Footofeminin.fr : le football au féminin

CAN 2016 - Le NIGERIA brise le rêve du CAMEROUN en finale

Malgré le soutien de son public, le Cameroun a perdu sa quatrième finale de Coupe d'Afrique des Nations face au Nigeria. Un seul but aura permis de dénouer cette rencontre, inscrit par la Guingampaise Oparanozie.



Oparanozie (n°9) offre la victoire aux Super Falcons (photo CAF)
Oparanozie (n°9) offre la victoire aux Super Falcons (photo CAF)
Pour la première fois organisateur d'une compétition internationale, le Cameroun espère briller et décrocher le titre continental. Pour la dernière marche de la compétition, c'est l'ogre nigerian déjà titré neuf fois en onze éditions* (1991, 1995, 1998, 2000, 2002, 2004, 2006, 2010, 2014) qui se présentait en face. Une affiche idéale pour conclure cette compétition populaire, mais où seule la victoire camerounaise serait belle pour les quelque 40 000 spectateurs qui garnissaient les tribunes plusieurs heures déjà avant le coup d'envoi.

Dans une ambiance électrique, les Camerounaises affichaient de l'euphorie à l'image d'Aboudi Onguene qui se faufilait au milieu de quatre défenseures avant de déclencher une première frappe au dessus (4e). Trois minutes plus tard, un coup franc de Sonkeng côté gauche était difficilement sorti en corner (7e). Passé ce temps d'adaptation, le Nigeria rééquilibrait les débats et une longue bataille du milieu de terrain débutait. Les deux équipes se rendaient coup pour coup mais avec des actions individuelles au détriment du collectif.

Une seconde période hâchée

Le stade comble d'Ahmadou Ahidjo (photo CAF)
Le stade comble d'Ahmadou Ahidjo (photo CAF)
Aboudi Onguene était encore en position de frappe (27e), avant que Ngono Mani ait la plus belle occasion seule face à la gardienne. Sa frappe du droit était cependant bien repoussée d'une manchette par Jonathan (34e). Le Cameroun laissait passer sa chance comme sur une action mal négociée juste avant la pause (45+1e). Enganamouit tentait un coup franc lointain (53e), Manie frappait dans un angle fermé (55e) mais le Nigeria tenait. Les Super Falcons affichaient de la fatigue et les arrêts de jeu se multiplaient avec des joueuses au sol, nécessitant interventions des soigneurs.

De quoi casser le rythme de cette finale que le Cameroun semblait pouvoir faire basculer de son côté. Tout du moins, jusqu'à ce qu'Okobi ne trouve Oparanozie à gauche dans la surface. L'attaquante nigeriane de Guingamp se défaisait de la joueuse d'Arras Meffometou et plaçait une frappe croisée du gauche à ras de terre (0-1, 85'). Ce but, son troisième du tournoi, permettait au Nigeria de décrocher le trophée car les dernières minutes n'allaient rien donner. En 2014, Oparanozie avait déjà montré la voie du succès à son équipe face au Cameroun (2-0). L'histoire se répète et le Nigeria reste maître en Afrique.

*Les deux premières éditions n'étaient pas reconnues comme un championnat d'Afrique mais servaient de qualifications pour la Coupe du Monde.

REACTIONS

Enow Ngachu (sélectionneur du Cameroun)
Je félicite le Nigeria qui a montré qu’il reste le meilleur d’Afrique. Nous avons joué du mieux que nous avons pu. Nous nous sommes offerts plusieurs occasions mais on n’a pas pu concrétiser. Le Nigeria a eu une occasion et l’a mise au fond. Nous avons péché au niveau de la finition. C’est cela qui fait la différence avec les grandes équipes. Pour la première fois, nous avons terminé en tête de notre poule. Pour la première fois également, nous avons encaissé notre unique but de la compétition en finale et c’est également pour la première fois que nous perdons face au Nigeria sur un score aussi étriqué.
 
Christine Mani Patience (capitaine du Cameroun)
Le Nigeria a montré qu’elle est une équipe très expérimentée. Nous n’avons pas pu concrétiser nos nombreuses occasions et elles ont réussi à transformer leur seule occasion. C’est aussi cela la compétition.
 
Florence Omagbemi (sélectionneuse du Nigeria)
Je voudrais féliciter le Cameroun pour la possibilité offerte de produire un beau match. Nous avons eu un parcours en dents de scie et comme champion sortant, nous avions notre prestige et notre titre à défendre. Nous avons eu une ou deux occasions et nous avons marqué. C’est le temps pour nous de célébrer cette victoire. Je suis venue avec l’équipe défendre le titre. Je profite pour demander qu’il y ait davantage de compétitions pour les équipes féminines et que les équipes africaines engagées en compétitions internationales puissent bénéficier du soutien de tous les pays.
 
Ugoshi Desire Oparanozie (auteure du but de la victoire)
Comme championnes, nous nous sentons bien. L’essentiel en tant que joueuse c’est d’apporter chacune sa contribution. Et je pense que cela a été le cas. Je dois dire que le niveau de la compétition était élevé et il doit continuer à s’élever pour que nous puissions être plus performantes au niveau mondial.

Coupe d'Afrique féminine des Nations - Finale
Samedi 3 décembre 2016 - 15h30
CAMEROUN - NIGERIA : 0-1 (0-0)
Yaoundé (Stade omnisports Ahmadou Ahidjo)
Spectateurs : 41 200
Temps chaud - Terrain moyen
Arbitres : Aïssata Ameyo Amégée (Togo) assistée de Lidwine Pelagie Rakotozafinoro (Madagascar) et Queency Victoire (Mauritanie). 4e arbitre : Salma Mukansanga (Rwanda)
But : Ugochi Désiré OPARANOZIE 85'
Avertissement : Jonathan 90+4' pour le Nigeria

Cameroun : 1-Annette Flore Ngo Ndom ; 12-Claudine Fallone Meffoumetou Tcheno, 11-Marie-Aurelle Awona, 2-Christine Patience Manie (cap.), 15-Ysis Amariele Sonkeng ; 10-Jeannette Grace Ngock Yango (18-Michelle Akaba 87'), 8-Raïssa Feudjio Tchuanyo, 3-Njoya Adjara Nchout ; 7-Gabrielle Aboudi Onguene, 17-Gaelle Enganamouit, 9-Madeleine Michèle Ngono Mani (20-Genevieve Ngo Mbeleck 59'). Entr.: Enow Ngachu
Non utilisées : 4-Yvonne Leuko Chibosso, 5-Augustine Siliki Ejangue, 6-Augustine Ngo Mback Batoum, 13-Jacquette Ada, 14-Agnès Nkada, 16-Thècle Mbororo, 19-Agathe Ngani, 21-Isabelle Mambingo Mambingo
Nigeria : 16-Alaba Jonathan ; 15-Ugo Njoku, 5-Onome Ebi, 3-Osinachi Ohale, 2-Faith Ikidi ; 18-Halimatu Ibrahim Ayinde, 10-Rita Chikwelu (cap.) ; 17-Francisca Ordega (7-Wogu Chioma 65'), 13-Ngozi Okobi, 8-Asisat Oshoala ; 9-Ugochi Désiré Oparanozie. Entr.: Florence Omagbemi
Non utilisées : 21-Rita Akarekor, 1-Ibubeleye Whyte, 4-Osarenoma Igbinovia, 6-Ngozi Ebere, 11-Ukpong Esther Sunday, 12-Gladys Akpa, 14-Gloria Iroka, 19-Ijeoma Obi, 20-Uchechi Sunday




Dimanche 4 Décembre 2016
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :