Footofeminin.fr : le football au féminin

#D1Arkema - J2 : BORDEAUX - PSG : "Bordeaux va être revanchard"

Des débuts corsés pour le PSG. Après Guingamp, le club parisien va disputer son deuxième match de D1 face à un prétendant à l'Europe : Bordeaux. Un déplacement dont se méfie forcément Olivier Echouafni, d'autant plus qu'il se jouera ce dimanche à 12h45, un horaire très inhabituel.



Dans quel état est le groupe avant d’affronter Bordeaux ?
Ça va bien, psychologiquement, je pense que c’était une bonne chose de bien démarrer le championnat, face à une équipe toujours compliquée à jouer (victoire 4-1 face à l'EAG). D’un point de vue physique, les filles ont vraiment bien travaillé cette semaine. On est pratiquement au complet, hormis évidemment Grace (Geyoro) qui sera absente ce week-end.

L’absence d’une telle cadre, pour plusieurs semaines, va forcément peser au milieu de terrain…
Automatiquement oui. On sait que c’est une joueuse bien installée dans le groupe. Mais cela fait partie des aléas d’une saison. On a d’autres joueuses qui ont un très gros niveau, capables d’apporter leur expérience, je pense à Luana, Sara (Däbritz) qui revient et puis bien sûr à Formiga.

Vous pouvez, en cas de victoire, mettre dès la 2e journée Bordeaux à cinq points de vous. Est-ce déjà un tournant décisif dans la course à l’Europe ?
J’avais dit qu’on allait avoir un début de championnat très difficile, c’est le cas. Bordeaux est, pour moi, un prétendant direct au titre et à la Ligue des champions. Ils sont très ambitieux, comme on l’est nous. Ils vont vouloir certainement faire un grand match contre nous, après avoir raté leur première rencontre face à Reims (4-4 après avoir mené 4-1). Bordeaux va être revanchard, mais on sait ce qu’on a à faire. Dans un contexte très différent de notre premier match : après avoir joué le samedi à 18h30 on va jouer le dimanche à 12h45, avec des conditions peut-être difficiles au niveau de la chaleur puisqu’on annonce 35 degrés. C’est un paramètre important à prendre en compte.

Comment justement fait-on pour se préparer pour un match à un horaire aussi inhabituel ?
On s’adapte, comme à chaque fois. On sait qu’on aura du coup très peu de temps dans la matinée avant le match. En plus on met un peu plus de temps pour aller jusqu’à Libourne, où l’on va jouer cette rencontre, comme ça avait été déjà le cas en Coupe de France (demi-finale remportée 2-1 par Paris).

Comment se passer l’intégration de Ramona Bachmann, arrivée début juillet ? Qu’apporte-t-elle selon-vous à votre groupe ?
Elle s’est très bien intégrée au reste de l'effectif. Elle a une forte expérience du haut niveau, c’est ce qui est intéressant à faire partager auprès de nos jeunes joueuses. Elle a vécu une dernière saison plutôt difficile à Chelsea, puisqu’elle n’a pas beaucoup joué. Il fallait donc la remettre à niveau sur le plan physique, ce qu’on a plutôt réussi, malgré quelques arrêts au niveau du travail depuis plusieurs semaines. Elle a bien remonté la pente, et entre le match de Bordeaux et ceux avec sa sélection (la Suisse jouera le 18 et le 22 septembre prochain), cela va lui permettre de retrouver du rythme et du temps de jeu afin d’être bien pour la reprise.

A quel poste souhaitez-vous l’utiliser ?
Plus dans un rôle de 9 ou 9 et demi, ou alors plus reculée, comme ce fut le cas contre Lyon ?
C’est une joueuse qui est capable d’évoluer à plusieurs postes sur le plan offensif, que ce soit à gauche, à droite mais aussi en pointe puisque c’était comme ça qu’elle était utilisée avec sa sélection. Cette diversité, c’est une bonne chose pour nous. Mais je pense malgré tout que son poste de prédilection reste en 9 et demi.

Le fait de placer Jordyn Huitema en pointe contre Guingamp, décalant de ce fait Marie-Antoinette Katoto côté gauche, peut-il vous amener à revoir votre schéma pour évoluer plus dans un 4-2-3-1 ? Ou cela reste une option ?
C’est une option différente. Il faut regarder les caractéristiques de chaque joueuse et essayer de les mettre dans les meilleures conditions. Jordyn a des qualités de vitesse, elle est capable de bien prendre la profondeur. Elle reste jeune et perfectible et je sais qu’elle est plus à l’aise dans l’axe que sur un côté, c’est pour ça que Marie, qui a été formée sur les postes excentrés et a encore beaucoup de repères, est décalée à gauche. Ça permet d’avoir aussi une stratégie un peu différente.

Kadidiatou Diani : "Bordeaux risque de nous poser des problèmes"

"Physiquement je me sens bien, le premier match a été bon, maintenant on doit jouer Bordeaux, une autre équipe assez forte. On sait qu’elles nous posent des difficultés. Les Bordelaises ont des bons arguments offensifs, notamment avec Kadija Shaw et Katja Snoeijs. On va se déplacer là-bas pour aller chercher la victoire, même si on sait que ce sera compliqué. Mon probable face-à-face avec Eve Perisset ? C’est vrai que c’est une ex-coéquipière, mais maintenant elle joue en face, donc il n’y aura pas de cadeau ! "

LES GROUPES

Bordeaux
Le groupe : Bruneau, Moorhouse ; Cascarino, Gilles, Lardez, Linari, Thibaud ; Bilbault, Dufour, Jaurena, Karchaoui, Lavogez, Palis ; Cardia, Jenkins, Shaw, Snoeijs

Blessées : Gilles, Chatelin, Périsset, Garbino
Choix : Perea

PSG
Le groupe : Endler, Voll ; Cook, Dudek, Lawrence, Morroni, Paredes, Simon ; Baltimore, Däbritz, Luana ; Bachmann, Bruun, Diani, Huitema, Katoto, Nadim

Blessées : Geyoro
Choix : Saevik

Dimanche 13 Septembre 2020
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :