Footofeminin.fr : le football au féminin

D1 - L'ASJ SOYAUX CHARENTE : présentation de l'effectif

L'ASJ Soyaux Charente a vu la saison dernière l'arrêt d'une joueuse emblématique, Marina Pascaud, et le départ de Charlotte Bilbault. Des cadres qu'il faudra compenser comme le club a su le faire par le passé



ASJ Soyaux-Charente 2015-2016 (photo C. Ringaud)
ASJ Soyaux-Charente 2015-2016 (photo C. Ringaud)
L'ASJ Soyaux-Charente fait partie des doyens des clubs féminins, habituée aux joutes nationales, elle a su au fil des saisons s'adapter. Le club a connu à chaque époque des joueuses emblématiques, attachées au club à l'image de Bernadette Constantin et Corinne Diacre. En mai dernier, c'est Marina Pascaud qui a raccroché les crampons définitivement. Une nouvelle page qui se tourne dans un effectif charentais rajeuni où Jean Paredes doit préparer l'avenir du club tout en assurant le maintien.

L'arrêt de Marina Pascaud, celui de Jennifer Maier, le départ de Charlotte Bilbault qui s'est relancée en Charente et qui a rejoint Juvisy, autant d'éléments qui nécessitent de reconstruire mais tout en conservant les valeurs du club. Cela n'inquiète pas pour autant son entraîneur Jean Paredes : "A Soyaux, on est habitué à travailler. Ce qui avait été un point fort la saison dernière, c'est la défense. C'était une de nos forces avec cet équilibre défensif". Le club a donc recruté Mégane Catalano qui aura l'occasion d'évoluer au sein d'une défense où Siga Tandia sera la nouvelle patronne alors que Marie-Aurelle Awona, auteur d'une belle Coupe du Monde avec le Cameroun en fera aussi partie.

"Reconstituer un bloc défensif"

Justine Deschamps, l'exemple d'une jeune qui a trouvé sa place en D1 (photo Sébastien Duret)
Justine Deschamps, l'exemple d'une jeune qui a trouvé sa place en D1 (photo Sébastien Duret)
Les jeunes joueuses devront aussi faire leur preuve. Une autre joueuse défensive, Ipek Kaya, est venue tenter l'expérience de la D1 et devra s'aguerrir. "Une grande partie du travail est d'essayer de reconstituer un bloc défensif de manière à générer du jeu. Une équipe qui défend bien est capable de marquer des buts. Le contraire est plus compliqué" souligne l'entraîneur charentais. Pour marquer des buts, Soyaux espère bien compter sur les performances de Gwendoline Djebbar et Laura Bourgouin mais aussi sur les nouvelles venues Allison Blais et Maud Hurault.

"Pour espérer encore figurer en D1, on doit compter sur les jeunes"

La défense de Soyaux avec de nouveaux visages (photo Sébastien Duret)
La défense de Soyaux avec de nouveaux visages (photo Sébastien Duret)
Il faudra donc miser sur la jeunesse pour disposer d'un effectif quantitatif et qualitatif. "La saison dernière, les circonstances ont fait que près de 40 joueuses avaient participé à la D1 (ndlr : lors de matchs en semaine, Soyaux avait aligné des jeunes joueuses). Cela nous a permis de voir que certaines n'étaient pas si loin que ça". C'est ainsi des joueuses comme Mélanie Alleron, Lauriane Dessalles, Anna Clérac, Julie Thibaud ont pu côtoyer le haut niveau. Mais le travail n'a fait que débuter pour pouvoir tenir le rythme : "Tout notre effort est fait pour essayer de les amener rapidement à une intensité de D1. Le championnat de la DH et des U19 ne sont pas de ce rythme. Si on veut espérer pouvoir encore figurer en D1 la saison prochaine, on doit compter sur les jeunes joueuses afin qu'elles acquièrent le niveau. Parfois on n'a pas le choix mais c'est aussi une volonté de ma part"

Un choix de club, car Soyaux laisse la possibilité aux jeunes de se lancer : "C'est le pari depuis plusieurs années de lancer des joueuses qui ont de la qualité et qu'ils veulent découvrir le niveau. Par contre avoir le niveau est encore autre chose. Il y a des joueuses qui ont le talent mais probablement pas encore le niveau. Notre travail est d'essayer de les incorporer". Il faudra tout de même suivre Kelly Koné, Yakaré Niakaté ou encore Solenne Ninot (ex-FF Issy) qui pourraient en profiter pour se faire une place.

>> A LIRE AUSSI

L'EFFECTIF

Mouvements
Arrivées : Maud Hurault (EA Guingamp), Ipek Kaya (FCF Condé), Allison Blais (FF Yzeure), Mégane Catalano (FF Yzeure), Solenne Ninot (Issy FF), Prescillia Dufrene (ES Vineuil-Brion), Yakaré Niakaté (Evreux FC 27)
Départs : Charlotte Bilbault (FCF Juvisy), Marina Pascaud (arrêt), Alizée Nadal (Gir. Bordeaux), Soriana Constant (Toulouse FC), Gwenaëlle Migot (Orvault SF), Jennifer Maïer (arrêt)

Le groupe
Gardiennes
1-Amandine GUERIN
16-Prescillia DUFRENE

Défenseures
3-Mélanie ALLERON
5-Marie-Aurelle AWONA
11-Viviane BOUDAUD
15-Mégane CATALANO
18-Nolwenn CHAPRON
21-Lauriane DESSALLES
22-Siga TANDIA
27-Cynthia VIANA
28-Ipek KAYA

Milieux
2-Anaïs DUMONT
4-Justine DESCHAMPS
7-Mélissa GODART
8-Alison ROUYER
10-Gwendoline DJEBBAR
12-Maud HURAULT
13-Anna CLERAC
14-Lydia BELKACEMI
19-Julie THIBAUD
20-Laura LEPINE

Attaquantes
9-Marion DAVID
17-Laura BOURGOUIN
23-Solenne NINOT
24-Kelly KONE
25-Marion LEROY
26-Allison BLAIS
Yakaré NIAKATE

>> EN SAVOIR PLUS

LE STAFF

Entraîneur
Juan PAREDES
Né le 6 mai 1960 à Soyaux
Au club depuis la saison 2012-2013
Diplôme : DEF

Parcours d'entraîneur
Angoulême (-2000), ASJ Soyaux (2006-2008), UA Cognac (2008-2011), ASJ Soyaux Charente (2012-)

Adjoints
Thomas Mounier (entraîneur des gardiennes de but)
Nicolas Goursat (responsable des U19)

Mercredi 26 Août 2015
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :