Footofeminin.fr : le football au féminin

U17 - Lourde défaite de la FRANCE face à l'ALLEMAGNE

La sélection U17 rencontrait ce mercredi à Bisham Abbey (Angleterre), la sélection allemande lors d'une rencontre amicale. Les Tricolores, pour le premier match de l'année 2015, se sont lourdement inclinées face au réalisme allemand (5-0).



Les Françaises ont souffert défensivement(photos CD/FFF)
Les Françaises ont souffert défensivement(photos CD/FFF)
L'équipe de France U17 s'est durement inclinée contre son homologue allemande sur le score de 5 à 0. Les Allemandes étaient plus fortes et plus rapides dans les duels et ont mieux concrétisé leurs actions offensives.
Les jeunes tricolores étaient prises à froid d'entrée de jeu. Un centre venu de la gauche trouvait Jeny Hipp au point de penalty qui était étrangement laissée seule et n'avait plus qu'à lober Jade Lebastard (1-0, 2'). Les Françaises n'arrivaient pas à ressortir le ballon proprement laissant l'initiative du jeu et la possession à leurs adversaires. A la 9ème, Stefanie Sanders, lancée en profondeur sur la droite, était tout près de doubler la mise, mais sa frappe trouvait le petit filet. Les jeunes allemandes se procuraient plusieurs corners mais sans réussite au cours des 20 premières minutes.
Finalement la première incursion française arrivait à la 24e minute. Sur un corner tiré de la droite par Inès Boutaleb, Julie Piga reprenait le ballon aux 16 mètres à ras de terre, mais le cuir était facilement capté par Franziska Maier. Sur le contre qui suivait, les Allemandes se mettaient en position de tir par Stefanie Sanders mais l'arbitre anglais sifflait un coup franc pour la France pour une faute peu évidente (25e). Les deux équipes étaient désormais bien entrées dans le match, et la France obtenait un coup franc à 40 mètres du but.

Franziska Gieseke double la mise...

U17 - Lourde défaite de la FRANCE face à l'ALLEMAGNE
Le ballon était mis dans la boite par Inès Boutaleb et au bout de la confusion dans la surface de réparation, une nouvelle frappe de Julie Piga partait loin du cadre (26e). Deux minutes après, une très bonne récupération se concluait par une frappe rapide de Pauline Dechilly aux 20 mètres bien arrêté par la gardienne.
Malheureusement pour les Françaises qui n'avaient pas concrétisé lors de ce temps fort, les Allemandes allaient ajouter un deuxième but à la 35ème. Un coup franc à droite tiré du pied gauche par Isabella Möller arrivait sur Franziska Gieseke qui devançait Jade Lebastard, propulsant le ballon au fond des filets de la tête (2-0). Il y aura une dernière occasion avant la mi-temps avec un déboulé de la latérale gauche Anna Gerhardt qui centrait vers Giovanna Hoffmann dont la frappe était repoussée par la gardienne vers Jana Feldkamp dont la reprise était contrée par une défenseure et mise en corner. La mi-temps était sifflée sur le score de deux à zéro
A la pause, les deux coachs effectuaient des changements et la seconde mi-temps débutait avec onze nouvelles joueuses. La France rentrait très bien dans cette seconde mi-temps contrairement à la première. Une première frappe d'Inès Boutaleb était contrée (41e). S'en suivait une tête de Sarah Galera bien arrêtée par Franziska Maier (42e). La France avait bien pris le jeu à son compte mais était encore une fois punie sur la première occasion allemande : un ballon en profondeur vers Stefanie Sanders au duel avec Sarah Galera, elle passait devant l'arrière centrale française et s'en allait dribbler Jade Lebastard pour marquer dans le but vide (3-0, 45').

Des Allemandes supérieures physiquement...

