Footofeminin.fr : le football au féminin

Coupe de France - Jean-Luc VASSEUR (OL) : "Ce petit supplément d'âme qui fait la différence"

L'entraîneur lyonnais a analysé la victoire de son équipe, les tirs au but avant d'évoquer le tournoi et la Ligue des Champions à venir.



(capture image TV)
(capture image TV)
Est-ce qu'au regard du scénario des tirs au but, c'est un soulagement de ramener ce trophée ?
Le match a été un très bon match de promotion de football féminin. Un match de qualité dans le jeu, dans le scénario. En face, il y avait une équipe du Paris Saint-Germain qui construit depuis quelques années et qui est aujourd'hui derrière nous mais pas très loin. J'ai des filles qui sont extraordinaires au quotidien, extraordinaires sur ces finales avec une capacité à mesurer ces émotions et être dans le projet de jeu attendu sur ce match, et cet ADN de la victoire ! C'est ce petit supplément d'âme qui fait la différence.

Que s'est-il passé après le tir au but manqué par Le Sommer ?
Ce n'est pas fini. Il y a encore un match de foot. On aurait pris un but, cela nous aurait remis en cause. Dans ces choses-là, il y a des émotions. La gardienne fait un superbe arrêt et derrière elle le tire. Je pense, connaissant le ressenti des gardiennes après avoir arrêté un penalty. Ça génère une décharge d'adrénaline, vous montez en émotion. Elle a mal négocié son tir en tirant un peu trop fort.

Eugénie avait déjà manqué son tir lors du Trophée des Championnes, c'est elle qui a décidé ?
Elle a assumé. Elle va continuer à tirer, et elle marquera. On a demandé qui voulait tirer, elle voulait tirer. C'est peut-être elle qui fera la différence la prochaine fois.

Avez-vous été surpris par votre adversaire ?
Non, cela fait des années que cette équipe n'est pas loin. En 2017, cela avait aussi match nul et cela s'était décidé aux penalties. On est post-COVID, on revient sur des matchs à enjeu tout de suite. En face, il y avait une très belle équipe même si nous devons encore monter en puissance.

Qu'avez-vous pensé de l'ambiance ?
C'est dommage qu'aujourd'hui l'on était restreint mais il y avait de l'ambiance. J'espère que cela va s'arrêter et que l'on pourra plus remplir. Il y a un public pour ce foot un peu différent.

Quels sont les axes de travail avec le tournoi à venir (13-15 août contre Eindhoven et la Juventus) ?
On doit s'appuyer sur toutes nos joueuses et prévoir tous les aléas de la compétition. Ces deux matchs face à des équipes étrangères vont nous amener à jouer d'autres types de jeu. On avait un problème règlementaire aussi avec des joueuses qui ne pouvaient pas jouer aussi en Coupe de France comme Sakina Karchaoui. Ces matchs-là vont nous permettre d'avoir plus de rythme et espérer aligner contre le Bayern la meilleure équipe.

Un seul but marqué en deux matchs. Comment l'expliquez-vous ?
Il ne faut pas minimiser la prestation de Guingamp. C'est une équipe qui joue très bien l'animation défensive. On a eu quatre occasions franches mais on ne se met pas à l'abri tout de suite. Ce sont des matchs de haut niveau et en face, il y avait de la qualité.

Lundi 10 Août 2020
Sylvain Jamet


1.Posté par Martin marc le 10/08/2020 10:54
M.Aulas un habitué des CDD court terme donc il faut rappeler Lotta Schelin pour une pige
Vive le foot


Dans la même rubrique :