Footofeminin.fr : le football au féminin

#U20WWC - FRANCE - PAYS-BAS : Les Bleuettes maîtres de leur destin

Deuxièmes derrière les Pays-Bas déjà assurés de leur qualification, les Françaises restent malgré tout pleinement maîtres de leur destin. Mais des changements dans l'équipe de départ sont à attendre.



Les Françaises doivent désormais s'imposer après le nul face à la Nouvelle-Zélande (photos Bastien Lhéritier/FFF)
Les Françaises doivent désormais s'imposer après le nul face à la Nouvelle-Zélande (photos Bastien Lhéritier/FFF)
Si un match nul suffit aux Bleuettes pour se qualifier pour les quarts de finale, ce résultat serait cependant insuffisant pour atteindre la première place du groupe occupée par les Pays-Bas. Seul moyen de ravir cette position, rafler la victoire face aux Oranje.

Une mission possible mais qui passera par la résolution du problème inefficacité rencontré face à la Nouvelle-Zélande. Plusieurs remèdes sont à envisager. Tout d'abord, celui d'un adversaire qui pourrait proposer plus de jeu et ne pas le fermer. Si le match nul satisferait bien les Pays-Bas, l'équipe hollandaise a montré qu'elle était aussi joueuse.

Le sélectionneur Gilles Eyquem tient cependant à relativiser cette volonté adverse de jouer comme il le déclarait à la veille du match en conférence : "Il ne faut pas qu’elles pensent que c’est une équipe joueuse en face, qu’elles vont nous laisser passer". Une organisation rigoureuse en face, un pressing haut et il faudra alors aux Françaises produire leur meilleur football.

>> Présentation des Pays-Bas

Katoto sur le banc ?

Delabre titulaire ?
Delabre titulaire ?
Comme Gilles Eyquem le rappelait au soir du match nul face à la Nouvelle-Zélande : "On est devant une situation où il faut aller chercher la qualification alors que l'on aurait pu l'assurer dès ce soir (ndlr : mercredi dernier). Au moins mettre tous les ingrédients nécessaires pour aller chercher la victoire. C'est peut-être là aussi l'apprentissage de ces compétitions où il faut être tous les matchs à 200%".

Ce dont les joueuses semblent avoir le même langage comme la gardienne Mylène Chavas remise de sa chute : "On s'est remises en question. On a profité de ces derniers jours, pour affronter les Pays-Bas au mieux". Titulaire en milieu de terrain, Sana Daoudi insiste sur les difficultés offensives : "Il faut que l'on soit adroites devant le but, on pêche sur le dernier geste".

Autre solution à trouver, celle du onze de départ et du bon équilibre du groupe. Le sélectionneur avait affiché sa volonté mercredi soir d'être intransigeant. Les jours qui ont suivi jusqu'à la dernière séance ce samedi ont eu leur importance notamment dans l'implication et l'état d'esprit. La latérale Selma Bacha malgré sa hargne : "Il faut être en confiance. On va tout faire, et cela va le faire", devra maîtriser son jeu comme le demandait son entraîneur.

Quant à la capitaine Marie-Antoinette Katoto dont on attend beaucoup, elle n'a pas été à la hauteur des espérances : "Je pense qu'il y a des choses qu'il va falloir que l'on fasse. S'il n'y a pas plus de défense, de don de soi, je ferai des choix. Je n'hésiterai pas à faire des choix, ça c'est clair" a ouvertement déclaré Gilles Eyquem. L'attaquante du PSG pourrait-elle en faire les frais ?

Dimanche 12 août 2018
FRANCE - PAYS-BAS
Saint-Malo (Stade de Marville) - Match à guichets fermés (2 300 spectateurs)
Coup d'envoi à 16h30 (en direct sur C8 et Eurosport 1)
Arbitres : Esther Staubli (Suisse) assistée de Belinda Pierre-Brem (Suisse) et Susanne Küng (Suisse). 4e arbitre : Gladys Lengwe (Zambie)

France (équipe possible) : Chavas ; De Almeida, Thibaud, Lakrar, Bacha ; Daoudi, Gavory (ou Polito) ; Laurent, Zamanian, Malard ; Delabre ou Katoto
Blessées : néant
Suspendue : néant

Suspendue en cas de prochain avertissement : Fercocq

>> L'effectif de la France

Dimanche 12 Août 2018
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :