Footofeminin.fr : le football au féminin

#U20WWC - La NOUVELLE-ZELANDE, un adversaire à ne pas sous-estimer

Qualifiée comme à chaque compétition grâce à la faiblesse de la zone Océanie, la Nouvelle-Zélande n'est toujours pas attendue comme une véritable menace pour le titre mondial. Cependant, il s'agit d'un adversaire qu'il faudra prendre avec sérieux pour éviter une mauvaise surprise.



Plus de la moitié des joueuses sélectionnées (qui évoluent toutes en Nouvelle-Zélande) a déjà participé à une ou plusieurs Coupes du monde. Douze d'entre elles ont pris part à la Coupe du monde des moins de 17, il y a deux ans (sortie du premier tour), dont huit étaient également présentes il y a deux ans en Papouasie-Nouvelle-Guinée, déjà dans le groupe de la France (victoire des Bleuettes 2-0).

Plusieurs de ces joueuses (toujours les mêmes) ont fait leurs premiers pas avec l'équipe senior, notamment Leat, Rose Morton, Anton, Satchell, Steinmetz et Olla. Des joueuses à vocation plutôt défensive (dont les deux grands espoirs au poste de gardienne, Leat et Olla), à l'exception de la milieu offensive Paige Satchell (remise d'une rupture des ligaments croisés). La capitaine Malia Steinmetz, plaque tournante du milieu du terrain, devra faire parler son expérience pour permettre à son équipe d'exister, alors que la jeune Hannah Blake sera la plus attendue des attaquantes avec Sam Tawharu -meilleure buteuse du tournoi de qualification hors Emma Main, non sélectionnée.

Ce qu'il faut en attendre

Comme souvent, la Nouvelle-Zélande proposera une équipe parmi les plus expérimentées de la compétition, accrocheuse et à l'affût de la moindre opportunité : avec une assise défensive solide et des attaquantes qui attendront la moindre ouverture, l'équipe de France devra se montrer sérieuse et éviter de donner la moindre occasion aux Néo-Zélandaises de rester dans la rencontre. Idéalement, la rencontre entre les Junior Ferns et la France devra permettre aux Bleuettes de valider leur qualification pour les quarts de finale. Idéalement...

Sinon : L'équipe senior a obtenu une nouvelle condition collective la mettant au niveau de son homologue masculine. Il s'agit d'un pas dans la bonne direction pour la Nouvelle-Zélande, dont la fédération aurait trop longtemps ignoré ses équipes féminines. De quoi se montrer optimiste pour l'avenir du football féminin depuis les catégories de jeunes ?

Le premier match face aux Pays-Bas (1-2)

photo FIFA.com
photo FIFA.com
Pour ce premier match, les Néerlandais ont pris le meilleur départ sous l’impulsion d’une Naomi Pattiwael aussi précieuse sur son côté droit que sur coup de pied arrêté. A l’origine des deux premières véritables occasions néerlandaises (17' et 20'), elle a amené aussi l’ouverture du score en trouvant Victoria Pelova dans la surface de réparation. Celle-ci a décalé parfaitement Fenna Kalma qui marquait... calmement (1-0, 28'). Les Young Football Ferns ne se sont pas laissé abattre, prenant tous les risques pour égaliser avant la mi-temps et y parvenaient, suite à une jolie frappe du gauche de Hannah Blake (1-1, 44'). En seconde période, les Néerlandaises s’offraient deux opportunités franches (48’ et 52’) et doublaient la mise sur leur troisième (1-2, 78’). Mais cette fois, la Nouvelle-Zélande n'est pas parvenue pas à recoller.

>> Résumé vidéo fifa.com

Dimanche 5 août 2018
NOUVELLE-ZELANDE - PAYS-BAS : 1-2 (1-1), à Vannes (Stade de la Rabine)
Spectateurs : 2 042
Arbitre : Jana Adamkova (République tchèque)
Buts : Hannah Blake 44' ; Fenna Kalma 28', Eva van Deursen 78'
Nouvelle-Zélande : 1-Anna Leat ; 18-Aneka Mittendorff, 4-Elizabeth Anton, 14-Claudia Bunge, 2-Sarah Morton (15-Tiana Hill 87') ; 10-Grace Jale, 8-Malia Steinmetz (cap.) ; 13-Paige Satchell, 19-Maggie Jenkins (17-Dayna Stevens 85'), 7-Hannah Blake (11-Jacqui Hand 53') ; 9-Sam Tawharu. Entr.: Gareth Turnbull

Histoire dans la compétition

Cette édition marquera la septième participation des Junior Football Ferns à la compétition, qu'elle n'a pas manqué depuis 2006. En six participations, elle n'est cependant parvenue à sortir de son groupe qu'à une seule reprise, en 2014 (déjà dans le groupe de la France, avec le Costa Rica et le Paraguay comme autres adversaires, avant de prendre la porte face au Nigeria en quarts de finale).

2016 :
21/11/16 France : 0-2 D
17/11/16 Etats-Unis : 1-3 D
14/11/16 Ghana : 1-0 V

2014 :
17/08/14 Nigeria : 1-4 D
13/08/14 Costa Rica : 3-0 V
09/08/14 France : 0-4 D
06/08/14 Paraguay : 2-0 V

2012 :
26/08/12 Mexique : 0-4 D
22/08/12 Japon : 2-2 N
19/08/12 Suisse : 2-1 V

2010 :
20/07/10 Brésil : 1-4 D
16/07/10 Corée du Nord : 1-2 D
13/07/10 Suède : 1-2 D

2008 :
26/11/08 Angleterre : 1-1 N
22/11/08 Chili : 4-3 V
19/11/08 Nigeria : 2-3 D

2006 :
23/08/06 Brésil : 0-0 N
20/08/06 Russie : 2-3 D
17/08/06 Australie : 0-3 D

Qualification

Sans surprise, la Nouvelle-Zélande a remporté le tournoi qualificatif haut la main sans connaître la moindre frayeur concédant seulement 1 but pour en inscrire 48 buts en 5 matchs !

Les joueuses utilisées par la Nouvelle-Zélande
Nadia Olla (2/0), Anna Leat (3/0), Saskia Vosper (3/0), Rebecca Lake (4/0), Elizabeth Anton (4/0), Sarah Morton (3/0), Grace Jale (5/3), Emma Main (5/11), Malia Steinmetz (4/0), Samantha Tawharu (5/9), Hannah Blake (4/7), Jacqui Hand (4/2), Claudia Bunge (2/0), Nicole Mettam (4/1), Michaela Foster (4/3), Deven Jackson (3/2), Emma Clarke (3/0), Dayna Stevens (4/6), Serena Murphy (3/0) + 1 but contre son camp des Samoa

LE DETAIL DES QUALIFICATIONS EN OCEANIE

Classement
1. Nouvelle-Zélande, 15 pts (48-1) = qualifiée
2. Fidji, 10 pts (12-14)
3. Papouasie-Nouvelle-Guinée, 6 pts (13-16)
4. Nouvelle-Calédonie, 6 pts (5-22)
5. Samoa, 2 pts (3-10)
6. Tonga, 1 pt (3-21)

Mardi 11 juillet 2017
NOUVELLE ZÉLANDE-PAPOUASIE NOUVELLE GUINÉE : 12-0 (4-0)
Spectateurs : 200. Arbitre : Tapaita Lelenga (TGA)
Buts : Hannah Blake 17', 45+4', 85', 88', Samantha Tawharu 32', 90+5' pen., Jacqui Hand 45+1', Dayna Stevens 50', 68', 77', Emma Main 52', 65'
Avertissement : Belinda Giada 56’ pour la Papouasie-Nouvelle Guinée.
Nouvelle-Zélande : Leat ; Vosper, Lake (Murrihy 63'), Anton, Morton, Jale (Mettam 64'), Main, Steinmetz (cap.), Tawharu, Blake, Hand (Stevens 49'). Entr.: Turnbull

Vendredi 14 juillet 2017
FIDJI-NOUVELLE ZÉLANDE : 1-9 (0-5)
Spectateurs : 150. Arbitre : Tapaita Lelenga (TGA)
Buts : Cema Nasau 65' ; Hannah Blake 5', 55', Dayna Stevens 7', 83', Jacqui Hand 14', Michaela Foster 21', Emma Main 40', Samantha Tawharu 69', 71'
Aucun avertissement
Nouvelle-Zélande : Leat (cap.) ; Vosper (Clarke 46'), Lake, Jale, Main (Tawharu 46'), Blake, Hand, Bunge, Foster, Mettam, Stevens. Entr.: Turnbull

Lundi 17 juillet 2017
NOUVELLE CALÉDONIE-NOUVELLE ZÉLANDE : 0-12 (0-7)
Spectateurs : 150. Arbitre : Rani Perry (TAH)
Buts : Samantha Tawharu 14', 45', 88', Nicole Mettam 15', Deven Jackson 20', 42', Emma Main 22', 25', 55', Dayna Stevens 50', Michaela Foster 80', Grace Jale 83'
Aucun avertissement
Nouvelle-Zélande : Olla ; Lake (cap.) (Murrihy 62'), Anton, Main, Steinmetz, Tawharu, Clarke, Foster, Mettam (Jale 72'), Stevens (Hand 62'), Jackson. Entr.: Turnbull

Vendredi 21 juillet 2017
NOUVELLE ZÉLANDE-SAMOA : 6-0 (2-0)
Spectateurs : 200. Arbitre : Torika Delai (FID)
Buts : Samantha Tawharu 21', 70', Grace Jale 30', Mariecamilla Ah Ki 56' c.s.c., Emma Main 68', Hannah Blake 83'
Aucun avertissement
Nouvelle-Zélande : Olla ; Vosper (Foster 63'), Anton, Morton, Jale, Steinmetz (cap.), Tawharu, Blake, Hand (Main 63'), Bunge, Mettam (Jackson 63'). Entr.: Turnbull

Lundi 24 juillet 2017
TONGA-NOUVELLE ZÉLANDE : 0-9 (0-5)
Spectateurs : 250. Arbitre : Rani Perry (TAH)
Buts : Hannah Blake 9', Emma Main 13', 19', 20', 37', Deven Jackson 77', Michaela Foster 84', Grace Jale 89', Helen Tahitua 90' c.s.c.
Aucun avertissement
Nouvelle-Zélande : Leat ; Lake (cap.), Anton (Murrihy 46'), Morton (Clarke 46'), Jale, Main, Steinmetz, Tawharu (Stevens 64'), Blake, Foster, Jackson. Entr.: Turnbull

L'avis du sélectionneur néo-zélandais Gareth Turnbull

"Je suis excité de jouer la France qui est le pays hôte. C'est un honneur de faire cette compétition. On va prendre les matchs comme ils viennent, notre ambition bien sûre est de sortir des poules et de faire de notre mieux et de gagner des matchs. Nous sommes réalistes, ça ne sera pas facile. Nous jouons contre deux équipes européennes et on connait avec la qualité du football féminin européen qui est très bonne en plus du Ghana qui est également un excellent adversaire."

Le dernier France - Nouvelle-Zélande 2016



Mercredi 8 Août 2018
Charlotte Vincelot/Sébastien Duret

Dans la même rubrique :