Footofeminin.fr : le football au féminin

Claire Lavogez : "On a abordé la rencontre comme face à une grande équipe"

La capitaine de la sélection U17 a nettement contribué au succès de son équipe en inscrivant trois buts. Retour avec elle sur cette rencontre et sur la sélection française qui évolue à domicile.



Lavogez à gauche (photo : vrouwenvoetbal.nl)
Lavogez à gauche (photo : vrouwenvoetbal.nl)
L'équipe d'Israël était un adversaire à votre portée, malgré tout, il fallait le prouver sur le terrain, quelles ont été les consignes ?
C'était un premier match de Championnat d'Europe, tout le monde était stressé. Dans notre tête, même si c'était l'Israël, on l'a abordé comme une rencontre face à une grande équipe. Le sélectionneur nous avait demandé de jouer notre football en écartant le jeu, en marquant des buts.

Avec trois buts à votre compteur dont le premier, vous avez montré l'exemple ? Comment avez-vous inscrit vos buts
C'est un travail de l'équipe. Le premier but, c'est sur un corner au 2e poteau que je reprends d'une demi-volée du gauche. Le deuxième sur une frappe de 25 m en demi-volée qui finit dans le petit filet. Le 3e est marqué sur un ballon en profondeur et je marque d'une frappe croisée.

A la mi-temps, vous meniez 5-0, que vous a dit Paco Rubio ?
Il nous a dit de surtout continuer à marquer des buts, à jouer au football, car les buts pourront avoir une importance en fin de tournoi (NDLR : la France avait été éliminé la saison dernière pour un but d'écart). On a continué à déployer notre football.

Quel est le programme pour la suite du tournoi ?
Demain, on a deux séances d'entraînement prévues mais cela devrait être surtout de la récupération car on rejoue dès jeudi contre la Croatie qui n'a perdu que 3-0 contre la Suède. On sait que la Suède reste l'un des favoris du groupe. Face à la Croatie, on va continuer à jouer comme contre l'Israël.

Ce tournoi se dispute en France, avez-vous été soutenu ?
Oui, cela nous a fait très plaisir. C'était la première fois pour nous que l'on jouait un match officiel en France. Il y avait beaucoup de monde qui nous encourageait.

Propos recueillis par Sébastien Duret

Mardi 5 Octobre 2010
Sébastien Duret

Dans la même rubrique :