Footofeminin.fr : le football au féminin

D1 (2/12) - L'EA GUINGAMP joue la carte jeune

Après une première saison où il a fallu prendre ses marques, Sarah M'Barek et son staff doivent désormais confirmer dans un championnat de plus en plus relevé. Le club espère y parvenir avec l'arrivée de jeunes joueuses.



L'EA Guingamp de Griedge Mbock débute par un déplacement à Lyon (photo archive)
L'EA Guingamp de Griedge Mbock débute par un déplacement à Lyon (photo archive)
Le recrutement
Cinquième du dernier exercice, l'effectif guingampais a montré de la qualité malgré sa jeunesse pour accrocher une cinquième place. Pour autant, l'attaque bretonne n'a inscrit que 29 buts en 22 matchs. Insuffisant pour l'entraîneure Sarah M'Barek : "Ma priorité, c'était de trouver une attaquante. Avec Maknoun, l'intégration a été difficile et cela n'a pas marché. On avait ciblé d'autres joueuses et notamment Désiré". La recrute nigériane Désiré Oparanozie qui a donc rallié la Bretagne après quelques destinations exotiques (Rossiyanka en Russie, Ataşehir Belediyespor en Turquie mais aussi Wolfsburg en Allemagne où elle n'a finalement évolué qu'en réserve).
Mais pour l'EA Guingamp, le budget n'est pas celui des clubs de tête, alors il faut faire appel aux jeunes : "Le budget est assez réduit. On a accentué le travail de post-formation, c'est indispensable dans ce cas. On apporte aux joueuses des conditions de formation, en leur offrant un plus à côté du foot. On a donc ciblé les joueuses. Le pari est gagné si on arrive à grandir et on mettra tout en place pour" insiste Sarah M'Barek.
Le reste de recrutement était donc ciblé avec des profils de joueuses en devenir presque toutes présentes avec la sélection U20 (Aminata Diallo, Marine Dafeur) mais aussi Laura Douessin : "On a recruté sur des postes où j'avais vraiment besoin pour pouvoir doubler les postes" avant d'évoquer le seul départ non souhaité ! "Le seul regret, c'est le départ de Léa Le Garrec, j'aurai souhaité la garder mais elle a fait des choix personnels qui se comprennent".
Parmi les arrivées, on ajoutera celle de Maryne Gignoux, une jeune gardienne qui évoluait à Montpellier en U19 et qui va remplacer Getter Laar : "Maryne Gignoux est une jeune gardienne qui est capable d'amener de la concurrence". La dernière signature est aussi arrivée de Montpellier avec Cassandre Furuberget : "L'an dernier, elle n'a pas joué, elle a un gros potentiel mais ne sera pas opérationnelle avant janvier".

L'objectif
La section féminine de l'EA Guingamp avait besoin de de se développer : "L'an dernier, il a fallu toute mettre en place avec l'équipe première et avec les plus jeunes. Il y avait besoin d'allier la construction de la base, et assurer la performance de l'équipe en D1" soulignait Sarah M'Barek qui avait "carte blanche" des dirigeants et a pu mettre en place de nouvelles méthodes : "On a expliqué aux joueuses les attentes du haut niveau, ce n'est pas dans leurs habitudes". De nouvelles exigences auxquelles les joueuses ont bien répondu : "Pour une première année, on est rentré dans nos objectifs avec la cinquième place. Mais cela a été difficile avec un groupe jeune. La plus grande satisfaction, c'est que le groupe a bien progressé sur et en dehors du terrain. Le groupe a mûri et grandi ensemble" souligne l'ex-internationale A.
Pour sa deuxième saison avec l'équipe, l'objectif est le même : "Conserver cette 5e place et entrer dans le top 4". Mais il y a aussi le souhait de faire quelques performances : "Embêter des équipes comme Juvisy ou Montpellier et ne pas perdre de points sur les matchs des équipes qui sont derrière" sont les espérances de la coach.

