Footofeminin.fr : le football au féminin

#D1F - J17 - Le résumé : MARSEILLE n'a pas dit son dernier mot, SOYAUX proche du maintien

Retour sur les quatre rencontres disputées ce dimanche avec les succès de Montpellier, Soyaux, Marseille et le nul entre Bordeaux et Guingamp



Gauvin a débloqué la situation (photo MHSC)
Gauvin a débloqué la situation (photo MHSC)
Le Paris FC continue à s'éloigner du trio de tête avec cette défaite face à Montpellier. Une équipe héraultaise qui avait besoin de bien préparer la Ligue des Champions et qui y est parvenu par une victoire (2-1). Deux face-à-face, un de chaque côté au quart d'heure de jeu étaient remportés par les gardiennes. Benameur face à Tonazzi (14e) puis Murphy devant Matéo (15e). Montpellier montait en puissance mais Benameur s'imposait devant Le Bihan (32e, 38e) pour préserver le 0-0.
Changement de scénario dès la reprise, Tonazzi trouvait en remise Gauvin qui marquait de la tête au second poteau (1-0, 47'). Montpellier réaliste qui confirmait cette efficacité lorsque Jakobsson signait son entrée en jeu par le second but après un long ballon dans le dos de la défense (2-0, 75'). Comme lundi dernier face au PSG, le Paris FC sauvait l'honneur dans les derniers instants. Thiney réalisait une percée sur le côté droit et centrait à ras de terre pour Declercq (2-1, 89').
Montpellier a bien préparé l'Europe tandis que la quatrième est définitivement remise en jeu avant le duel face à Bordeaux.

Montpellier - Paris FC : 2-1 (0-0), à Montpellier (Stade Bernard Gasset - Terrain Mama Ouattara) - 180 spectateurs
Arbitre : Solenne Bartnik

1-0 Valérie GAUVIN 47' (Centre de Torrent depuis le côté droit repris acrobatiquement du droit par Tonazzi au second poteau et Gauvin n'a plus qu'à pousser au fond de la tête au ras du montant gauche)
2-0 Sofia JAKOBSSON 75' (Long ballon depuis le camp montpelliérain dans le dos de la défense de Torrecilla pour Jakobsson qui échappe à Bilbault côté droit, entre dans la surface et conclut du plat du pied droit à ras de terre à l'angle des 5,5 m)
2-1 Léa DECLERCQ 89' (Débordement de Thiney sur le flanc droit qui délivre un centre à ras de terre que Declercq conclue du plat du pied droit à 3 m du but au premier poteau)

Avertissement : Torrecilla 87'
Montpellier : Murphy ; Torrent, Dekker, Sembrant (cap), Karchaoui ; Cayman (Léger 81'), Torrecilla, Toletti, Le Bihan ; Tonazzi (Veje 73'), Gauvin (Jakobsson 61')
Banc : Gérard, Agard, Jakobsson, Veje, Léger
Paris FC : Benameur ; Soyer, Butel, Bilbault, Cascarino ; Declercq, Jaurena, Lahmari (Vaysse 75'), Greboval (Makanza 56') ; Thiney (cap) ; Matéo
Banc : Pecharman, Makanza, Jaffrelot, Vaysse

Marseille reste dans le coup

Alors qu'Albi restait sur une victoire importante à Fleury et l'OM sur un revers devant Lille à domicile, cette rencontre était l'opportunité pour les Albigeoises de confirmer. Mais les Marseillaises qui avaient décidé d'investir le camp local était rapidement récompensée par un débordement de Gadea et Alidou d'Anjou à la conclusion (0-1, 8'). Un avantage conservé logiquement au moment de rentrer au vestiaire même si Cazeau et Benlazar tentèrent de venir inquiéter Richard.
Les Albigeoises revenaient avec d'autres intentions mais les occasions ratées allaient coûter cher. Cardia, juste entrée en jeu, venait après cinq minutes sur le terrain doubler la mise (0-2, 62'). La fin de match était plus accrochée, Albi voyait encore une occasion lui échapper avec un coup franc de Benlazar et une tête de Stefanovic juste à côté (81e). Albi a manqué une belle occasion de s'éloigner des relégables, et relance une équipe de Marseille qui joue Fleury dans deux semaines.

