Footofeminin.fr : le football au féminin

La chronique de LAETITIA - Voilà, c'est fini !

Quelques heures après la fin de la compétition, il est temps pour moi de vous dire au revoir.



Le match France-Mexique à Ottawa restera un de mes meilleurs souvenirs
Le match France-Mexique à Ottawa restera un de mes meilleurs souvenirs
Un mois presque jour pour jour. Samedi six juin, la septième coupe du monde féminine de football de l'histoire était lancée par une victoire des Canadiennes sur les Chinoises un but à zéro. Un mois presque jour pour jour et je débarquais à Montréal pour couvrir cet événement et faire part de mes impressions dans cette chronique.

Des souvenirs inoubliables

J'emporterai avec moi beaucoup de souvenirs de cette coupe du monde. Des moments inoubliables comme le but de Marie-Laure Delie au bout de 35 secondes contre le Mexique. L'attaquante a célébré son but dans le stade d'Ottawa... presque vide car les spectateurs n'étaient pas encore arrivés.
Mon meilleur souvenir sera peut-être le bijou d'Amandine Henry. Son but à 30 mètres contre le Mexique, elle qui ne marque pas souvent mais qui a fait tellement de bien à cette équipe de France tout au long du mondial.



Les larme de Claire Lavogez...

Le pire souvenir ? Il n'est pas difficile à deviner. La déception après l'élimination et les larmes de Claire Lavogez sur le terrain après son tir au but arrêté par Nadine Angerer qui envoie l'Allemagne en demi-finale.
Et les miennes une heure plus tard, quand il a fallu l'interviewer et qu'elle a fondu en larmes devant les quelques journalistes en zone mixte.
De cette coupe du monde je garde aussi en mémoire quelques surprises. L'Australie, qualifiée contre le Brésil pour les quarts de finale. La première mi-temps Colombie-États-Unis, alors que les sud-américaines qui avaient battu la France faisaient pratiquement jeu égal contre les futures finalistes. Et surtout la troisième place des Anglaises.

Victoire des Etats-Unis et fin du mondial

Alors dimanche soir, c'était « on prend les mêmes et on recommence ». États-Unis - Japon. C'était aussi l'affiche de la finale de la dernière coupe du monde et des jeux olympiques à Londres. En 2011, la confrontation avait tourné en faveur des nippones, à Londres, les Américaines l'avaient emporté. Elles ont confirmé au Canada (en savoir plus). La boucle est bouclée en même temps que le départ d'une autre Grande Boucle pour les fans de sport.
Au total, j'ai écrit trente-neuf articles en comptant celui-ci. seize pour cette chronique et vingt-trois en suivant les bleues. En moyenne c'est un peu plus d'un article par jour, et ce n'est pas de tout repos ! Mais je voulais vous remercier, vous les lecteurs. Merci pour votre fidélité et longue vie au foot féminin et à footofeminin.

À Lyon (et oui je viens de rentrer), Laetitia Béraud

A LIRE AUSSI SUR FOOTOFEMININ..


Lundi 6 Juillet 2015

Dans la même rubrique :