U17 - Lourde défaite de la FRANCE face à l'ALLEMAGNE
Dans la minute suivante, Estelle Laurier récupérait une passe en retrait trop courte de la défense allemande, se présentait face à la gardienne allemande (46e).
Le quatrième survenait sur l'action suivante, une chevauchée de 50 mètres sur son aile gauche de la latérale Anna Gerhardt se concluait par un missile en force sous la barre (4-0, 48'). Les joueuses tricolores étaient assommées face au réalisme allemand dans sa plus belle splendeur.
Les Françaises continuaient à se créer des occasions. A la 50e, Marie-Antoinette Katoto était lancée en profondeur mais sa frappe passait à côté du but. Deux minutes plus tard, Océane Ringenbach travaillait sur l'aile droite et mettait un ballon aux 25 mètres que Hélène Fercocq mettait au dessus. Les Allemandes lançaient un contre avec Stefanie Sanders sur l'aile droite qui parvenait à garder le ballon en pivot et servait Isabella Möller pour une frappe à côté du but. Le match se calmait durant une dizaine de minutes avec une succession de changements de part et d'autres qui cassaient un peu le rythme. La cinquième réalisation allemande était réussie par Jule Dallmann qui gagnait un duel avec une défenseure française à l'entrée de la surface puis lobait la gardienne légèrement avancée. Malgré des tentatives de Marie-Antoinette Katoto cependant souvent non cadrée, la France n'avait que d'occasions de marquer si ce n'est à la 57e lorsque le ballon était placé au ras du poteau mais bien stoppé par la gardienne qui s'était détendue. Les deux dernières occasions tricolores (78e, 80e) était stoppée par la gardienne. Le match se terminait sur le score sévère de 5 à 0 pour l'Allemagne.
Au final, les jeunes allemandes se sont montrées supérieures physiquement et dans la finition. Ce fut un test instructif sur le niveau nécessaire à atteindre pour joindre l'élite du football européen. Vendredi, les françaises défieront leurs hôtes anglaises dans un match qui s'annonce ouvert et sans doute avec des buts puisque les Anglaises ont perdu 4 à 2 contre les Allemandes lundi dernier.

LE MOT DU SELECTIONNEUR

Sandrine Soubeyrand
"L'Allemagne fait partie des meilleures nations au monde, nous avions donc un adversaire très solide dont les éléments évoluent ensemble depuis longtemps. Le haut-niveau se joue sur une multitude de détails. Nous encaissons un but en tout début de partie alors que nous n'étions pas en difficulté, cela change forcément la donne pour la suite. Les Allemandes imposent un impact physique supérieur à ce qui se fait en championnat national U19 féminin. Elles sont plus matures également dans le jeu, elles savent faire déjouer leurs adversaires. Surtout, elles sont efficaces dans les deux zones de vérité. C'est le niveau international, il faut se mettre au diapason. Nous sommes en phase de préparation pour le Tour Elite, il faut mettre cette défaite à profit pour continuer à se construire. Les filles sont compétitrices donc elles sont forcément déçues, mais elles doivent faire preuve de caractère pour évoluer et ne pas abdiquer.
Nous avons réussi à produire du jeu et à se procurer des occasions. Il nous faut maintenant être davantage concentrées et déterminées, et mettre plus d'intensité dans nos rencontres. J'attends des filles qu'elles relèvent la tête face à l'Angleterre, dans deux jours. Qu'elles montrent leur capacité à rebondir."
source FFF

Mercredi 18 février 2015 - 11h00 locales (12h00 françaises)
ALLEMAGNE - FRANCE : 5-0 (2-0)
Marlow (Bisham Abbey Nation Sports Centre)
Temps ensoleillé - Terrain en excellent état
Arbitrage anglais
Buts : Jenny HIPP 2', Franziska GIESEKE 35', Stefanie SANDERS 45', Anna GERHARDT 48', Jule DALLMANN 60'
Aucun avertissement

FRANCE : 1-Jade Lebastard ; 2-Elsa De Almeida (12-Jade Dauriat 75'), 4-Sarah Galera, 5-Julie Piga (cap.), 3-Agathe Ollivier ; 7-Pauline Dechilly (18-Océane Ringenbach 41'), 6-Amira Ould-Braham (13-Hélène Fercocq 41'), 8-Cloé Bodain (15-Christy Gavory 75'), 11-Inès Boutaleb ; 9-Marie-Antoinette Katoto, 17-Estelle Laurier (10-Léonie Lemoing 58'). Entr.: Sandrine Soubeyrand
Non utilisées : 14-Justine Prezeau, 16-Constance Picaud
ALLEMAGNE : 12-Franziska Maier ; 2-Vildan Kardesler (cap.) (7-Giulia Gwinn 41'), 4-Victoria Krug, 14-Franziska Gieseke, 3-Anna Gerhardt ; 6-Jana Feldkamp (18-Annika Köllner 69'), 20-Anja Ströfer (17-Anita Wimmer 69'); 16-Giovanna Hoffmann, 10-Jenny Hipp (8-Janina Minge 41'), 11-Isabella Möller (19-Dina Orschmann 58') ; 9-Stefanie Sanders (15-Jule Dallmann 58'). Entr.: Anouschka Bernhardt
Non utilisées : 1-Nadine Winckler, 5-Katja Friedl


Jeudi 19 Février 2015
Sebastien Duret


Dans la même rubrique :