Une préparation sans les 7 internationales U20

Désiré Oparanozie va devoir s'imposer en attaque (photo bérangère Augereau)
Désiré Oparanozie va devoir s'imposer en attaque (photo bérangère Augereau)
La préparation
Pas facile pour Guingamp de préparer cette nouvelle saison car c'est avec sept joueuses parties à la Coupe du Monde U20 qu'entraînements et matchs amicaux se sont déroulés. Mais pour ces joueuses-là, cette éventualité avait déjà été anticipée : "On avait commencé à recruter un an à l'avance. Pour les joueuses qui sont en sélection, cela ne devrait pas poser trop de problèmes car elles avaient déjà commencé à se préparer avec nous en fin de saison dernière". En attendant, ce sont des joueuses U19 qui ont complété l'effectif lors des matchs amicaux face à Juvisy (0-2), Saint-Maur (2-4), Rouen (7-1) et Saint-Malo (3-0) : "On a fait appel à des jeunes et l'intégration se passe pas trop mal" a souligné l'entraîneur guingampaise qui va également préparer son BEPF (Brevet d'Educateur Professionnel du Football). Il faudra en tout cas gérer le début de saison marquer par des gros rendez-vous : "Contre l'OL et le PSG, on jouera avec les tripes. Le troisième match contre Saint-Etienne, j'espère que l'on sera prêt. La concurrence sera plus rude, les équipes sont plus organisées, la guerre est lancée" conclut Sarah M'Barek. Rien n'arrête d'irréductibles bretonnes !

La phrase du coach
A propos de la gardienne estonienne Getter Laar : "C'est un départ à contre-coeur car c'est une superbe aventure humaine et je suis contente pour elle qu'elle ait signé à Metz. C'est une vraie professionnelle mais elle n'a pas pu apporter de la concurrence à Emmeline Mainguy".

La joueuse à suivre
Aminata Diallo continue de franchir les étapes. Passée de Claix à Arras où elle a découvert la D1, l'infatigable milieu de terrain défensive pourrait encore franchir un palier. Titulaire indiscutable lors de la Coupe du Monde U20, elle devrait renforcer ce secteur de jeu devant une défense

Le chiffre
5 : En décrochant la 5e place du championnat l'an dernier, Sarah M'Barek a réussi le meilleur classement de l'histoire de l'EA Guingamp (en trois saisons d'existence). Sous le stade Briochin, il faut remonter à la saison 1999-2000 pour retrouver aussi bien avec déjà une 5e place.

Les mouvements

Arrivées : Marine Dafeur (FCF Hénin-Beaumont, D2), Laura Douessin (Le Mans FC, D2), Aminata Diallo (FCF Arras), Ugochi Desire Oparanozie (Atasehir Belediyesi SK, Turquie), Maryne Gignoux-Soulier (Montpellier HSC U19), Cassandre Furuberget (Montpellier HSC)
Départs : Léa Le Garrec (US St Malo, D2), Getter Laar (FC Metz), Charlène Farrugia (Rodez AF), Alexandra Banner (FCF Hénin-Beaumont, D2), Leïla Maknoun (FF Issy)

L’effectif 2014/2015

Gardiennes : 1-Emmeline Mainguy, 16-Maryne Gignoux-Soulier, 30-Jade Lebastard
Défenseuses : 6-Marion Boishardy, 28-Marine Dafeur, 8-Audrey Février, 3-Charlène Gorce, 21-Ellie Hamon, 5-Griedge Mbock Bathy Nka, 2-Soazig Quéro, 25-Léa Abadou
Milieux de terrain : 17-Salma Amani, 18-Margaux Bueno, 10-Lalia Storti, 11-Aminata Diallo, 20-Maud Hurault, 14-Caroline La Villa, 9-Clarisse Le Bihan, 13-Anne-Emmanuelle Pot, 24-Mélodie Wingert, 29-Manon Le Dins
Attaquantes : 23-Fatoumata Baldé, 27-Laura Douessin, 12-Desiré Ugochi Aparanozie, 7-Faustine Robert, 26-Cassandre Furuberget, 15-Camille Gérard, 19-Louise Fleury, 22-Adelie Fourre
L'effectif détaillé sur footofeminin.fr

Encadrement
Manager : Marlène Bouédec
Entraîneur : Sarah M'Barek
Préparateur physique : Rodolphe Leclerc
Entraîneur des gardiennes : Sébastien Houée

Lundi 25 Août 2014
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :
#D1F - Le Mag n°8

#D1F - Le Mag n°8 - 03/11/2018