Albi - Marseille : 0-2 (0-1), à Albi (Stade Maurice Rigaud) - 490 spectateurs
Arbitre : Maïka Vanderstichel

0-1 Marie Yasmine ALIDOU D'ANJOU 8' (Débordement de Gadea qui entre côté gauche de la surface et centre pour la reprise en taclant du droit au 2e poteau d'Alidou D'Anjou à 5 m)
0-2 Mickaëlla CARDIA 62' (Asseyi effectue une ouverture depuis son camp pour Cardia qui effectue un contrôle orienté de la poitrine à 40 m du but, déborde Cazes pour remporter son duel face à Lambert d'une frappe du droit à ras de terre de 18 m)

Avertissements : Rouzies 32', Belkhiter 64' ; Traoré 32', Gadea 76'
Albi: Lambert ; Stefanovic, Cazes, Rouzies, Belkhiter ; Benlazar, Mitchai (cap) (Roy-Petitclerc 46'), Leuko (Pantelic 66') ; Cazeau, Mijatovic, Martinez (Schlepp 53')
Banc : Bayo, Pantelic, Roy-Petitclerc, Schlepp, Condon
Marseille : Richard ; Soulard, Pizzala (cap), M'Bassidje, Lakrar ; Storti, Gadea ; Asseyi, Caputo (Fridriksdottir 67'), Alidou D'Anjou (Lozé 90') ; Traoré (Cardia 57')
Banc : Fiordaliso, Antoine, Lozé, Cardia, Fridriksdottir

Soyaux tout proche du maintien

Babinga et Bourgouin se congratulent (photo footofeminin)
Babinga et Bourgouin se congratulent (photo footofeminin)
Après deux victoires par le passé pour Rodez à Soyaux, cette fois, les Charentaises ont su s'imposer malgré deux retours des Ruthénoises.
Sur un terrain difficile, le déchet technique était important dès les premières minutes. Malgré cela, Soyaux arrive à monopoliser le ballon et Tolmais s'approche du but de Garcia. Après dix minutes de jeu, Rodez commence à se montrer et Cance tente sa chance dans un angle fermé (15e). Et c'est au plus fort de la domination visiteuse que Soyaux ouvre le coup. Sur un coup franc lointain de boudaud, Dumont vient gêner la gardienne et effleurer le ballon (1-0, 25'). Rodez reste dangereux avec Peruzzetto (42e) et Lemaitre qui se retrouve seule devant Munich (43e). Et juste avant le repos, Noiran se retrouve à l'entrée de la surface et lobe Munich (1-1, 45+1'). En seconde période, les actions vont d'un but à l'autre. Reprise de la tête d'Awona sur un coup franc de Bourgouin, Garcia détourne (50e). Saunier répond par une frappe déviée par Munich (52e). Tolmais manquait une nouvelle balle de but (61e) mais se rattrape dans la foulée (2-1, 62'). Trois minutes plus tard, Bourgouin heurte la barre (65e). L'entraîneur ruthénois procède alors à deux remplacements pour se relancer. Munich s'interpose devant Cance mais Peruzzetto est en embuscade pour une nouvelle égalisation (2-2, 77'). Tout est alors possible et c'est finalement, Soyaux qui va sourire. Bourgouin récupère une mauvaise relance et trouve Babinga qui offre la victoire (3-2, 89') qui met Rodez premier non relégable à huit points au classement. Le maintien se rapproche.

