Footofeminin.fr : le football au féminin

U20 - Les Bleuettes s'imposent face au Brésil

Un tir dévié d'Esther Mbakem Niaro en fin de première période a offert la victoire à la France face au Brésil dans ce premier match de ce tournoi amical disputé aux États-Unis, équipe que la France rencontrera désormais à deux reprises.



Mbakem Niaro ouvre le score juste avant la pause
Mbakem Niaro ouvre le score juste avant la pause
Avec six championnes d'Europe sur le terrain au début de la rencontre au sein d'un groupe largement remanié, la France prenait rapidement la direction des opérations face à un Brésil lui non plus pas au complet. C'est Kessya Bussy qui se montrait la plus dangereuse en début de rencontre, avec une première frappe à 20 mètres plein axe qui manquait le cadre dès le début de la rencontre (3'), avant d'offrir un bon centre à Esther Mbakem Niaro dont la frappe était repoussée par Nicole, et Vicky Becho, qui reprenait le ballon, était ensuite contrée par Lauren, empêchant les Bleuettes de prendre l'avantage (16').

Mbakem Niaro met la France devant

Saoud se procure une belle occasion en fin de match
Saoud se procure une belle occasion en fin de match
Outre Bussy, sa comparse dans le couloir droit et également championne d'Europe, Marion Revelli faisait sentir sa présence offensivement, sur un centre pour Bussy dont la tête plongeante ne trouvait que le poteau dans un premier temps (23'), puis sur un centre au deuxième poteau pour Mbakem Niaro seule au second poteau dans un second temps, mais la Montpelliéraine, trop juste, ne trouvait pas le cadre (35'). La domination française finissait cependant par se concrétiser à quelques minutes de la pause, avec un pressing haut des Bleuettes qui permettait à Oriane Jean-François de récupérer la balle et servir immédiatement Mbakem qui, plein axe à 25 mètres, trouvait le fond des filets d'une frappe déviée par Lauren (41').

Dominatrices et devant au tableau d'affichage, les Tricolores se faisaient cependant peur sur une attaque rapide des Brésiliennes, et un service de Yaya pour Marta dans le dos de la défense française, qui obligeait Marie Petiteau à dévier la balle en corner pour conserver l'avantage au score (44'). Les quatre minutes de temps additionnel, conséquence de plusieurs arrêts de jeu pour blessure, ne permettaient pas au score d'évoluer, et la France rejoignait les vestiaires avec un avantage logique au tableau d'affichage. Malgré le remaniement et la composition d'équipe inédite, la France proposait un premier acte intéressant et conservait son avantage au score à la pause après quatre minutes de temps additionnel, conséquence de plusieurs arrêts de jeu pour blessure.

La France conserve son avantage

Gilles Eyquem
Gilles Eyquem
De retour des vestiaires, Julie Dufour passait près du but du break, mais sa frappe était déviée par Nicole (46'). Le Brésil se montrait plus offensif mais maladroit, et ses joueuses se trouvaient régulièrement en position de hors-jeu, ne profitant pas des espaces laissés par la défense française. La valse des changements débutait dix minutes après le début du second acte, et les deux équipes se retrouvaient largement remaniées, et le jeu plus imprécis. Du côté tricolore, Gilles Eyquem optait pour modifier toute son équipe à l'exception de sa défense, où Revelli se montrait à son avantage avec plusieurs bonnes interventions comme ce bon retour sur Jaqueline (68'), qui s'était également mise en évidence la minute précédente avec une frappe puissante sur coup franc qui ne trouvait cependant pas le cadre (67').

Alors que Eduarda faisait planer le danger de la tête (85') une dernière fois pour le Brésil, les Bleuettes se montraient à nouveau dangereuses en toute fin de rencontre avec plusieurs opportunités d'Adeline Coquard et Imane Saoud, deux des entrantes. La seconde manquait d'ailleurs le but du 2-0 en fin de temps additionnel, échouant sur Nicole après une longue course en contre-attaque (90+3'). Le score n'évoluait donc pas en seconde période, et les Bleuettes obtenaient une première victoire logique dans le tournoi malgré un gros turnover et une seconde période logiquement moins aboutie et un manque de réalisme devant le but. C'est désormais l'équipe-hôte qui se dresse sur sa route à deux reprises et devrait lui proposer une opposition plus forte.

2019 Nike International Friendlies
Lundi 9 décembre 2020 - 18h30 locales (mardi 10 - 0h30 françaises)
FRANCE - BRESIL : 1-0 (1-0)
Lakewood Ranch (Premier Sports Campus)
Temps chaud (24°C), taux d'humidité élevé - Pelouse correcte
Spectateurs : 150 environ
Arbitres : Jamie Padila (Etats-Unis) assistée de Tiffini Turpin (Etats-Unis) et Laura Chambers-Waliski (Etats-Unis). 4e arbitre : Alyssa Nichols (Etats-Unis)

But :
1-0 Esther MBAKEM NIARO 41' (Relance de Camila sur le côté gauche de la défense brésilienne interceptée par Jean-François à 30 m qui remise aussitôt dans l'axe sur Mbakem Niaro qui contrôle du gauche et déclenche une frappe du droit de 25 m légèrement déviée au départ qui file retomber dans le petit filet opposé brésilien)

Avertissements : Manon Revelli 74', Jamila Hamidou 90+1' pour la France ; Eudimilla Rodrigues 45+4', Camila Soares 90' pour le Brésil

France : 1-Marie Petiteau ; 2-Marion Revelli, 4-Assimina Maoulida, 14-Kate Nado, 3-Inès Belloumou ; 6-Oriane Jean-François (15-Jamila Hamidou 60'), 17-Eva Kouache (5-Eva Frémaux 78') ; 7-Kessya Bussy (20-Imane Saoud 71'), 10-Julie Dufour (cap.) (8-Adeline Coquard 79'), 19-Esther Mbakem Niaro (12-Grace Kazadi 70') ; 11-Vicki Becho (18-Dialamba Diaby 60'). Entr.: Gilles Eyquem
Non utilisées : 16-Alice Pinguet, 9-Océane Deslandes, 13-Clara Moreira

Brésil : 1-Nicole Ramos ; 2-Vitória Bruna Reis (18-Julia Cipriani 81'), 3-Lauren Costa, 4-Camila Soares, 14-Gisseli Calixto ; 16-Miriam Cavalcante ; 11-Jaqueline Almeida (6-Eduarda Gomes 81'), 8-Vitória « Yaya » Silva (20-Luana Grabias 81'), 5-Angelina Costantino (cap.) (10-Maria Eduarda Sampaio 65'), 13-Eudimilla Rodrigues (19-Mylena Santos 56') ; 9-Marta Cintra (15-Carmel Oliveira 81'). Entr.: Jonas Urias Dos Santos
Non utilisées : 12-Mayara Harendt, 17-Thaicyane Brant




Mardi 10 Décembre 2019
Charlotte Vincelot

Dans la même rubrique :