Footofeminin.fr : le football au féminin

CM 17 ans : le Japon sorti par l'Angleterre

La Corée du Nord a disposé du Danemark aisément (4-0) alors que l'Allemagne a fait chuter le Canada (3-1). Ces deux équipes s'affronteront lors des demi-finales.



QUARTS DE FINALE

JAPON - ANGLETERRE : 2-2 (1-1) a.p. (tab 4-5)
Hamilton (Waikato Stadium)
Spectateurs : 7 247
Arbitre : Quetzalli Alvarado (MEX)
Buts pour le Japon : Chinatsu KIRA 8', Mana IWABUCHI 82'
Buts pour l'Angleterre : Lucy STANIFORTH 45'+1, Isobel CHRISTIANSEN 90+1'


Menée deux fois au score, l'Angleterre trouvé des ressources exceptionnelles pour créer la surprise et éliminer le Japon, pourtant favori, au terme d'une rencontre riche en suspense.

La première minute donne le ton du match. Après 20 secondes, les Japonaises développent leur première action renvoyée par la défense anglaise, et sur le contre, un centre de la droite rebondit sur la transversale. Les spectateurs du Waikato Stadium d'Hamilton sont aux anges, la défense anglaise un peu moins. Iwabuchi manque un face à face avec Lauren Davy, mais se rattrape avec une passe en profondeur que Chinatsu Kira glisse au fond des filets d'un tir croisé. Kira et Iwabuchi se créent encore deux occasions, mais Davey s'en sort par miracle. Les Britanniques sont débordées et lorsqu'elles se créent une occasion, comme sur une échappée de Danielle Carter à la demi-heure de jeu, Sakiko Ikeda se montre impériale en sortant dans ses pieds. Les Japonaises regrettent leurs occasions manquées lorsque, à quelques secondes de la pause, Lucy Staniforth décoche une superbe frappe au ras du poteau d'Ikeda.

Ce but semble transcende les filles de Lois Fidler qui, après le repos, se montrent plus dangereuses. Plus solides défensivement également, puisque Davey n'aura pratiquement rien à faire pendant les 20 premières minutes. Les meilleures occasions sont même européennes, notamment un solo de Carter conclu par une frappe sur laquelle Ikeda se détend bien. Les Asiatiques finissent mieux la rencontre, et Iwabuchi, après sa passe décisive offre aux siennes le but décisif. Après un contrôle parfait sur le côté gauche, elle enroule sa frappe du droit et trompe Davey. Il reste huit minutes à jouer, trop peu pour que les Anglaises renversent la vapeur pense-t-on. Mais Isobel Christiansen est d'un autre avis et, dans les arrêts de jeu, adresse une frappe lobée aussi puissante que précise qui finit dans la lucarne d'Ikeda.

A l'image de la rencontre, les Nippones dominent largement les débats, mais l'Angleterre est dangereuse sur chaque contre. Rien ne sera marqué pendant les trente minutes supplémentaires, et aux tirs au but, le scénario semblait écrit d'avance. Natsumi Kameoka manque sa tentative, et les Anglaises filent en demi-finale.

Source : fifa.com

COREE DU SUD - ETATS-UNIS : 2-4 (1-1)
Hamilton (Waikato Stadium)
Spectateurs : 7 247
Arbitre : Kirsi Savolainen (FIN)
Buts pour la Corée du Sud : LEE Hyun Young 65', 85'
Buts pour les Etats-Unis : Courtney VERLOO 27', 78', Kristie MEWIS 54', Vicki DiMARTINO 84'



Dominateurs de bout en bout, les Etats-Unis ont décroché leur qualification pour les demi-finales en passant quatre buts à la Corée du Sud. Le doublé de l'attaquante asiatique Hyun Young Lee ne change rien au sort de la rencontre.

Après le suspense de la rencontre précédente entre l'Angleterre et le Japon, les spectateurs du Waikato Stadium d'Hamilton ont eu droit à un deuxième service en termes de spectacle. Décidées à décrocher leur douzième qualification pour le dernier carré en autant de participations à des compétitions féminines de la FIFA, les Américaines prennent le contrôle du match dès les premières minutes. Dangereuses sur chaque coup de pied arrêté, les filles de Kazbek Tambi ouvrent le score sur un corner de Julia Roberts, remis dans le paquet par la tête de Vicki DiMartino. A bout portant, Courtney Verloo marque comme elle peut, en l'occurrence de la hanche. Ce n'est pas le beau but de sa jeune carrière, mais il met son équipe sur la voie du succès.

En deuxième période, Kristie Mewis, qui réussit tout ce qu'elle tente, donne une marge un peu plus grande à sa formation. Décalée par Roberts, la capitaine américaine décoche une frappe du gauche sans élan qui se loge dans la lucarne de Hyo Ju Lee. On croit que les Taeguk Ladies vont refaire surface quand Hyun Young Lee réduit le score à la réception d'un centre-tir d'Ari Song sur la transversale. Mais Verloo est aussi dans un grand jour et l'attaquante redonne deux buts d'avance aux siennes sur une frappe croisée. DiMartino enfonce le clou en inscrivant son quatrième but en autant de matches et envoie définitivement son équipe vers le tour suivant. Le doublé réussi par Hyun Young Lee grâce à un coup de tête opportun en fin de match n'y change rien. Les Américaines affronteront l'Allemagne en demi-finale.

Source : fifa.com

photo : foto-net/fifa.com
photo : foto-net/fifa.com
Les championnes d'Europe et d'Asie se sont qualifiées pour les demi-finales après avoir confortablement dominé leurs adversaires, ce samedi 8 novembre à Wellington.

Après avoir subi les assauts du vent et de la pluie la semaine dernière, la capitale néo-zélandaise s'est réveillée ce matin sous un soleil printanier. En plus de profiter du beau temps, les amateurs de football qui avaient fait le déplacement au Wellington Stadium ont eu la chance d'admirer quelques buts particulièrement spectaculaires. Evidemment, la majorité d'entre eux ont été inscrits par les deux grands rivaux du Groupe B, l'Allemagne et laCorée du Nord, qui ont nettement dominé leurs adversaires canadiennes et danoises.


Samedi 8 novembre 2008
DANEMARK - COREE DU NORD : 0-4 (0-1)
Wellington (Wellington Stadium)
Spectateurs : 4 182
Arbitre : Thalia Mitsi (GRE)
Buts : JON Myong Hwa 21', 73', RI Un Ae 86', KIM Un Ju 89'

A l'issue du match nul qui avait sanctionné la confrontation entre les deux favoris du Groupe B, Ralf Peter estimait que la Corée du Nord venait enfin de montrer "son vrai visage". Il faut dire que les Nord-Coréennes étaient arrivées en Nouvelle-Zélande précédées d'une réputation flatteuse, acquise en partie à l'occasion de leur triomphe continental sur le Japon. Les Asiatiques n'avaient pourtant guère brillé depuis le début du tournoi, mais la prédiction du sélectionneur allemand allait se révéler parfaitement exacte, comme les Danoises ont pu le constater à leurs dépens.

Jon Myong Hwa fut incontestablement l'héroïne de la partie. Après avoir ouvert le score sur un but plein d'opportunisme, l'attaquante coréenne a ensuite joliment doublé la mise en deuxième période. Incapables de monter la moindre offensive digne de ce nom, les Danoises ont totalement sombré en fin de partie, encaissant un troisième but plein de sang-froid signé Ri Un Ae, avant de céder pour la quatrième et dernière fois sur un tir tout en puissance de Kim Un Ju.

Source : fifa.com

photo : foto-net/fifa.com
photo : foto-net/fifa.com
ALLEMAGNE - CANADA : 3-1 (2-1)
Wellington (Wellington Stadium)
Spectateurs : 4 182
Arbitre : Silvia Reyes (PER)
Buts pour l'Allemagne : Dzsenifer MAROZSAN 4', 78', Lynn MESTER 34'
But pour le Canada : Nkem EZURIKE 44'


Marozsan, voilà un nom à retenir. A en juger par ses prestations sur le sol néo-zélandais, cette jeune femme semble promise à un très bel avenir et l'on devrait logiquement entendre à nouveau parler d'elle dans les prochaines années. Au sein d'une équipe allemande pleine de talent, Marozsan a dominé les débats de la tête et des épaules. En inscrivant un doublé face au Canada, l'attaquante de Sarrebrück a pris la tête du classement des meilleures réalisatrices de cette Coupe du Monde Féminine U-17. Toutefois, son apport ne se limite pas à son efficacité devant le but. Son premier but résume parfaitement toute l'étendue de son talent. Au terme d'une impressionnante série de feintes, Marozsan a décoché une frappe aussi puissante que précise qui est allée se ficher directement dans les filets de la pauvre Genevieve Richard, réduite au rang de simple spectatrice.

Les Canadiennes se sont mises toutes seules en difficulté sur le deuxième but allemand en permettant à Lynn Mester de reprendre une frappe d'Alexandra Popp renvoyée par le poteau. A leur décharge, les filles du Grand Nord ont su faire preuve d'un bel état d'esprit pour revenir dans le match et réduire le score peu avant la mi-temps, grâce à Nkem Ezurike. Malheureusement pour elles, ce but ne suffira pas à changer le cours d'une partie nettement dominée par les Allemandes, emmenées par une Marozsan étincelante. Combinant à nouveau technique individuelle, puissance et précision, la numéro dix de la Mannschaft a mis son équipe définitivement à l'abri à douze minutes du coup de sifflet final.

Source : fifa.com

Samedi 8 Novembre 2008
Sébastien Duret

Dans la même rubrique :