Footofeminin.fr : le football au féminin

U17 - L'ALLEMAGNE a encore fait parler sa supériorité (1-4)

Face à une sélection U17 française qui a commis en première période, trop d'erreurs techniques, l'Allemagne en a profité pour mener 3-0 à la pause. La seconde période fut meilleure même s'il reste encore des améliorations à apporter à un mois du tour Elite.



L'ouverture du score allemande sur coup franc (photo Sébastien Duret)
L'ouverture du score allemande sur coup franc (photo Sébastien Duret)
Pour sa troisième rencontre consécutive face à l'Allemagne en l'espace d'un mois, les Françaises ont connu un troisième revers. Si en janvier dernier, la défaite avait été très lourde (1-7), mercredi, les joueuses de Sandrine Soubeyrand avaient réussi à bousculer l'Allemagne malgré la défaite (2-3). Ce vendredi, elles ont manqué leur première période et connu une nouvelle défaite (1-4).

Les Allemandes prenaient dès les premiers instants le dessus. La France reculait, commettait des premières erreurs sur ses relances et était proche d'encaisser un premier but lorsque Oberdorf venait éliminer Lerond avant d'expédier le ballon au dessus (9e). Les Tricolores auraient pu à leur tour venir inquiéter Johannes lorsque Bacha percutait côté gauche avant de centrer. Mais les deux Françaises dans l'axe, Martin et Malard, voyaient le ballon passer dans leur dos (12e). Un ballon perdu, reflet de cette première période, faite d'imprécisions. Les Allemandes étaient plus précises et puissantes, alternant le jeu long et le jeu court. Une nouvelle alerte avec une relance en catastrophe de la défense dans l'axe n'était pas correctement exploitée par Nüsken (19e).

Un coup franc allemand et un contre bien mené

L'Allemagne était aussi dangereux sur coups de pied arrêtés. Un coup franc obtenu côté gauche de l'attaque allemande, à 25 m, frappé rentrant du droit par Ebert qui envoyait le ballon dans la lucarne opposée de Lerond (0-1, 21'). Un premier but suivi de deux autres dans une fin de première période difficile pour la France. Stolze trouvait Anyomi dans les 6 m, Deslandes contrait la frappe (29e). Le deuxième but était magnifiquement amené par l'équipe allemande. Au départ, le ballon était aux abords de la défense allemande, récupéré par Hausdorff. Après une remontée de 50 m, elle décalait sur Stolze à droite qui lui remettait. Nouvelle passe pour Anyomi à l'entrée de la surface qui prolongeait pour Kössler seule au second poteau. Le centre de cette dernière se terminait par un but de Stolze qui avait suivi l'action jusqu'au bout pour pousser le ballon derrière la ligne du gauche (0-2, 30'). Avant le repos, Anyomi lancée en profondeur par Kössler évitait la sortie de Lerond et marquait d'un tir croisé à ras du terre dudroit dans le but vide (0-3, 38'). La gardienne française évitait dans la foulée le quatrième but en déviant une tentative de Stolze (39e).

Roux entre et marque

Roux a inscrit le seul but français
Roux a inscrit le seul but français
Trois changements étaient effectués à la pause. Un par ligne avec l'entrée de Lakrar en défense, de Kouache en milieu défensive et Roux à la pointe de l'attaque tricolore. La Lyonnaise n'allait pas tarder à se mettre en évidence, se présentant seule face à la gardienne pour contrer son dégagement et réussissant après avoir été à terre, à se relever pour pousser le ballon du droit juste derrière la ligne (1-3, 44'). Une entame réussie pour la France qui avait juste auparavant touché du bois sur une tête de Roux (44e). Mais une nouvelle erreur défensive profitait aux Allemandes. Un coup franc frappé côté gauche par Ebert, Kössler ratait sa reprise mais Nüsken plein axe reprenait en force d'une demi-volée du gauche à 8 m plein axe (1-4, 48'). Le quadruple changement allemand profitait à ses dernières qui reprenaient le dessus. Les Françaises subissaient encore et un sauvetage de Lakrar sur la ligne après un corner de Uebach coupé de la tête par Schmidt permettait d'éviter la correction (67e).

L'addition reste malgré tout lourde avec à nouveau quatre buts concédés. Le Tour Elite dans un mois face à la Belgique, la Grèce et la Russie devra être bien négocié pour éviter la déception de mars 2016.

