Footofeminin.fr : le football au féminin

#SheBelievesCup - Retrouvailles anglaises ce soir

Il y a un an, les Bleues s'imposaient en fin de match face à l'Angleterre. Une victoire qui allait mener au trophée du tournoi, mais les Anglaises ont ensuite pris leur revanche à l'Euro.



En 2017, la France et l'Angleterre ne se sont plus quittées. Opposées à trois reprises en sept mois et demi, les deux équipes se connaissent par cœur. Sauf que depuis un an, beaucoup de choses ont changé.

De part et d'autre, ce ne sont plus les mêmes sélectionneurs qui sont assis sur le banc. Olivier Echouafni, remercié cet été, Corinne Diacre est arrivée pour construire une équipe en vue de la Coupe du Monde 2019 qui débutera dans quinze mois. Côté anglais, on a connu beaucoup de remous. Demi-finaliste de l'Euro avec son équipe, Mark Sampson a été remercié non pas pour des raisons sportives, mais extrasportives, remontant à son précédent club. Des histoires qui ont ressurgi, obligeant après la fédération anglaise à prendre cette décision. C'est Maureen Marley qui a assuré ensuite l'intérim durant l'automne, jouant notamment face à la France à Valenciennes (1-0, Asseyi). Et finalement, il y a plus d'un mois, après une longue quête pour trouver le sélectionneur, c'est Phil Neville qui a été choisi. Difficile à trouver, car plusieurs candidats souhaités par la FA ont décliné l'offre. Après un premier galop d'essai comme observateur lors d'un match à huis clos remporté 4-1 face aux Pays-Bas, le 23 janvier dernier à la Manga, ce sera les débuts officiels pour l'ancien joueur des Red Devils. Côté effectif, Corinne Diacre a depuis sa prise de fonction apporté des nouveautés, essayer et compte encore le faire dans ce tournoi. Pour les Anglaises, le travail se fait dans la continuité (18 joueuses présentes à l'Euro) avec l'arrivée de quelques jeunes à l'image de Stanway qui profitent aussi de forfaits majeurs de dernière minute.

Angleterre 2017 : Du déclic à la déception

Renard, blessée à la cheville, et Abily qui a annoncé sa retraite internationale ne sont pas présentes
Renard, blessée à la cheville, et Abily qui a annoncé sa retraite internationale ne sont pas présentes
En 2017, l'Angleterre, à elle seule aura été l'adversaire de tous les sentiments. 1er mars 2017, premier match de la deuxième SBC : en difficulté face au pressing anglais en première période, les Françaises en jouant plus haut à la reprise ont renversé la vapeur. Menées 1-0, elles ont avec les entrées d'Abily, Le Sommer et Renard trouver la faille. Thomis en profondeur dans le couloir droit centrait en première intention. Delie venait couper la trajectoire pour égaliser d'une reprise de la tête décroisée (1-1, 80'). Puis sur un ultime corner frappé par Majri, le ballon trouvait deux Tricolores à la retombée. Renard et Delie se disputaient le ballon de but de la tête pour le pousser au fond (1-2, 90+5'). Une victoire presque inespérée mais a permis de donner confiance pour enchaîner par un nul face à l'Allemagne (3-0) avant le succès notable devant les USA (3-0).
>> Le résumé

L'Angleterre a éliminé la France lors du dernier Euro
L'Angleterre a éliminé la France lors du dernier Euro
30 juillet 2017, l'élimination. Cinq mois plus tard, la France et l'Angleterre se retrouvent cette fois-ci dans un match à élimination directe. Quart de finale de l'Euro 2017, la France sort d'une pénible qualification, l'Angleterre a impressionné mais reste sur 43 ans de disette face aux Bleues. Finalement, fin de série pour les Anglaises mais un refrain qui se répète pour la troisième fois consécutive dans une grande compétition. La France est tombée en quart de finale, sans trouver la faille, concédant un but à l'heure de jeu de la meilleure buteuse de la compétition Jodie Taylor. L'Angleterre plus pragmatique a réalisé ce qu'elle avait souhaité.
>> Le résumé


Asseyi avait offert la victoire à Valenciennes contre l'Angleterre
Asseyi avait offert la victoire à Valenciennes contre l'Angleterre
20 octobre 2017, les essais. Pour son troisième match à la tête des Bleues, Corinne Diacre a continué ses essais et ce sont de nouvelles joueuses qui ont connu leur première sélection : Diallo et Jaurena lors de ce match. Titulaires au coup d'envoi, elles faisaient alors partie des 22 joueuses titularisées sur les trois dernières rencontres. Le Sommer héritait du brassard de capitaine. Après une première période équilibrée mais rare en occasions, les Anglaises reprirent mieux. Le match bascula avec un brin de réussite provoqué par un centre de Majri, une erreur de la gardienne anglaise au duel avec Sarr et l'entrante Asseyi toute heureuse de conclure (1-0, 89').
>> Le résumé

Après cette victoire, Corinne Diacre déclarait : "On laisse le passé au passé (ndlr : à propos de la revanche par rapport à l'Euro). On a un objectif et on a encore du chemin à faire pour l'atteindre. J'avais aligné une équipe inexpérimentée. On a manqué d'automatismes, mais on avait envie de bien faire. Maintenant ce sera à moi de trouver les solutions, dans l'organisation, dans le choix des joueuses" Ce jeudi soir, ce sera probablement le même état d'esprit même si le groupe continue à s'affiner, rien n'est figé et ce test face au top 3 mondial s'annonce coriace.

Diacre sur la SheBelieves Cup

A 14, 15 mois de la Coupe du Monde, je ne l'aborderai pas dans les conditions d'une phase finale. D'abord parce que ce déplacement aux Etats-Unis est compliqué parce que l'on a beaucoup de déplacements entre les matchs dans des stades qui sont assez lointains et qui vont générer de la fatigue. Aller aux États-Unis à cette période pour jouer deux nations européennes limitrophes, c'est un peu dommage. C'était acté avant mon arrivée, il faut faire avec.
L'idée est de continuer à trouver des automatismes, de lancer peut-être d'autres joueuses qui pourraient amener une autre forme de concurrence. Mais je pense aussi à préserver les joueuses parce que 15 jours après, certaines auront la Ligue des Champions. L'idée est de rentrer avec les 23 joueuses aptes. Il faut continuer à travailler, entrer dans le vif du sujet. Je n'ai pas de baguette magique non plus, il faut travailler.

SheBelieves Cup - Première journée
Jeudi 1er mars 2018 - 16h00 locales (22h00 françaises)
ANGLETERRE - FRANCE
Columbus, Ohio (MAPFRE Stadium)
En direct sur CStar


Les quinze joueuses présentes lors des précédentes éditions : Sarah Bouhaddi (2016, 2017), Laura Georges (2016, 2017), Amel Majri (2016, 2017), Griedge Mbock (2016, 2017), Kadidiatou Diani (2016, 2017), Eugénie Le Sommer (2016, 2017), Sakina Karchaoui (2017), Ève Périsset, (2017), Aissatou Tounkara (2017), Grace Geyoro, (2017), Amandine Henry (2017), Gaëtane Thiney (2017), Viviane Asseyi (2016), Marie-Charlotte Léger (2016), Marion Torrent (2016).
Les huit néophytes : Karima Benameur, Solène Durand, Estelle Cascarino, Maëva Clémaron, Aminata Diallo, Valérie Gauvin, Faustine Robert, Ouleymata Sarr.

L'ANGLETERRE

#SheBelievesCup - Retrouvailles anglaises ce soir

Jeudi 1 Mars 2018
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :