Footofeminin.fr : le football au féminin

Coupe de France (16es) - LYON s'impose devant GRENOBLE (5-0)

Les Lyonnaises, tenantes du titre, sont sorties vainqueur du derby face à Grenoble (D2) dans une rencontre maîtrisée, mais marquée par une coupure de courant.



Lavogez a inscrit un doublé (photo Alex Ortega)
Lavogez a inscrit un doublé (photo Alex Ortega)
Après la trêve internationale qui n'en fut pas une pour toutes les joueuses, l'entraîneur lyonnais avait opté pour un onze de départ de joueuses non utilisées en sélection en dehors de Le Sommer. L'occasion aussi de donner du temps de jeu à certaines joueuses moins sollicitées ces dernières semaines. Face à elle, une équipe grenobloise qui évoluait avec l'internationale néo-zélandaise Nayler dans le but, arrivée de Lyon tout récemment.

C'est donc avec une certaine motivation qu'elle venait jaillir devant Le Sommer pour repousser la première occasion lyonnaise (10e). La défense de Grenoble perdait sa capitaine sur blessure (14e) et devait céder suite à un une-deux entre Lavogez et Le Sommer où cette fois-ci la conclusion était au bout (1-0, 20'). Quelques instants plus tard, un corner de Marozsan mal renvoyé et Hamraoui de la tête doublait la mise (2-0, 22'). Grenoble venait de céder coup sur coup et était bien heureux avec deux tentatives sur le poteau de Le Sommer (35e, 43e). Cela n'empêchait pas après un bon travail de Thomis côté gauche, un cafouillage dans la surface, de voir Lavogez marquer à son tour (3-0, 42').

Le stade dans le noir !

A la pause, Gérard Prêcheur procédait à ses trois remplacements. Nayler n'était pas veinarde lorsque son dégagement était contrée par Lavogez et finissait dans le but vide (4-0, 57'). Puis survenait alors le noir. Un panne d'éclairage totale durant 7 minutes laissait le Groupama Training Center plongé dans l'obscurité. Heureusement la lumière était de retour après l'intervention du technicien. Morgan, pour sa première à domicile, et entrée à la pause, voyait sa frappe croisée sortie par Nayler (74e). C'est finalement Kaci, servie à 20 m plein axe, qui s'avançait dans la surface pour conclure d'une belle frappe du droit sur la droite de la gardienne après un bon service de Dali et ainsi marquer son retour de blessure (5-0, 83').

Lyon se qualifie logiquement pour les huitièmes face à une équipe grenobloise qui aura fait bonne figure. En ayant ménagé certaines joueuses, Prêcheur a aussi préparé les matchs à venir et ce dès mercredi face à Juvisy.

Coupe de France - 16e de finale
Vendredi 27 janvier 2017 - 20h00
LYON (D1) - GRENOBLE (D2) : 5-0 (3-0)
Décines-Charpieu (Groupama Training Center)
Spectateurs : 429
Arbitres : Magali Bourquin assistée de Laurent Gaudard et Mathieu Paul
Buts : Eugénie Le Sommer 20', Kheira Hamraoui 22', Claire Lavogez 42', 57', Aurélie Kaci 83'
Aucun avertissement

Lyon : 1-Méline Gérard ; 4-Josephine Henning (14-Jessica Houara d'Hommeaux 46'), 5-Corine Petit (cap.), 8-Julie Piga ; 3-Kheira Hamraoui, 2-Kenza Dali, 6-Aurélie Kaci, 10-Dzsenifer Marozsan (12-Kadeisha Buchanan 46'), 11-Elodie Thomis ; 7-Claire Lavogez, 9-Eugénie Le Sommer (13-Alex Morgan 46'). Entr.: Gérard Prêcheur
Non utilisées : 15-Andrea Norheim, 16-Sarah Bouhaddi
Grenoble : 1-Erin Nayler ; 2-Rachel Stelter, 4-Sarah Da Cunha, 5-Océane Grange (cap.) (13-Laurence Meslien 14'), 3-Laura Meynier, 7-Charlotte Neutelers (14-Clémence Petit 79'), 6-Diane Afanou, 8-Stella Petrel, 11-Winie Mapangou (12-Ophélie Wasner 58'), 9-Claudia Fabre, 10-Palmyre Fortin. Entr.: Nicolas Bach
Non utilisées : 15-Nadjma Ali Nadjim, 16-Julie Perrodin

Une tribune bien garnie avec ici Kumagai, Hegerberg, Abily et la jeune retraitée Viguier (Twitter)
Une tribune bien garnie avec ici Kumagai, Hegerberg, Abily et la jeune retraitée Viguier (Twitter)

Le but de Kaci





Samedi 28 Janvier 2017
Sebastien Duret


1.Posté par Jean-Claude LIBERT le 28/01/2017 11:40
jeanclaude.libert77@hotmail.fr
Bonjour,

Quelle équipe en FRANCE, en EUROPE voire au MONDE peut se permettre de laisser 8 de ses titulaires habituelles dans les tribunes et pourtant battre le 4é de D2 par 5 - 0 et avec 2 ballons sur les poteaux ?

L'OL a un effectif de 23 ... titulaires interchangeables ce qui doit poser un véritable dilemme à G PRECHEUR lorsqu'il doit en choisir 16 pour le championnat de D1 ou la CDF, ou lorsqu'il aura à en choisir 18 pour la WCL ... surtout pour la finale si l'OL arrivait en finale... mais déjà contre WOLFSBURG qui est déjà une finale avant l'heure.

Problème de riche voulu par JM AULAS qui n'avait pourtant pas besoin de ce recrutement hivernal mais il a cédé à une mégalomanie évidente qui causera peut être à terme des remous dans le vestiaire ...


Dans la même rubrique :