Footofeminin.fr : le football au féminin

#AlgarveCup2018 - J2 : Les PAYS-BAS offensifs, le PORTUGAL accroche l'AUSTRALIE

Des nouvelles défaites de la Chine et de la Russie, à la deuxième victoire en deux rencontres des Pays-Bas, seule équipe avec six points, en passant par une belle équipe portugaise, retour sur la deuxième journée du tournoi de l'Algarve.



Groupe A : Le Portugal, tournoi historique ?

La deuxième journée proposait un duel entre les deux vainqueurs de la première journée, le Portugal et l'Australie. Il n'y aura pas de vainqueur (0-0), après une rencontre disputée et tendue, qui aura vu le Portugal se montrer dangereux à plusieurs reprises, aussi bien en première qu'en seconde période, mais butait sur Clare Polkinghorne -qui fêtait sa centième sélection- ou Lydia Williams. Le Portugal était également solide défensivement et ce malgré les efforts des Matildas pour faire la différence en fin de match. L'entrée de Sam Kerr à la pause aura permis aux Australiennes de se montrer plus dangereuses offensivement, mais le Portugal s'est accroché pour obtenir un second résultat positif dans ce groupe après avoir battu la Chine lors de la première journée. Le pays-hôte fera face à la Norvège pour son dernier match de groupe, et conserve l'espoir de réaliser un tournoi historique. Déception en revanche pour les Matildas, après leur victoire arrachée lors de la première journée, et mécontentes d'un arbitrage qui aurait dû -selon elles- leur permettre d'obtenir un penalty dès le début de la rencontre pour une faute sur Chloe Logarzo. On attend désormais avec impatience le duel face à la Chine alors que les deux équipes disputeront la Coupe d'Asie le mois prochain.

Déjà battues lors de la première journée par le Portugal, les Roses d'Acier se sont de nouveau inclinées ce vendredi, face à la Norvège (0-2) qui revient donc à un point du duo de tête. Pourtant bien entrée dans son match, la Chine n'est pas parvenue à convertir ses opportunités (17', 19', 23') et s'est fait punir sur un long centre d'Emilie Haavi pour la tête d'Ingrid Engen (25') qui lobait Lu Feifei qui aurait dû s'abstenir de sortir. La jeune Norvégienne, appelée pour la première fois en équipe nationale, aura vite ouvert son compteur buts... La Chine et notamment Wang Shuang, omniprésente, continuaient à attaquer, mais sans trouver la faille, Cecilie Fiskerstrand se montrant solide dans les buts norvégiens. Les deux équipes se montraient dangereuses en seconde période, et c'est une nouvelle fois la Norvège qui trouvait les filets adverses, en fin de match grâce à Maren Mjelde (87'), quelques minutes après une très belle opportunité chinoise sauvée sur la ligne.

Vendredi 2 mars
Groupe A
Portugal - Australie : 0-0
Chine - Norvège : 0-2 (Ingrid Engen 25', Maren Mjelde 88')

Classement
1. Australie, 4 pts (4-3)
2. Portugal, 4 pts (2-1)
3. Norvège, 3 pts (5-4)
4. Chine, 0 pt (1-4)


Groupe B : rien n'est joué !

Dans la rencontre entre les deux vaincus de la première journée, et pour le grand retour après deux ans sans sélection d'Erin McLeod, qui a gardé ses cages inviolées, c'est le Canada qui est sorti vainqueur grâce à un penalty de Christine Sinclair en première période suite à une faute sur Jordyn Huitema, de dix-huit ans sa cadette (23'), une action qui voyait la capitaine russe récolter un carton rouge. Le Canada aura largement dominé la rencontre, mais se sera heurté à une défense efficace et regroupée, et aura également manqué d'efficacité pour s'offrir une fin de match tranquille. Cette victoire permet à Christine Sinclair et ses coéquipières de revenir à un point du duo Corée du Sud/Suède, qui s'est neutralisé dans le même temps.

Dans un match plutôt fermé, avec de rares occasions de but, c'est la Suède, qui avait complètement modifié son onze de départ à l'exception de Linda Sembrant, qui trouvait la première le chemin des filets grâce à Stina Blackstenius, bien lancée dans la profondeur par une déviation de la tête de la jeune Loreta Kullashi (18'). La Corée du Sud répliquait un quart d'heure plus tard avec une action collective -impliquant une Ji Soyun très active- qui se concluait avec un but de Lee Mina (34'). Il fallait ensuite attendre la valse des changements, et surtout l'entrée en jeu de Sofia Jakobsson pour le dernier quart d'heure, pour que le match redevienne plus vivant. L'entrée de la rapide attaquante montpelliéraine permettait à la Suède de dominer la fin de la rencontre et de passer proche de la victoire, avec plusieurs occasions de Blackstenius ou Rolfö, Jakobsson étant l'élément déclencheur de ces opportunités. Mais ce fut en vain, et la Corée du Sud obtient un bon match nul qui lui permet de rester en tête à égalité avec son adversaire du soir. La première place se jouera donc à distance lors de la dernière journée du groupe.

Groupe B
Suède - Corée du Sud : 1-1 (Stina Blackstenius 20' ; Lee Min A 33')
Russie - Canada : 0-1 (Christine Sinclair 25')

Classement
1. Corée du Sud et Suède 4 pts (4-2)
3. Canada, 3 pts (2-3)
4. Russie, 0 pt (1-4)


Groupe C : Les Pays-Bas reçus deux sur deux

En ouverture du groupe pour cette seconde journée, le Japon, corrigé par les Pays-Bas lors de leur première journée, ont bien réagi avec une équipe fortement renouvelée et au final une victoire logique, mais obtenue difficilement alors que l'Islande était revenue au score à un quart d'heure de la fin de la rencontre. Yuika Sugasawa, bien servie dans la surface, ouvrait le score au quart d'heure de jeu d'un lob qui était dégagé après avoir franchi la ligne du but. Une ouverture du score logique pour une équipe nettement dominatrice, et notament une Mana Iwabuchi très en jambes. Mais les Nadeshiko ne parvenaient pas à creuser l'écart, et l'Islande finissait par égaliser dans la confusion sur corner, grâce à Glódís Viggósdóttir (74'). Le Japon n'en restait pas là cependant, et sur un corner joué en deux temps, l'ancienne Montpelliéraine Rumi Utsugi plaçait sa tête pour offrir la victoire au Japon, qui aura donc bien réagi après sa défaite initiale. À confirmer contre le Danemark lors de la dernière journée.

L'autre match de la journée était un remake de la finale du dernier Euro, entre une équipe danoise remaniée mais avec tout de même Pernille Harder, Nadia Nadim ou encore Katrine Veje sur le terrain, et une équipe néerlandaise B, avec onze changements par rapport au premier match. Le Danemark a beau avoir mené à deux reprises, grâce à Harder (19') puis Frederikke Thøgersen (34'), il s'est fait reprendre à chaque fois, sur une belle frappe de Cheyenne van der Goorbergh dans un premier temps, qui marquait pour sa première sélection (31'), puis Lieke Martens, entrée en cours de jeu (78'). Mais les Pays-Bas n'en avaient pas fini, et comme l'Australie face à la Norvège deux jours plus tôt, sur le dernier corner de la partie, les Néerlandaises obtenaient la victoire (csc). Cruel pour le Danemark, qui s'est bien battu, mais rien ne semble pouvoir troubler les Pays-Bas en ce moment... Seule équipe à avoir gagné ses deux premières rencontres, les championnes d'Europe, chercheront à se qualifier pour la finale du tournoi face à l'Islande lundi, pendant que le Danemark voudra obtenir sa première victoire face au Japon.

Groupe C
Japon - Islande : 2-1 ((Yuika Sugasawa 15', Rumi Utsugi 85' ; Glódís Perla Viggósdóttir 74')
Danemark - Pays-Bas : 2-3 (Pernille Harder 19', Frederikke Thøgersen 34' ; Cheyenne van den Goorbergh 31', Lieke Martens 78', Simone Boye-Sørensen 90+4' c.s.c.)

Classement
1. Pays-Bas, 6 pts (9-4)
2. Japon, 3 pts (4-7)
3. Danemark, 1 pt (2-3)
4. Islande, 1 pt (1-2)


Samedi 3 Mars 2018
Charlotte Vincelot

Dans la même rubrique :
19 dates pour 2019

19 dates pour 2019 - 02/01/2019