Footofeminin.fr : le football au féminin

U17 – Guy FERRIER : « Elles ont peur de leur ombre »

Le sélectionneur national des U17 n'a pas du tout aimé la manière lors des premiers matches face à l'Irlande du Nord (3-1) et la Finlande (2-0). Il tire la sonnette d'alarme avant la « finale » contre l'Espagne ce vendredi à Décines.



Guy Ferrier espère sur une meilleure prestation de son équipe
Guy Ferrier espère sur une meilleure prestation de son équipe
Guy Ferrier, quelle analyse faites-vous de cette rencontre face à la Finlande ?
Techniquement on a été en dessous de tout, on est une équipe fébrile qui a sûrement des moyens mais, pour l'instant, elles ont peur de leur ombre. Il faut qu'elles arrivent à être plus sereines, plus calmes. Il faut qu'elles aient plus confiance en elles, je pense qu'aujourd'hui, c'est une équipe sans confiance. Il n'y a pas de leader pour mettre en place le jeu et calmer dans les moments difficiles. Alice (Benoit) n'a pas été à la hauteur de ce qu'elle a été dimanche mais elle a quand même fait un bon match. Et puis elle doit d'abord s'occuper d'elle, elle ne peut pas s'occuper des autres. Il y a eu trop d'erreurs techniques, il fallait cravacher pour récupérer la balle. On a l'impression que les filles ne sont pas en forme, qu'elles courent lentement, il y a des retards de partout. Mais même quand elles jouent mal, elles gagnent. C'est quand même une toute petite qualité.

« Se remettre en cause »

Vous êtes durs avec vos joueuses qui se sont rendus le match facile avec ces deux buts d'entrée...
Oui mais on a été en difficulté en permanence, il y a trop de lacunes dans ce qu'elles ont fait. A certain moment, c'étaient des « gags ». Mais ce n'est pas être dur avec les gens, c'est être lucide. Il y a des jeunes filles qui doivent se remettre en cause. On connait leurs capacités techniques, d'élimination. On sort de l'adolescence et tout ce qui marchait l'an dernier ne fonctionne plus cette année parce qu'en face il y a des filles qui sont solides qui ne se prennent pas la tête, qui ont un bon jeu de corps. On croit que ça va tomber du ciel tout seul mais non ! Il faut aller le chercher le ballon, on a prouvé que dans ce domaine-là, on était un petit peu en retard aujourd'hui (ndlr :mardi). On n'a pas été bon techniquement, tactiquement et on s'est montré très fragiles par moment. Mais, parfois, il y a eu de bons enchainements, on a pu faire la différence, on s'est quand même créé des occasions. Le score aurait pu être plus large mais on aurait aussi pu en prendre un ou deux en contre. Heureusement que Romane (Bruneau) était dans les buts et qu'elle a bien joué le coup. Aujourd'hui, je suis déçu parce qu'on n'a pas progressé.

Êtes-vous inquiet avant le dernier match face à l'Espagne ?
Non. On va jouer l'Espagne, on sait quelle est la valeur de l'équipe et comment il faut jouer. On va prendre des dispositions pour s'organiser en conséquence. Aujourd'hui, l'équipe de France était en dessous de son niveau, c'est une évidence. Pourquoi ? C'est à nous et à elles de s'interroger. On va mettre en place des choses et, si ça se trouve, contre l'Espagne, on n'aura pas de problèmes, on va jouer notre jeu et gagner facilement. Mais ces deux matches ont été extrêmement difficiles. On était en retard sur les ballons, toutes les filles ont pris de coups. On va donc essayer de se soigner physiquement et mentalement avant ce match de l'Espagne.

U17 – Deuxième tour de qualification
Vendredi 29 mars 2013 – 16h00
FRANCE - ESPAGNE
Décines (Stade Troussier)
Arbitres : Sharon Sluyts (BEL)

En direct sur fff.fr

L'autre match

Finlande - Irlande du Nord : 16h00, à Oullins (Stade du Merlo)
Arbitre : Evgenia Kaskantiri (GRE)

Classement : 1. Espagne, 6 pts (5-0), 2. France, 6 pts (5-1), 3. Irlande du Nord, 0 pt (1-5), 4. Finlande, 0 pt (0-5)

Jeudi 28 Mars 2013

Dans la même rubrique :