim Jong Sim 46'), 10-Ri Hae Yon, 14-Rim Jin A, 16-An Song Ok (3-An Kun Hyang 90'), 19-Ri Pom Hyang, 23-Ju Hyo Sim

Phase de groupe, en Chine
Classement

1. Corée du Nord, 9 pts
2. Chine, 6 pts
3. Ouzbékistan, 3 pts
4. Thaïlande, 0 pt

Samedi 21 octobre 2017, à Nanjing
CHINE - COREE DU NORD : 0-2 (0-2)
Spectateurs : 617. Arbitre : Kate Jacewicz (Australie)
Buts : An Song-ok 3', Ri Hae-yon 28'

Mercredi 18 octobre 2017, à Nanjing
OUZBEKISTAN - COREE DU NORD : 0-2 (0-1)
Spectateurs : 182. Arbitre : Kajiyama Fusako (Japon)
But : Ju Hyo-sim 9', Kim Pom-ui 58'

Dimanche 15 octobre 2017, à Nanjing
COREE DU NORD - THAÏLANDE : 9-0 (5-0)
Spectateurs : 358. Arbitre : Kate Jacewicz (Australie)
Buts : Sung Hyang-sim 12', 45+1', 47', 69', Kim Pom-ui 19' s.p., Ri Hae-yon 39', 64', Ju Hyo-sim 45+2', An Song-ok 82'

Jeudi 16 Août 2018
Charlotte Vincelot

Dans la même rubrique :