REACTIONS

Sandrine Soubeyrand (sélectionneuse française) : "Un match dure 80 minutes. Certaines ont encore à apprendre. Quand on ne s'y met pas dès le départ, c'est compliqué. On est dans la formation, ce ne sont que des petits détails, des placements, des replacements qui ne se font pas. Et lorsque l'on joue contre l'une des meilleures équipes, cela devient difficile. On s'aperçoit qu'il y a des joueuses qui découvrent encore, n'appréhendent pas encore le contexte d'un match international où la concentration est indispensable.
Le groupe pour le Tour Elite est en partie connu. Il y aura peut-être un ou deux changements. L'objectif de ces matchs était aussi de leur permettre de découvrir des matchs de haut niveau, de toutes les faire rentrer. Après on s'aperçoit très vite qu'elles se retrouvent en difficulté.
Le Tour Elite en France ? (24-29 mars à Aix en Provence et Martigues)
On a l'habitude de jouer souvent à l'extérieur même si là, on aura fait deux matchs en France. Ce sera un contexte à appréhender mais il n'y a pas de raisons que l'on ne se mette pas dans les mêmes dispositions que lorsque l'on est à l'étranger. Il faudra prendre les matchs les uns après les autres et rester concentrées. Chaque match est important, l'année passé, on l'a. Il faut gagner le premier match pour se mettre dans les meilleures dispositions. On s'aperçoit que si l'on ne gagne pas, on est vite en difficulté (ndlr : 1-1 lors du premier match du Tour Elite face à la République tchèque)

Anouschka Bernhard (sélectionneuse allemande) : "Nous nous sommes améliorées par rapport au premier match en étant plus alerte et plus présente dès le début. Nous avons eu la mainmise sur le match et nous avons pu travailler tactiquement. Nous savons que c'est une bonne année. Nous avons été en mesure de corriger les erreurs rapidement. Nous sommes sur la bonne voie"

Match de préparation au Tour Elite
Vendredi 24 février 2017 - 11h00
FRANCE - ALLEMAGNE : 1-4 (0-3)
Clairefontaine-en-Yvelines (Stade Pierre Pibarot)
Temps couvert - Terrain excellent
Spectateurs : 23
Arbitres : Stéphanie Di Benedetto (France) assistée d'Aline Boquet (France) et Solène Rygaloff (France). 4e arbitre : Sandrine Launay (France)
But pour la France : Danièle ROUX 44'
Buts pour l'Allemagne : Lisa EBERT 21', Anna-Lena STOLZE 30', Nicole ANYOMI 38', Sjoeke NÜSKEN 48'

Avertissements : Pimentel 20', Lakrar 49' pour la France ; Kössler 59' pour l'Allemagne

France : 1-Justine Lerond ; 13-Caroline Pimentel (12-Lisa Martinez 72'), 21-Mathilde Kack, 3-Océane Deslandes (cap.) (4-Maëlle Lakrar 41'), 7-Chloé Philippe (14-Sandy Baltimore 52') ; 5-Laure Sureau, 19-Sonia Ouchene (2-Eva Kouache 41') ; 18-Mickaëlla Cardia (11-Sarah Bourgain 60'), 17-Laurène Martin (15-Mélanie Ribeiro De Carvalho 60'), 8-Selma Bacha (20-Inès Karaoun 72') ; 9-Melvine Malard (10-Danièle Roux 41'). Entr.: Sandrine Soubeyrand
Non utilisées : 16-Lucie Esnault, , 6-Carla Polito
Allemagne : 12-Stina Johannes ; 2-Anna Hausdorff, 4-Greta Stegemann (13-Maren Tellenbröker 55'), 5-Andrea Brunner (cap.) (6-Lara Schmidt 55'), 3-Lea Sophie Bahnemann ; 10-Lena Oberdorf, 16-Sjoeke Nüsken (15-Lara Schenk 55') ; 14-Lisa Ebert (8-Marleen Schimmer 66'), 11-Nicole Anyomi (19-Johanna Berg 66'), 7-Melissa Kössler (20-Lea Schneider 66') ; 9-Anna-Lena Stolze (18-Lena Uebach 55'). Entr.: Anouschka Bernhard
Non utilisée : 1-Wiebke Willebrandt


Le onze français (photos Sébastien Duret)
Le onze français (photos Sébastien Duret)

L'équipe allemande
L'équipe allemande

Samedi 25 Février 2017
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :