Footofeminin.fr : le football au féminin

#U20WWC - Les réactions des joueuses après FRANCE - PAYS-BAS

Emelyne Laurent, buteuse, Julie Thibaud et Pauline Dechilly entrées à des postes inhabituels et Elisa De Almeida ont réagi à l'issue de la rencontre remportée face à la Nouvelle-Zélande.



Emelyne Laurent : "

"L'objectif c’était vraiment de gagner, de jouer ensemble, parce que contre la Nouvelle-Zélande, on a eu beaucoup de déchets. On a beaucoup travailler dessus mais également sur le plan tactique pour bien fermer les espaces, pour empêcher l'adversaire de trouver les intervalles et les lignes de passes. On est très heureuses de s’être qualifiées pour la suite ça s'annonce bien.
(Sur son but) Je ne me suis pas posé de questions, je savais que je courais plus vite que mon adversaire direct. Du coup, je fais mine d'aller à l’intérieur, je reviens vers l’extérieur et le plat du pied pour assurer puisque la gardienne était déjà à terre.
Je me sens bien, j'ai travaille pendant toute l’année pour cette coupe du monde, pour être performante. Je suis très heureuse et je vais continuer a travailler pour que ça continue.
(Sur son temps de jeu réduit à Lyon) C'est frustrant parce que toute footballeuse a envie de participer. Je suis compétitrice et j'avais envie de marquer des buts pour pouvoir apporter mon plus à l'OL. Ça n'a pas été le cas. Mais aujourd’hui je me bats et ce n'est pas pour autant que je baisse les bras. Ce que je veux c'est jouer au football et aujourd'hui je peux jouer au football et je suis contente".

Julie Thibaud : "On n'a pas douté"

"Ca fait plaisir de gagner comme ça, surtout après le match nul contre la Nouvelle-Zélande. On était très frustrées. On n'a pas douté, mais on savait que tout n'allait pas être facile. La réaction de l'équipe a été très bonne et ça fait plaisir de gagner comme ça.
On sait que la Corée du Nord sera une équipe difficile à jouer, on va être prêtes pour ça et on va tout donner pour pouvoir passer".

Elisa De Almeida : "On a répondu en équipe solidaire"

"On est tout de suite dans la joie et la bonne humeur. On est contente, on se devait de répondre présentes après un deuxième match compliqué contre la Nouvelle-Zélande. On a répondu en équipe solidaire et voilà on a la qualification au bout.
(La Corée du Nord en quart) Ce sont les tenantes du titre, après ça sera peut-être l'occasion d'une revanche pour la génération précédente. On va aborder ce match avec de la confiance, on sort d'un 4-0 contre les Pays-Bas. Forcément, cela nous met en confiance. On ne prend personne de haut, ce n'est pas parce qu'on a mis 4-0 qu'on se dit contre la Corée ça va passer. On va travailler, on va continuer à régler nos petits défauts sur le terrain, on va faire le travail aux entrainements, direction les quarts !"

Pauline Dechilly : "Tant qu'on a les automatismes ça se passe bien"

"Ca fait toujours plaisir [d'avoir du temps de jeu], rien que le fait de jouer plusieurs minutes. C'est la compétition la plus prestigieuse du monde.
C'est inhabituel (de jouer milieu gauche), mais un jour avec Metz, j'avais déjà joué à ce poste-là. J'aime bien jouer à ce poste. L'entraineur adjointe (ndlr : Sandrine Ringler) m'avait donné des consignes, d'aider l'équipe à bien resserrer, de presser, de faire les efforts pour mes coéquipières et dès que je pouvais, d'aller de l'avant.
De base, mon poste c'est arrière droit, mais nous sommes trois droitières (avec Lena Goetsch, Elisa De Almeida). Il faut donc qu'il y ait un certain équilibre, c'est pour cela que le coach m'a mis à gauche. Je n'ai pas spécialement fait des matchs à gauche en club, j'ai fait des bouts de matchs au fil des remplacements pendant certaines parties. Je pense que d'un côté à l'autre cela ne change pas beaucoup défensivement. Tant qu'on a les automatismes ca se passe bien. Offensivement, ca change un peu pour centrer du pied, même si on peut toujours rentrer à l'intérieur pour faire des centres plus dangereux"

Photo : FIFA.com
A Saint-Malo,

Lundi 13 Août 2018
Sylvain Jamet


Dans la même rubrique :