Footofeminin.fr : le football au féminin

D1 (22e journée) - La dernière journée sans pression

La saison de D1 se termine samedi. Une dernière journée sans pression, le champion, son dauphin européen, et les relégués étant mathématiquement connus. A suivre malgré tout, la quête de la troisième place.



Shirley Cruz et le PSG avec Frankfurt dans la tête (photo Giovani Pablo)
Shirley Cruz et le PSG avec Frankfurt dans la tête (photo Giovani Pablo)
Depuis le 21 février et la victoire lyonnaise face au PSG (0-4), le championnat avait perdu en suspense dans la quête d'un titre que l'OL a conservé pour la huitième fois officiellement un mois après. Les Lyonnaises ont même reçu le week-end dernier à Gerland devant un public venu en nombre le trophée de champion de France. La dernière rencontre à Guingamp sera donc pour l'honneur mais aussi pour continuer à battre des records. Car Lyon a l'occasion d'enchaîner une 22e victoire en 22 matchs de D1.
Un sans-faute si rare que l'OL détient déjà le record de ce type de parcours réalisé à deux reprises en 2010-2011 et 2012-2013. Auparavant seul St-Maur l'avait réussi en 1986-1987 avec 17 sur 17 mais alors que le championnat n'était pas encore en poule unique, et le Stade de Reims lors des deux premières saisons au milieu des années 70 ! Mais les Lyonnaises ont fait encore plus fort en battant le record de buts inscrits sur une saison qu'elles détenaient déjà. Avec ce dernier match de la saison, elles en totalisent 144 donc 32 pour la seule Lotta Schelin, suivie par Eugénie Le Sommer (28) et Ada Hegerberg (26). Guingamp est prévenu.

Paris, l'européen

Pour les Parisiennes, c'est aujourd'hui l'Europe qui est dans l'esprit. A double titre, une première fois avec l'assurance d'y goûter à nouveau la saison prochaine. La victoire le 9 janvier contre Juvisy avait positionné le club parisien en bonne voie sur les deux premières places. La suite l'a confirmé.
La seconde pensée sera tournée vers cette finale face à Frankfurt ce jeudi 14 mai. Une première pour les Parisiennes qui doivent gérer la préparation de cette rencontre qui viendra très vite. C'est d'ailleurs pour cela, que cette dernière journée était programmée dans son intégralité au samedi, permettant à l'éventuel club français présent de bénéficier d'un jour supplémentaire. Les Parisiennes devraient encore laissées la place aux jeunes face à une équipe d'Arras déjà lourdement battue par Lyon (0-14).

Trois pour la troisième place

Duel à l'aller entre Guérin et Brétigny (photo A Nelson Sindfoul)
Duel à l'aller entre Guérin et Brétigny (photo A Nelson Sindfoul)
Mathématiquement, ils sont trois à se disputer le fauteuil honorifique de troisième. Juvisy est pour l'instant installé dessus mais a vu fondre en deux semaines sa confortable avance. Il faudra donc défendre cette position sur le terrain de Soyaux. Et la victoire semble impérative pour ne pas avoir le moindre doute.
Car certes Guingamp n'aura pas la partie face devant Lyon, mais Montpellier dans une dynamique de victoires voudra confirmer à nouveau face à Issy. Les Isséennes battues de justesse par Metz (0-1) chercheront tout de même à quitter la D1 avec les honneurs mais ne partiront pas favorites de cette confrontation.

Metz pour l'honneur

Même si Metz n'a plus la possibilité de revenir, l'entraîneur espérait finir sur deux succès. Après la victoire décrochée à Issy, il faudra désormais battre Albi, le seul promu qui a assuré son maintien parmi l'élite. Neuf mois plus tôt, les Albigeoises avaient débuté par une victoire, et cette première rencontre avait lancé l'ASPTT sur la bonne voie. Metz lui n'a pas pu en faire autant mais aura à coeur de montrer que le maintien était malgré proche pour mieux rebondir la saison prochaine.
Les Stéphanoises se souviennent encore du match aller face à Rodez où elles avaient été sèchement battues (1-4). Elles ont eu l'occasion non sans mal de prendre une revanche en Coupe en mars dernier aux tirs au but. Cette fois-ci, fortes d'un succès face à Soyaux et d'une deuxième partie de saison, elles se verraient remporter pour la première fois un match à Rodez. Mais les Aveyronnaises pour le dernier match de Nicolas Bach, à la tête de l'équipe, ne se laisseront certainement pas faire.

LE PROGRAMME

Samedi 9 mai 2015
Arras-PSG : 15h00, à Arras (Stade Degouve Brabant)
Guingamp-Lyon : 15h00, à Saint-Brieuc (Stade Fred Aubert)
Metz-Albi : 15h00, à Algrange (Stade du Batzenthal)
Montpellier-Issy : 14h00, à Montpellier (Stade de Grammont n°7)
Rodez-Saint-Etienne : 17h00, à Rodez (Stade Paul Lignon)
Soyaux-Juvisy : 15h00, à Soyaux (Stade des Rochers)

PLUS D'INFOS

Samedi 9 Mai 2015
Sebastien Duret


Dans la même rubrique :