Footofeminin.fr : le football au féminin

D1 - Le PSG relance le championnat !

Incroyable mais vrai. Les Parisiennes, grâce à une tête de Laura Georges en toute fin de première période, ont battu le "roi Lyon" et ont mis fin à l'invincibilité rhodanienne en championnat. Le PSG revient à trois points.



Paris restait pourtant sur vingt-sept rencontres sans la moindre victoire face à Lyon (Photos : Alex Ortega)
Paris restait pourtant sur vingt-sept rencontres sans la moindre victoire face à Lyon (Photos : Alex Ortega)
Cela faisait quatre-vingt-sept matches. Presque quatre ans d'invincibilité. La dernière défaite lyonnaise remontait même à mars 2010 lors d'un match à Juvisy (2-0). Mais il fallait bien que cette incroyable série s'arrête un jour. C'est le PSG qui y a mis fin ce samedi soir à Gerland avec une victoire à l'arrachée (1-0).
La première période a pourtant été un hold up. Après un premier quart d'heure hésitant de la part des deux équipes, l'OL a pris peu à peu la mesure de cette rencontre. Et a dicté le rythme durant les quarante-cinq premières minutes. Il n'a manqué qu'une pointe de réussite et de réalisme aux Lyonnaises pour ouvrir le score.
Benameur a d'abord a poussé un ouf de soulagement sur la volée de Le Sommer à l'entrée de la surface, qui a frôlé son poteau droit (6e). Mais les filles de Patrice Lair ont continué de pousser. A bout portant, Benameur a sorti, in extremis, la tentative de Necib. Et dans la foulée, Schelin, en déséquilibre, n'est pas parvenue à cadrer sa frappe alors que le but était grand ouvert (21e).
Sur un long ballon aérien, la gardienne parisienne a encore été mise à contribution. Et a eu une nouvelle fois un peu de réussite. Après un ballon renvoyé du poing de manière peu académique, Corine Franco s'est pourtant appliquée sur son plat du pied qui est venu mourir à quelques centimètres du poteau (26e). Schelin aussi a été malchanceuse sur sa frappe en pivot qui a violemment heurté le montant droit de Benameur (35e).
Le public de Gerland a réclamé, lui, une main de Krahn deux secondes plus tôt. Mais Mme Zinck a laissé intelligemment l'avantage.

L'OL restait sur 87 matches d'invincibilité en D1

Eugénie Le Sommer et l'OL se sont pris les pieds dans le tapis
Eugénie Le Sommer et l'OL se sont pris les pieds dans le tapis
Courageuses, hargneuses, les Parisiennes ont surpris tout le monde sur un coup franc d'Hamraoui à dix secondes de la fin de la première période. De la tête, Laura Georges a devancé la sortie de Bouhaddi, pas très inspirée pour le coup (0-1, 45'). Cruel pour l'OL.
Le but a d'ailleurs donné un bon coup sur la tête des Rhodaniennes, moins en verve après la pause. Comme assommées... Seule Bussaglia d'une frappe de vingt-cinq mètres a légèrement menacé Benameur (53e). Paris, solidaire en défense, a ensuite été inquiété sur un coup franc de Necib repris de la tête par Kumagai. Mais la Japonaise, pourtant bien placée, a manqué de précision (66e). Lyon a même été à deux doigts de la catastrophe sur une tête d'Asllani qui a frôlé le poteau de Bouhaddi (69e).
Recroquevillée sur son but, le PSG a fait déjouer des Lyonnaises méconnaissables, qui se sont cassées les dents sur un mur parisien solide, sans faille et en pleine réussite malgré l'exclusion de Dali pour un deuxième carton jaune (82e). L'OL a tout fait pour égaliser en fin de match et a dominé à outrance. Mais les filles de Patrice Lair ont joué de malchance. Les dieux du football avaient choisi leur camp.
Héroïques, les Parisiennes sont donc les premières à faire tomber Lyon de son piédestal cette saison et n'ont plus que trois points de retard. Le championnat n'est peut-être pas encore plié !

>> LIRE AUSSI :
- Les réactions de Farid Benstiti, Patrice Lair, Camille Abily et Laure Boulleau
- A chaud, les réactions de Laure Boulleau et Sabrina Delannoy (PSG)

Division 1 féminines - 14e journée
Samedi 18 janvier - 20h45
OLYMPIQUE LYONNAIS - PARIS SAINT GERMAIN : -(0-1)
Lyon (Stade de Gerland)
Temps froid
Spectateurs : 7512
Arbitres : Severine Zinck assistée de Manuela Nicolosi et Solenne Bartnik.
But : Laura GEORGES 45'
Avertissements : Renard 86' pour Lyon ; Delannoy 33', Dali 61' et 82' pour le PSG
Expulsion : Dali 82' pour le PSG

Olympique Lyonnais : 26-Sarah BOUHADDI ; 17-Corine FRANCO (11-Amel MAJRI 56'), 5-Saki KUMAGAI, 3-Wendie RENARD (cap.), 21-Lara DICKENMANN ; 15-Elise BUSSAGLIA (24-Laetitia TONAZZI 67'), 6-Amandine HENRY, 10-Louisa NECIB ; 9-Eugénie LE SOMMER, 23-Camille ABILY ; 8-Lotta SCHELIN (12-Elodie THOMIS 56'). Entr.: Patrice LAIR
Non utilisées : 16-Pauline PEYRAUD-MAGNIN, 7-Megan RAPINOE
PSG : 16-Karima BENAMEUR ; 5-Sabrina DELANNOY (cap.), 13-Annike KRAHN, 4-Laura GEORGES, 3-Laure BOULLEAU ; 14-Kheira HAMRAOUI (28-Shirley CRUZ TRANA 57'), 20-Caroline PIZZALA ; 2-Kenza DALI, , 10-Linda BRESONIK, 29-Kosovare ASLLANI (11-Jessica HOUARA 79'), 7-Lindsey HORAN (17-Aurélie KACI 62'). Entr.: Farid BENSTITI
Non utilisées : 1-Katarzyna KIEDRZYNEK, 8-Nonna DEBONNE

Olympique Lyonnais
Olympique Lyonnais

Paris Saint-Germain
Paris Saint-Germain

Dimanche 19 Janvier 2014


1.Posté par guignol le 19/01/2014 12:35
j'accepte les faits de jeux qui existent toujours et finissent pas s'équilibrer. mais il n'est jamais "intelligent" de laisser l'avantage a.l.d siffler un penalty! disons plutot que l'arbitre s'est trompée, cela ne me pose aucun probleme! pas un mot d'ailleurs sur l'attentat de boulleau sur le sommer qqes minutes plus tot, un peu plus difficile a rater... mais enfin, cela n'enleve rien au fait que le match a été tres serré, et que la différence entre les deux équipes ne tient plus a grande chose.

2.Posté par Footengo FOOTENGO le 20/01/2014 17:11
Ce que vous relatez est aussi le fait de l'indécision du sport. Personne n'est parfait, pas plus les joueuses que les arbitres. Si les joueuses étaient parfaites, elles n'enverraient pas les ballons sur le poteau, si l'arbitre était parfait, ce ne serait pas une être humain.

Pour ce qui est de relancer le championnat, il est bien évident que Lyon reste en très bonne position mais être à trois points est plus serré qu'à 9 points. Et si Lyon devenait champion à égalité de points avec le PSG, cela amènerait malgré tout à une autre vision qu'une outrage domination du championnat. D'ailleurs Lyon a peiné contre Arras (3-2), là aussi vous pourrez dire que la gardienne a été exclue sur une erreur d'arbitrage....!

Que de palabres pour rien !


Dans la même rubrique :