Footofeminin.fr : le football au féminin

#U20WWC - Noël LE GRAËT : "C'est une compétition qui va être ouverte"

Présent dimanche à Vannes, Noël Le Graët assiste de nouveau ce mercredi à la rencontre de l'équipe de France U20 au stade de la Rabine. L'occasion d'échanger avec le Président de la FFF sur cette compétition et la sélection tricolore.



Corinne Diacre et Noël Le Graët (photo Sébastien Duret)
Corinne Diacre et Noël Le Graët (photo Sébastien Duret)
Que pensez-vous de ce début de compétition ?
On a une bonne équipe mais il y a aussi d'autres bonnes équipes, certaines sont en difficulté. J'espère que l'on va gagner tout à l'heure. On a l'une des meilleures équipes, la meilleure, je ne suis pas sûr. Il y a peu d'équipes qui ont marqué quatre buts lors de la première journée (ndlt : France et Espagne). Les autres matchs étaient très serrés. Il n'y a plus de petites équipes. Tous les pays se préparent bien physiquement et techniquement les filles ont fait des progrès partout dans le monde. Jusqu'à présent, les États-Unis ont dominé le football féminin mais on sent qu'à présent, l'Asie arrive, l'Europe est là avec l'Angleterre qui devient très performante. C'est un compétition qui va être ouverte.

"Jouer dans un grand stade n'était pas judicieux"

Qu'en est-il de l'ambiance, du public dans les stades ?
Je suis ravi. A Vannes, il y avait 5 000 personnes sur le premier match. Les autres stades se remplissent bien par rapport à leur capacité. A Dinan, le match Angleterre - Brésil s'est joué quasiment à guichets fermés (ndlr : 1 981 spectateurs). Saint-Malo aussi pour le dernier match de la France (ndlr : le match France - Pays-Bas sera à guichets fermés dimanche prochain). Les stades sont adaptés pour une compétition des moins de 20 ans. Les faire jouer dans un grand stade n'était pas judicieux. Jouer dans des grands stades avec peu de monde, cela n'aurait pas donné d'ambiance. La FIFA a accepté de jouer en Bretagne sur des stades avec des capacités moins importantes. L'ambiance était parfaite. L'habillage des stades est très agréable.

Twitter J. Millagou
Twitter J. Millagou
Vous avez été de nouveau à la rencontre des joueuses, quels ont été vos mots ?
Je n'étais pas resté après le premier match. Je les ai félicitées pour le début mais en rappelant qu'aucune équipe ne peut dire qu'en rentrant sur le terrain qu'elle est sure de gagner. Les athlètes de haut niveau doivent avoir les qualités physiques et techniques mais aussi psychiques et d'intelligence pour se rendre le plus rapidement possible compte des faiblesses de son adversaire. On voit que la formation est bonne, beaucoup d'entre elles jouent déjà en D1, trois ou quatre sont largement titulaires. Cela est parfaitement complémentaire.

Quel est l'objectif pour cette équipe ?
On souhaite qu'elle aille le plus loin possible dans la compétition mais chaque chose en son temps. Nous verrons au fur et à mesure de l'avancée de cette Coupe du Monde. Je ne doute pas de leur potentiel, elles sont généreuses et sérieuses.

A Vannes,

Jeudi 9 Août 2018
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :