Footofeminin.fr : le football au féminin

U17 - Lourde défaite face à l'ALLEMAGNE (2-7)

Après un succès décroché face à l'Angleterre, mardi (2-0), la sélection U17F s’est inclinée sur un score sévère mais logique de 7 buts à 2 face à une très belle équipe allemande. Ce match aura permis de cibler les axes de travail avant le tour élite en Mars prochain.



La défense française aura été à la peine (photo DFB)
La défense française aura été à la peine (photo DFB)
Pour ce deuxième match de la triangulaire contre l’Allemagne, Sandrine Soubeyrand avait fait tourner son effectif puisqu’il n’y avait qu’un seul jour de repos entre les deux parties. L’Allemagne s’installait très vite dans le match, mettait la pression d’entrée et obtenait quatre coups de pieds arrêtés à la suite (coups francs et corners). L’ouverture du score arrivait après une dizaine de minutes avec une frappe à l’entrée de la surface suite à un corner renvoyé par la défense française. Le ballon de Nüsken partait fort en direction du but et Anyomi d’une petite déviation poussait le ballon au fond des filets français (1-0, 11’). La France répondait par une frappe de Lakrar pas assez puissante pour tromper Willebrandt dans le but allemand (12e). Une minute plus tard, la France avait une très belle occasion, Malard bien démarquée par Cardia frappait au but, mais le ballon n’était pas cadré. Cardia cadrait ensuite mais Willebrandt s’interposait sans trop de problème. Cette rencontre se déroulait avec beaucoup de duels et d’intensité, bien plus que dans celle face à l’Angleterre. L’Allemagne donnait une impression d’être un rouleau-compresseur avec une équipe qui mixait bien le côté physique et également maîtrisait tous les fondamentaux techniques. L’occasion suivante était allemande avec un centre de la droite de Gudorf fort devant le but, mais aucune attaquante n’était à la réception de celui-ci (20e).

6-0 après 54 minutes

Le deuxième but Allemand arrivait après un bon centre de la gauche de Riepl sur la tête de Stölze qui marquait dans un style qui rappelait Horst Hrubesch (2-0, 23’). Une redoutable efficacité d’autant que le troisième but ne tardait pas, Gudorf à l’entrée de la surface servait Nüsken dont la frappe puissante finissait au ras du poteau (3-0, 26’). A ce moment du match, La France semblait asphyxiée, les joueuses étaient en retard sur la plupart des ballons et avec beaucoup de difficulté à ressortir le ballon. La France tentait de réagir avec une belle action en triangle de Deslandes, Malard et Stephen, mais la frappe ne surprenait pas la portière adverse (31e). Stölze assommait définitivement la France avec son deuxième but personnel et le quatrième de l’Allemagne juste avant la mi-temps (4-0, 40’). Un score sévère mais logique vu la domination et l’efficacité offensive des joueuses d’outre-Rhin.

La France revenait en deuxième mi-temps avec un système légèrement modifié passant d’un 4-3-3 à un 4-4-2 et se créait la première occasion de la deuxième mi-temps avec un corner repris de la tête par Lakrar qui passait au-dessus du but (50e). Une minute plus tard, une perte de balle dans l’axe voyait Kössler servir Fuso qui s’en allait dribbler Favier (5-0, 51’). La résignation commençait à se faire sentir dans le camp français et le sixième arrivait comme à la parade : Uebach lançait Fuso sur l’aile droite pour le classique centre en retrait et Kössler ajustait facilement Favier que sa défense avait abandonné sur ce coup-là (6-0, 54’)

Cardia et Malard sauvent l'honneur

6-0, le match tournait à la leçon de football infligée par la sélection allemande. Finalement la France allait sauver l’honneur par Cardia. L’attaquante était lancée légèrement à gauche, résistait bien au duel à la défenseure centrale et plaçait une belle frappe du gauche en pleine lucarne (6-1, 64’). Un début de rébellion des petites Bleues. La France enchaînait un temps fort d’une petite dizaine de minutes avec des coup-francs et des corners, Bacha trouvait la tête de Roux qui passait juste à côté du but de Borbe (68e). L’Allemagne n’avait pas dit son dernier mot et Uebach y allait de son but de près (7-1, 74’). Trois minutes plus tard, une relance ratée dans l’axe donnait l’occasion à Kössler de faire un doublé, mais sa frappe passait à côté du but. Finalement le dernier mot revenait à la France avec un coup franc joué à deux sur l’aile gauche, Philippe déposait le ballon sur la tête de Malard (7-2, 79’).

Un score final sans appel qui montre l’étendue du chemin à parcourir pour arriver au plus haut niveau européen.

A Salou,
Sylvain Jamet

>> LE COMPTE-RENDU DU PREMIER MATCH

Match de préparation au Tour Elite
Jeudi 26 janvier 2017 - 16h00
cy[ALLEMAGNE - FRANCE : 7-2 (4-0)cy
Salou (Complex Esportiu Futbol) [Espagne]
Temps couvert - Terrain excellent
Spectateurs : 125
Arbitres : Javier Crespo (Espagne) assisté de Sergio Vazquez (Espagne) et Alan De la Rocha (Espagne)
Buts pour l'Allemagne : Nicole Anyomi 11', Anna-Lena Stolze 22', 40', Sjoeke Nüksen 26', Ivana Fuso 51', Melissa Kössler 54', Lena Uebach 74'
Buts pour la France : Mickaëlla Cardia 64', Melvine Malard 79'

Aucun avertissement

France : 16-Charline Favier ; 4-Maëlle Lakrar, 12-Lisa Martinez (2-Eva Kouache 31'), 5-Emeline St-Georges (14-Danielle Roux 48'), 3-Océane Deslandes (cap.) (17-Laurène Martin 46') ; 15-Mélanie Ribeiro de Carvalho, 7-Chloé Philippe, 13-Coline Stephen (6-Carla Polito 46') ; 18-Mickaëlla Cardia (10-Sandy Baltimore 77'), 9-Melvine Malard, 8-Selma Bacha. Entr. : Sandrine Soubeyrand
Non utilisées : 1-Louise Thiery, 11-Sarah Bourgain,
Allemagne : 1-Wiebke Willebrandt (12-Anneke Borbe 41') ; 2-Alicia-Sophie Gudorf (20-Paulina Käte Krumbiegel 41'), 4-Greta Stegemann (14-Lara Schmidt 68'), 5-Andrea Brunner (15-Maren Marie Tellenbröker 68'), 3-Lea Sophie Bahnemann (13-Lara Schenk 41') ; 10-Lena Oberdorf (16-Lisa Ebert 48'), 6-Sophie Riepl (cap.) (18-Lea Schneider 68'), 11-Nicole Anyomi (17-Melissa Kössler 41') ; 7-Marleen Schimmer (23-Lena Uebach 48'), 9-Anna-Lena Stolze (19-Ivana Fuso 41'), 8-Sjoeke Nüsken (22-Gianna Rackow 68'). Entr.: Anouschka Bernhard
i[Non utilisée : 21-Stina Johannes


Le onze face à l'Allemagne (photo Christine Diard)
Le onze face à l'Allemagne (photo Christine Diard)


Vendredi 27 Janvier 2017
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :