Footofeminin.fr : le football au féminin

La chronique de Laetitia au Mondial - Virginia TORRECILLA : "je veux tout gagner"

La future Montpelliéraine a fait ses premiers pas en coupe du monde samedi avec la Roja. Une défaite contre le Brésil (1-0). Triple championne d'Espagne avec le FC Barcelone, elle ne cache pas ses ambitions.



Virginia Torrecilla était titulaire pour le deuxième match de l'Espagne en coupe du monde.
Virginia Torrecilla était titulaire pour le deuxième match de l'Espagne en coupe du monde.
Première coupe du monde pour toi, tu es une des plus jeunes de l'équipe, comment tu te sens ?
Je suis très fière d’être l’une des plus jeunes ici. J’ai tout juste la vingtaine, c'est ma première coupe du monde et j’espère que ce sera la première d’une longue série.Porter ce maillot, c’est une fierté et j’ai très envie de jouer le prochain match.

Deuxième match de poule, perdu, que s'est-il passé ?
Ça a été un match très difficile, il a fallu affronter le Brésil. On est très contentes de notre travail et on part confiante pour le match contre la Corée. Je ne sais pas si on jouera plutôt offensif ou défensif mais on va faire tout notre possible pour être là et se qualifier.

Comment as-tu commencé le foot ?
Mon père était footballeur, et j’ai toujours aimé ça. À partir de là, je me suis mise à jouer avec des garçons quand j'avais une dizaine d'années. Très jeune, je suis entrée dans la première division d’Espagne. Et maintenant, me voilà ! Virginia a commencé en première division à seulement 15 ans : à lire ici.

Bientôt à Montpellier: "j'ai hâte d'être là-bas"

Tu joueras à Montpellier l'an prochain, que sais-tu de cette équipe ?
Je sais que c’est une équipe qui a parfois des difficultés et rencontre des challenges. Je suis très contente de me fixer ce nouvel objectif. Je sais qu'ils misent sur moi, j’ai déjà très hâte d’être là-bas.

Quel est ton objectif avec Montpellier ?
Donner le meilleur de moi-même, comme je l'ai fait en ligue espagnole. Je suis très contente de mon travail et de mes efforts et je veux tout gagner.


À Montréal, Laetitia Béraud

OFF
Virginia ne parle pas encore français et moi pas du tout espagnol... La discussion a donc été drôle. Merci beaucoup à Maïwenn Bordron pour sa traduction !

A LIRE AUSSI SUR FOOTOFEMININ...


Dimanche 14 Juin 2015

Dans la même rubrique :