Soyaux - Rodez : 3-2 (1-1), à Soyaux (Stade Léo Lagrange) - 291 spectateurs
Arbitre : Anaëlle Loidon

1-0 Anaïs DUMONT 25' (Coup franc à 40 côté gauche de Boudaud qui vient rebondir à 8 m du but, Dumont gène Garcia, effleure le ballon du droit, le ballon rentre tout doucement dans le but sur la gauche de la gardienne)
1-1 Clara NOIRAN 45+2' (Servie par Cance, Noiran contrôle le ballon à 20 m et avec l'aide du rebond, elle décoche une frappe du droit qui lobe Munich)
2-1 Danielle TOLMAIS 62' (Suite à un corner renvoyé dans l'axe, Bourgouin trouve Tolmais par dessus la défense côté droit dans la surface qui contrôle à l'angle des 5,5 m et ajuste la gardienne d'une frappe du droit)
2-2 Julie PERUZZETTO 77' (Servie par Lemaitre, Cance s'infiltre dans la surface côté gauche et centre à ras de terre aux 6 m, Munich dévie le ballon mais Peruzetto reprend au second poteau du droit)
3-2 Pamela BABINGA 88' (Suite à un dégagement manqué de Rodez, Bourgouin dans l'axe trouve Babinga à ras de terre dans la surface, qui place le ballon du droit entre les jambes de Garcia)

Avertissements : Verges 66' ; Saunier 32', Lemaitre 65', De Sousa 82'
Soyaux : Munich ; Deschamps (Rougé 38'), Verges, Awona, Boudaud ; Dumont, Tandia (cap), Clérac, Bourgouin, Babinga, Tolmais
Banc : Moinet, Courel, Fleury, Rougé
Rodez : Garcia ; Banuta, Infante, Guitard (cap), Hoarau ; Peruzzetto, Saunier, Bonet (De Sousa 67') ; Noiran (Mabomba 67'), Lemaitre (Tyryshkina 86'), Cance
Banc : Niphon, De Sousa, Mabomba, Tyryshkina, Chareyron

Bordeaux concède le nul

(photo FCGB)
(photo FCGB)
Réduit à dix, Bordeaux a dû se contenter du nul face à Guingamp qui lutte pour le maintien.
Les Bordelaises se sont heurtées durant une mi-temps à la gardienne Durand. Décisive devant Thomas (5e, 9e), elle l'est aussi sur une frappe lointaine de Tarrieu (19e). Les Guingampaises sortent aussi de leur camp pour porter quelques banderilles avec une tête de Drozo juste au dessus du cadre (13e). Le tournant du match intervient juste avant la demi-heure de jeu. Un tacle d'Istillart et la capitaine bordelaise reçoit son second avertissement en quatre minutes. Bordeaux va devoir jouer une heure en infériorité numérique. Cela n'empêche pas Ali Nadjim de se montrer dangereuse (32e, 42e) avant le repos. Elle trouva finalement la faille d'une frappe de l'extérieur de la surface dans la lucarne opposée à la reprise (1-0, 49'). Les Bretonnes y croient malgré tout et la capitaine Pervier va en profiter (1-1, 67'). Physiquement, les Girondines sont éprouvées mais ne lâchaient pas le point du match nul malgré une frayeur avec une frappe d'Oparanozie sur la barre (82').

Bordeaux - Guingamp : 1-1 (0-0), à Blanquefort (Stade Jean-Pierre Delhomme) - 422 spectateurs
Arbitre : Stéphanie Di Benedetto

1-0 Nadjma ALI NADJIM 49' (Lardez sur un long ballon trouve Ali Nadjim qui contrôle à 30 m dos au but, se décale sur la droite et déclenche une frappe de l'extérieur de la surface près de l'angle et envoie le ballon dans la lucarne opposée)
1-1 Marine PERVIER 67' (Fleury côté gauche sert en retrait à 13 m Pervier qui place une frappe croisée du gauche à ras de terre dans le petit filet opposé)

Avertissements : Istillart 25' et 29' ; Lorgeré 58'
Expulsion : Istillart 29'

Bordeaux : Nayler ; Lardez, Sousa, Fahey, Thibaud ; Thomas (Lavaud 72'), Istillart (cap), Karchouni, Tarrieu, Barbance, Ali Nadjim (Cambot 81')
Banc : Nadal, Bornes, Cambot, Lavaud, Touzeau
Guingamp : Durand ; Meffometou, Debever, Lorgeré, Drozo ; Palis (Bueno 62'), Pervier (cap), Le Garrec, Robert (Fleury 66') ; Fourré, Oparanozie
Banc : Fauvel, Morin, Bueno, Fleury, Abadou


Lundi 19 Mars 2018
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :